vendredi 30 septembre 2016

S'expatrier en famille

S'expatrier pour vivre mieux

Larguer les voiles, partir...
Vous en rêviez ? Eux l'ont fait... 
Souvent pour vivre une belle aventure, la découverte d'un ailleurs mais également de soi. 
Parfois aussi pour mieux vivre leur instruction en famille.

Ci-dessous je vous propose de découvrir plusieurs familles qui ont sauté le pas ou y pensent sérieusement. 
A la fin du billet vous retrouverez également des informations légales au sujet de l'instruction en famille ailleurs.

MERCI à toutes celles qui ont accepté de témoigner !


Anne-Cerise : La liberté !

Expats au Vanuatu

Pourquoi pratiquiez-vous l'instruction en famille en France? 
Ecole non adaptée aux profils particuliers (EIP et TDAH pour nous), enfants en souffrance, galère de gérer les allergies alimentaires 

Pourquoi avoir choisi de vous expatrier
L'IEF n'était pas la 1ère raison, mais le stress des contrôles a contribué oui. La possibilité de continuer l'IEF avec moins de contraintes faisait partie de nos critères pour le choix du pays.

Quelle est la législation concernant l'instruction en famille là où vous êtes? 
Je suis allée fouiller dans la législation locale pour te répondre : les parents doivent envoyer leurs enfants à l'école entre 6 et 14 ans. Aucune sanction prévue dans le cas contraire. Dans les faits, la loi est ici une notion trèèèèès floue. Encore pas mal d'enfants qui ne sont pas instruits, mais travaillent dans la famille. Donc autant te dire que les familles d'expat c'est le cadet des soucis des autorités ! 

Avez-vous choisi l'école et si oui, pourquoi? Qu'est-ce qui vous convient là-bas que vous n'avez pas ici? 
On s'est posé la question de les envoyer au lycée français ou à l'école internationale, et puis non. Outre le coût, l'une est trop rigide, l'autre a un niveau bof. Dans les 2 cas, on préfère mettre de l'argent de côté pour voyager ! 

Si c'était à refaire, le referiez-vous?

Sans aucune hésitation ! On est vraiment libres ici ! Quel bonheur de ne plus subir le stress des contrôles ! L'actualité de la législation IEF ne nous donne aucune envie de revenir vivre en France. Si on bouge ce sera de nouveau pour un pays où on peux continuer sans trop de contraintes. 

Pourquoi avoir choisi le pays où vous êtes plus qu'un autre?
On ne l'a pas choisi spécialement, on est parti là où l'homme a été recruté parmi tous les dossiers envoyés ! Enfin disons qu'on a tout de même sélectionné les pays qui nous attiraient, sur les critères suivants : climat chaud, IEF ok, et évidemment pas un pays dangereux.

Retrouvez sur son blog (lien) une présentation plus complète.




Sophie Larcher : Partir à l'aventure ! 

Une famille vivant en Espagne

Pourquoi avoir choisi de vous expatrier
Je suis partie de France avant d'avoir des enfants, je ne me sentais plus en accord avec l'état d'esprit français (surtout à Paris)... J'avais besoin d'un rythme de vie plus humain, d'une sensation de tribu...

Quelle est la législation concernant l'instruction en famille là où vous êtes ? 
Législation ief en Espagne/Catalogne :
En Espagne, l'homeschooling est alégal. C'est-à-dire que plusieurs professionnels se sont penchés sur la question, et ils ne se mettent pas d'accord, certains disent légal, d'autre illégal... Dans la pratique, on ne déclare pas, si on est dénoncé, les services sociaux viennent, ils voient que tout va bien, et soit ils sont ok et rangent le dossier, soit ils sont tatillons et passent au tribunal et autre... au pire, on nous oblige à scolariser... Il y a énormément de familles homeschoolers et unschoolers en Catalogne, car la constitution catalane a un article disant que les parents peuvent choisir le type d'instruction de leurs enfants, ce qui joue en notre faveur... (on vit à Barcelona)


Comment est l'école en Espagne?
L’école en Espagne est un peu comme l’école en France... Les écoles publiques ont le même système, et il y a des écoles privées alternatives plus ou moins chères (certaines types Sudbury)... La différence, c'est que sur Barcelona et en Catalogne, il y a plusieurs écoles publiques alternatives... mais pas encore assez  (les listes d'attentes sont très longues)
Notre expérience: on a mis notre fille à l'équivalent de la maternelle, en école publique traditionnelle, à ses 3 ans, elle l'a très mal vécu, on l'a sorti au bout de 3 semaines, et en cherchant des activités en temps scolaires, je suis tombée sur la possibilité de l'homeschooling... depuis on continue, on aime beaucoup l'énergie des groupes ici, il y a des gens de tous les styles, on s'est fait de très bons amis... ma fille a 7ans, sont frere a 4 ans, et on compte continuer tant que c'est possible...


