Accéder au contenu principal

Articles

Découvrez ma boite à outils

Découvrez ma boite à outils
Sélection d'outils- Clic sur l'image

Comment évaluer les connaissances sans notes et sans contrôles ?

Il y a quelques jours, on m'a demandé comment il était possible d'évaluer les connaissances sans notes et sans contrôles. Un billet m'a semblé utile pour répondre à cette question.

Or, hier, j'ai cherché des informations puisque j'envisage de proposer une formation qualifiante dans un de mes domaines d'expertise (les dys). Lors de ces recherches, j'ai découvert ce qui était affiché comme une idée clé par une enseignante devenue formatrice : on ne propose pas une formation pour adultes comme on instruit un enfant. Curieuse, j'ai poursuivi ma lecture et j'ai alors lu qu'avec un enfant, l'enseignant est en position hiérarchique tandis qu'avec l'adulte formé, il est important de le considérer comme son égal et de le rendre acteur de sa formation.
Selon moi, c'est justement une des raisons des échecs actuels du système classique.

Pourquoi l'adulte devrait-il être en position hiérarchique supérieure ?
Parce que l'enfa…
Articles récents

25 idées jeux pour Noël

Les jeux présentés ci-dessous sont uniquement des jeux appréciés, sans aucune affiliation.
Mysterium Notre dernier coup de coeur !
Un jeu où il faut agiter ses méninges. En effet, un des participants joue les médiums. Il propose des cartes aux autres joueurs afin qu'ils devinent un personnage coupable, un lieu et un objet du crime. Or ces cartes sont uniquement proposées par associations d'idées !

A partir de 10 ans
"Vous avez osé franchir les portes du manoir hanté de Mysterium... Quel courage ! Installez-vous confortablement autour de la table, ouvrez votre esprit et réveillez votre 6e sens : vous allez participer à une séance de spiritisme exceptionnelle et tenter d'apporter la paix à une pauvre âme égarée... Mysterium est un jeu d'enquête coopératif dans lequel tout le monde perd ou tout le monde gagne. Tous les joueurs sont unis dans un même but : découvrir la vérité sur la mort du fantôme qui hante le manoir et lui apporter la paix !"
Le Nain jau…

Jeu : 27 activités pour développer l'empathie

Aujourd'hui, je vous propose un petit jeu de 27 cartes pour développer l'empathie.
Il est gratuit et à télécharger ici.

Vous y découvrirez des activités tournées vers l'autre, mais également quelques activités destinées à mieux se comprendre soi-même.
En effet, comment est-il possible de développer l'empathie si soi-même, on ne reconnait pas ses propres émotions ? Comment entendre la détresse ? Comprendre la colère si soi-même on nie ses émotions ou on ne parvient pas à les décrypter.
Les cartes étant un jeu visant à développer l'empathie, connaitre les signes pour comprendre et identifier les émotions n'est pas expliqué dans celles-ci. Il s'agit simplement d'apprendre à observer, s'écouter et écouter l'autre.

Bon week-end !
Merci d'avoir lu cet article et à très bientôt ! Vous cherchez des outils pour une pédagogie alternative, positive et innovante?
Alors cliquez ici.

Journée des droits de l'humain et des animaux

Aujourd'hui, c'est la journée des droits de l'humain (oui, je sais "homme, mais moi, je préfère "humain" parce que je ne suis pas un homme, je suis humaine. Olympe de Gouges s'était battue pour les droits des femmes, mais bon, comme d'habitude, lorsqu'un combat est juste, la justice est lente. Il serait pourtant judicieux et justifié de modifier cet intitulé).

Bref, c'est une journée de droits puisque c'est également la journée des droits de l'animal.
Ce matin, c'est donc tout naturellement que j'ai proposé aux abonnés du Monde de Mei et Noé (lien) de créer sur ce thème.

Je leur ai proposé et vous propose de retrouver/découvrir les liens suivants :
- pour les animaux, le site du WWF
- vidéos et liens pour la journée mondiale des droits des enfants : clic
- la convention des droits de l'enfant ici
- la cour européenne des droits de l'homme

D'autre part, je profite de cette journée pour alerter...
En effet, la se…

Croyez-vous au Père Noël ?

En ce moment, c'est de saison, la question est récurrente : Faut-il laisser les enfants croire au Père Noël ?  Pour ma part, je pense qu'il n'existe pas de réponse unique, qu'il n'existe pas de réponse parfaite, aussi je vais partager avec vous mon expérience en partant de mon ressenti.

Croyez-vous au Père-Noël ? 
Si je vous pose la question sous cette forme, vous risquez d'ouvrir de grands yeux ronds et de songer "mais enfin, elle a perdu la tête ! J'ai passé l'âge de croire à ce gros personnage commercial".

Un personnage commercial, le Père Noël, c'est certain. Mais, comme je l'explique dans mon kit sur la Laponie, ce personnage a des racines bien plus anciennes qu'une certaine marque de boisson et un déballage commercial comme on le voit aujourd'hui.

Et si on se posait la question autrement :

Croyez-vous à Noël ?
Je ne vous parle pas ici de religion, je vous parle d'esprit de Noël, de volonté de partages.
Noël est une pér…

La lettre au Père Noël de Christine Palluy et Thomas Baas

Quatrième de couverture :
"Chouette, le petit Hugo a fini sa lettre au père Noël ! Mais Zinzin, le lutin facteur, est très étourdi et maladroit. La lettre d'Hugo va connaître bien des chamboulements ! Et les jouets commandés par Hugo au père Noël ne vont pas être exactement ceux qui vont arriver au pied du sapin..."

Commentaire :
Premier bon point : les illustrations très agréables.
D'autre part, le vocabulaire est simple donc facilement abordable par les enfants, sans être trop simpliste.
A la fin du livre, quelques jeux pour vérifier la compréhension.
Enfin, l'histoire elle-même est très sympathique puisqu'en raison de la maladresse d'un lutin, le Père Noël va se montrer inventif.

A découvrir également : Noël en Laponie- Les aventures de Mei et Noé.
Merci d'avoir lu cet article et à très bientôt !
Vous cherchez des outils pour une pédagogie alternative, positive et innovante?
Alors cliquez ici.

La violence lorsque la vérité est absolue : 11 astuces pour en sortir

La vie serait plus simple s'il suffisait de suivre ces pancartes : Vérité/Mensonge.

Seulement la Vérité absolue n'existe pas.
Nous avons tous des expériences, des ressentis, un vécu, un point de vue différents.
Lorsque deux personnes racontent une même scène, chacune d'elle en donne une version différente car chacune a porté son attention sur un point différent.

L'enfant tend à raisonner en termes de faux/vrai et cela d'autant plus qu'on est parfois prompt à le qualifier de menteur ou à lui présenter une réalité en noir et blanc : c'est bien/c'est mal.
Or si transmettre des valeurs me semble important, il me semble tout aussi important d'apprendre que la vérité est en demi-teintes et qu'elle n'est pas unique.

Une vérité absolue, un sentiment de tout maitriser/tout savoir/tout choisir amène à la violence...
L'exemple le plus parlant est bien sûr celui de la folie hitlérienne, folie d'autant plus consternante qu'il ne co…