vendredi 7 juillet 2017

Bac L - Epreuve de littérature (Terminale) : le bachotage

Etant donné le nombre de messages privés reçus, je vais proposer plusieurs billets pour détailler la préparation de L. au bac et mon rôle dans celle-ci.

Chaque bac et chaque épreuve a ses propres codes et ses propres attentes.
Aujourd'hui, j'évoquerai l'épreuve de littérature réservée aux terminales L.

En effet, tous les candidats présentent une épreuve de français lors des épreuves anticipées quand seuls les candidats au bac L préparent l'épreuve de littérature en littérature.

Que ce soit pour M. ou pour L., cette épreuve nous a beaucoup fait grincer des dents, il faut le dire.
En effet, le programme est imposé par l'Education Nationale et il faut le connaître sur le bout des doigts ! Deux thèmes, cette année 4 oeuvres. 
Pour l'an prochain, Les Faux monnayeurs seront encore au programme. 
Le programme 2017/2018 est .

Outils utilisés

Connaissance d'une oeuvre (image 1)
Prépabac littérature (image 2)
Vidéos
Annales Littérature
Cette année Oedipe était au programme, L. avait choisi un support "Profil bac".

 

Mon rôle

  • Regarder avec elle les supports choisis : elle aurait pu les sélectionner seule, c'était un premier moyen de la soutenir, de lui indiquer que j'étais avec elle pour la réussite de son projet.
  • Proposer quelques vidéos découvertes notamment via le site officiel (cf.programme) : les vidéos sont un sérieux plus pour les dys et/ou jeunes souffrant de TDA.
  • L'aider à gérer son temps pour cette épreuve étrange où le jeune dispose de deux heures pour réaliser deux mini-dissertations qui doivent être suffisamment complètes (pour rappel l'année précédente il avait 2h30 pour une seule dissert...). 
  • Lui expliquer comment réaliser des fiches en allant à l'essentiel. Faute d'avoir trouvé un livre adapté aux dys, lui écrire "Mémoire d'éléphant- Mémoriser avec un trouble dys, un TDA ou pas" pour l'aider plus encore. 
  • Relire et commenter les annales réalisées pour l'aider à s'améliorer (certes mes études de littérature ont été une aide pour cet accompagnement, cependant de votre côté vous pouvez vous baser sur les corrections officielles ou bien éventuellement avoir recours à une aide extérieure tout en sachant que c'est essentiellement une épreuve de "par coeur"). L'aider à éviter les hors sujets en cernant les idées essentielles attendues dans la question posée, apprentissage peu évident pour les dys et nouveauté depuis l'an dernier pour la unschooleuse qu'elle est.
  • Les derniers mois : soutenir la demoiselle : une perfectionniste qui souffre de dyspraxie a  besoin de soutien. 

Son implication

  • Lecture seule des différents supports (n'étant pas dyslexique, elle n'a pas eu besoin de soutien à ce niveau, ce qui ne sera pas le cas de tous).
  • Réalisation de fiches sur les différents thèmes
  • Révision la plupart du temps seule (sauf moments où elle a fait appel aux uns et aux autres pour la tester sur sa maitrise des oeuvres)
  • Recherche et visionnage de vidéos seule (c'est essentiellement elle qui a géré cette recherche)
  • Potasser encore... 
  • ... et encore
  • ... et encore ! 

 Bilan 

Avant l'année dernière : 0 apprentissage scolaire pour la littérature.
An dernier : apprentissage des codes scolaires pour les épreuves anticipées en français.
Préparation de cette épreuve de septembre à juin.

En juin, elle connaissait ses oeuvres sur le bout des doigts, savait réaliser des annales riches et nourries d'exemples précis.
Note finale : 19/20
Ouf c'est terminé !!
Et re-ouf, toutes les matières n'étaient pas si ennuyeuses que celle-ci...

Merci d'avoir lu cet article et à très bientôt ! 

Mes livres sur l'instruction à domicile : 


Ici, inscription à la newsletter pour ne manquer aucun billet (si le cadre ne s'affiche pas, supprimez addblock le temps de valider) :

4 commentaires:

  1. C'est quand même terrible de tuer ainsi le poussin dans l'oeuf !!!

    Ce devrait être une épreuve géniale (toute cette littérature, j'en baverais d'envie) et ça se termine en bachotage insipide.

    Ah...l'EN n'a pas son pareil pour décourager les troupes. Quel gâchis !

    Re-bravo à L, elle a eu beaucoup de mérite.
    Bon dimanche. Valérie

    RépondreSupprimer
  2. C'est clair ! Heureusement que c'est une amoureuse des mots qui a pu uniquement apprécier le bonheur de ceux-ci au fil des ans. Elle a failli céder à l'écoeurement (j'ai pensé à ta fille...). Heureusement, elle a réussi à apprécier Les Faux monnayeurs, un peu moins Oedipe, surtout le film !

    RépondreSupprimer
  3. Ah tiens de mon temps c'était déjà les deux mini dissert en 2h je crois... mais y avait aussi une question de cours sur 4 points... et était sur 3h en fait ? Ouais bon en fait j'ai oublié 😊

    En revanche : j'avais un prof extra cette année là et la nécessité de bachotage ne là pas empêchée de baver littéralement d'enthousiasme cette année la... autant j'avais bachoté vraiment pour les épreuves de première (apprendre beaucoup, s'imprégner peu) autant là j'ai eu le sentiment de vivre les œuvres en profondeur ...
    Bravo à L pour ce beau résultat !

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Gwen : ah mais tu es beaucoup plus jeune que moi ! Je n'avais pas cette épreuve il y a euh... 25 ans !
    Lol pour le prof. Pas de chance pour ma fille alors car, pour une des oeuvres, j'ai régulièrement grogné quand elle m'a appelée... suis pas là...
    Je lui transmets ! Merci pour elle.

    RépondreSupprimer