Si c'était à refaire, le referiez-vous ? 
Je referais tout pareil!! 

Pourquoi avoir choisi le pays où vous êtes plus qu'un autre ?
J'étais déjà venue à Barcelona pour un programme Leonardo (l'équivalent de Erasmus pour les gens au chômage), et j'avais beaucoup aimé l'ambiance...
J'avais fini un boulot en France, avec dénonciation de l'entreprise à l'inspection du travail qui n'a pas abouti, à Paris. J'étais très amère sur ma vie là-bas, grosse envie de changer d'air... je cherchais un endroit où aller, Je pensais Barcelona ou Edimburgh (ma soeur a vécu quelques années là-bas, et j'adore aussi)... Une amie sur Barcelona m'a dit qu'elle pouvait me loger, je suis donc partie, avec quelques sous en poche, sans parler ni espagnol ni catalan, sans idée de ce que j'allais faire.. 

2 articles sur l'expérience de Sophie et sa famille : 
L'express  
C Fishelson 

Blog de Sophie en espagnol
Blog en français



Mamexpat : Pour une vie meilleure !

Départ prévu pour l'Amérique du Sud


Pourquoi pratiquez-vous l'instruction en famille en France? 
 Nous avons commencé l’ief suite à un mal-être de notre fille aînée lors de sa première année d’école à l’âge de 5 ans. 

Pourquoi avoir choisi de vous expatrier
L’actualité nous préoccupe. Aussi bien, ce qui concerne l’ief que d’autres sujets brûlants. Nous avons l’impression que nos libertés individuelles sont de plus en plus mises à mal. Nous nous sentons en «danger » dans cette France qui tente de faire entrer tout le monde dans le moule. Nous avons soif d’autre chose. 

Quelle est la législation concernant l'instruction en famille là où vous êtes ? 
Nous cherchons un pays où la législation sur l’ief est souple. Un pays où l’expatriation est facile et où l’occidentalisation est peu présente. En octobre mon mari et moi nous rendons dans destination qui a retenu notre attention et répond à plusieurs de nos critères de choix. L’objectif est de voir si nous nous sentirions à l’aise dans cette contrée pour nous y installer avec toute notre famille. De nos premières impressions dépendra la suite des évènements. Nous avons tout de même prévu de donner des CVs et de prendre des contacts sur place pour trouver du travail. Notre maison en France est en vente. Les passeports pour toute la famille sont prêts. 

Pourquoi avoir choisi ce pays plus qu'un autre ?
 Nous cherchions une destination très peu occidentalisée, assez sécuritaire, dont le climat pouvait convenir à toute la famille . Lorsque nous avons fait le choix de cette destination, le hasard nous a mis en contact avec des personnes y vivant ou pouvant nous renseigner. Nous n'avons donc pas cherché plus loin et continuons donc nos premières investigations dans ce pays..



Lili : Une vie plus apaisée et plus festive

Départ prévu pour Minorque


1/ Pourquoi pratiquez-vous l'instruction en famille en France?  
Parce que j'ai toujours eu le sentiment, que "l'école" n'était pas adapté aux enfants et surtout aux jeunes enfants! mon fils de 4 ans, a fait une rentrée scolaire l'année dernière, il avait 3 ans! cela n'a pas du tout été bénéfique pour lui, des agressions à la cour de recréation par d'autres enfants de sa classe, une institutrice non pédagogue, non souriante et manquant de patience! (c'est malheureux avec des petits de 3 ans!!) et un changement de comportement envers nous et envers les autres adultes! de la crainte et de l’agressivité de sa part. 

2/ Pourquoi avoir choisi de vous expatrier
Pour trouver une qualité de vie meilleure, moins de stress, une pédagogie différente de celle de la France 

3/ Quelle est la législation concernant l'instruction en famille là où vous êtes ? 
A confirmer, mais je pense qu'aux Baléares (Espagne) l'école est obligatoire! mais j'ai su récemment que ce n'était pas clair là-bas et qu'il n y avait pas de contrôle ni d inspection (en cas de non scolarisation)! il y a de nombreuses famille non sco en Espagne, je l'ai su il y a peu de temps! donc à creuser!! 

4/ Avez-vous choisi l'école et si oui, pourquoi ? Qu'est-ce qui vous convient là-bas que vous n'avez pas ici ?  
Cela dépendra de la législation sur l'ile de Minorque et aussi de l'approche et de la pédagogie dans les écoles minorquines. nous y serons en janvier 2017! s'il y a une rentrée scolaire cela ne sera qu'en sept 2017 au plus tôt...

6/ Pourquoi avoir choisi ce pays plus qu'un autre ?
En 1er lieu grâce à une opportunité pro pour mon mari et aussi pour la " vie espagnole" prendre le temps! Moins de stress car moins de speed et plus de soleil! La culture plus festive également.



Emmanuelle : Pas envie de partir mais prêts à le faire !

Départ envisagé


1/ Pourquoi pratiquez-vous l'instruction en famille en France?
Nous avons choisi l'IEF pour plusieurs raisons. Notre fille a été scolarisée en maternelle : ces premières années se sont à peu près bien passé. Mais à l'entrée en CP, elle s'est éteinte très rapidement: elle ne chantait plus, ne dessinait plus, mettait des heures à s'endormir, faisait des cauchemars. Elle était extrêmement stressée par l'école, la pression du résultat, la toute-puissance de son institutrice et les punitions et menaces que subissaient les autres élèves. Comme j'étais en congé parental et que je savais que l'IEF était une option intéressante, nous avons sauté le pas. Il a fallu 8 mois pour qu'elle arrive à surpasser sa peur de l'échec, à oser tenter qqc sans savoir si elle y arriverait ou non.
 Nous avons tenté une rescolarisation en CE1 parce que nous avions du mal à trouver notre équilibre familial. Rebelote, elle aura tenu 10 semaines, sous la menace d'un autre instituteur, les devoirs sans fin et les exercices répétitifs qui ne l'intéressaient pas.
 Pour moi, à ce jour, tant que l'école publique reste ce qu'elle est, il est impensable qu'elle y retourne. Tant qu'il n'y aura pas d'empathie, d'écoute et de respect de l'élève, elle n'ira pas.
 Tant que les enseignants seront focalisés sur des programmes standardisés et normatifs imposés par le ministère, au détriment du développement et de la curiosité naturelle de l'enfant, elle n'ira pas.
 Tant que la pression du résultat, les notations et les évaluations resteront centrales à l'école, elle n'ira pas.
 Je suis extrêmement inquiète depuis que je suis les débats de l'assemblée nationale et du sénat. Ces gens qui parlent de choses qu'ils ne connaissent pas, j'aimerais tellement les rencontrer pour leur expliquer ce qu'est l'IEF, pourquoi nous faisons ces choix etc.

2/ Pourquoi envisager de vous expatrier
L'expatriation n'est pas du tout dans nos projets : mon mari a un CDI dans une bonne boîte, nous avons acheté une maison il y a 2 ans. Mais quand je lis les projets de lois, je commence à me poser la question.
 Nos libertés individuelles sont en passe d'être bafouées, et je ne permettrai pas que cette loi vienne prendre le pas sur nos choix de parents.
 Alors si pour pouvoir vivre en accord avec ce que nous voulons pour nous et nos enfants, nous devons partir en itinérant, ou s'expatrier, nous le ferons.
 Plus je prends confiance dans nos choix d'IEF, plus je cotoie de familles investies dans cette démarche, plus je suis convaincue que les contrôles annuels sont des entraves plutôt que des aides. Dans mon monde idéal, ces rencontres devraient aider les familles au lieu d'être une épée de Damoclès.
 Nous irons donc probablement chercher notre monde idéal ailleurs...



Vic : Un passeport vers le rêve

Départ prévu pour l'Irlande


Pourquoi avoir choisi de vous expatrier ?  
 Nous avons décidé de fouler les terres irlandaises! La France et son éducation se referme peu à peu et ne donne, à présent, que l'illusion d'être ouverte. Tout se resserre, se formalise et laisse ainsi peu de place à la liberté. Les enfants devraient avoir le droit fondamental d'apprendre ce qui interpelle leur curiosité, ce qui les passionne, ce qui les enthousiasme! Pourquoi apprendre des milliers de choses dont une infime partie restera dans leur mémoire? Le but est il de pouvoir uniquement passer des examens? Je pense foncièrement que la recherche du bonheur reste l'essentiel et le plus important. Exercer le métier qui nous rendrait heureux, c'est ce qui compte le plus, non? Aimer ce que l'on fait, se donner les moyens d'y arriver, être empli de joie, avoir envie de partager ses connaissances, rayonner de bonheur, c'est la voie que je choisis pour moi et pour eux. Un examen n'est en rien une finalité. Il a un but essentiel lorsqu'il amène un jeune à obtenir ce qu'il désire, à accéder à son rêve, sinon, à quoi bon? L'Irlande permet davantage ce processus. Ce pays donne des clés et la chance à chacun de s'épanouir là où il le désire. Plus de cases, de stéréotypes, tous peuvent arriver au but qu'ils se sont fixés, avec du travail et de la persévérance. La chance est donnée à tous. Contrairement à la France, L'Irlande ne juge pas, ne ferme aucune porte. La liberté est le bien le plus précieux que nous ayons.
N'oublions pas que le peuple irlandais croit aux fées...Imaginez alors leurs ouvertures d'esprits!!

Le blog de Vic est ici.


L'instruction en famille ailleurs

Ci-dessous une liste de pays où c'est possible... parfois sous conditions...
Généralement une association est proposée, elle n'est pas la seule existante.
N'hésitez pas à apporter des précisions si vous en connaissez.
En visitant les différents sites vous vous apercevrez qu'hélas l'innovation pédagogique avec des modes d'instruction alternatifs est souvent menacée...

Angleterre :  Education otherwise 
Australie : HEA
Belgique : Apprendre en famille en communauté française de Belgique ; des précisions sur LAIA.
Bulgarie : uniquement pour les enfants à besoins spéciaux (source ici).
Canada : Les provinces gèrent, les contrôles sont différents d'une province à l'autre. HSLDA
Chine : Chinahomeschooling
Ecosse :  Schoolhouse
Espagne : Instruction en famille ni légale, ni illégale...  Asociacion para la libre Education ; plus d'infos sur LAIA.
Estonie : possible pour des circonstances exceptionnelles.
Etats-Unis : Instruction en famille autorisée. Learn in Freedom, une asso parmi d'autres, également  HSLDA.
Et une carte pour en savoir plus car la législation diffère d'un état à l'autre. 
Finlande : Suomen kotiopettajat Finlands hemundervisare
Irlande : Henireland
Islande : autorisée si les parents ont un diplôme d'enseignant. Island Discovery learning Community.
Italie : Controscuola
Luxembourg : Association luxembourgeoise pour la liberté de l'instruction ; uniquement pour le niveau primaire.
Norvège : NHUS
Pays-Bas : Home-education ; école obligatoire sauf si pas d'école proche ou raisons médicales. (à retrouver sur LAIA).
Pologne : Edukacja domowa
Portugal : Educacao 
Roumanie : possible si handicap ou besoins spéciaux et sous la surveillance d'un enseignant. 
QuébecAqed
Slovaquie : au primaire par un précepteur accrédité.
Suède : Rohus ; instruction en famille quasi impossible depuis 2010...
Suisse : autorisée mais tests pour les enfants.  IEFch
Taïwan : un article sur HSLDA 

Toujours sur le site de HSLDA une liste de pays à retrouver là. 

Mes livres afin d'en savoir plus sur l'instruction en famille :


Pour ne manquer aucun billet, n'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter :

12 commentaires:

  1. Merci pour cet article... et pour la liste en bas de page, très utile actuellement.
    Marie-Laure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton retour Marie-Laure, bonne soirée !

      Supprimer
  2. coucou

    merci pour cet article très intéressant. JE constate que beaucoup de famille se pose la même question que moi. Certaines ont franchi le pas, d'autres vont le faire et d'autres y réfléchissent.
    Si je devais choisir parmi tous ces pays, ce serait l'espagne (même si en temps normal, ce n'est pas les pays du sud que je préfère! ;) )et l'Angleterre pour être enfin libre et surtout pour permettre à mes enfants d'aimer l'anglais et de le parler couramment. Mais petit hic, mon mari ne parle aucune langue étrangère donc pour le boulot dur dur!

    merci pour toutes ces infos et recherches.

    bon week-end

    à bientôt

    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton nouveau retour Cendrillon :)
      Pour nous c'était l'Angleterre ou le Québec (mon mari aussi ne parle pas anglais ;)). Aujourd'hui normalement plus à l'ordre du jour, mais on ne sait jamais...
      Bonne soirée !

      Supprimer
    2. Quoi, le Québec ? Moi je vote pour ! Si le projet refait surface, fais-moi signe. Bises

      Supprimer
    3. J'y pensais bien ;) Bises.

      Supprimer
    4. Tu peux d'ailleurs ajouter le Canada avec la HSLDA canadienne. Étant une fédération, ce sont les provinces qui gèrent mais l'IEf y est légale partout, plus ou moins contrôlée selon les provinces (la plus rigide étant je pense le Québec).

      Supprimer
    5. Heureusement que tu es là ! J'avais décalé les pays pour les placer dans l'ordre alphabétique et je ne me suis pas aperçue que j'avais effacé le Canada ! Merci !

      Supprimer
  3. Je crois que c'est pas l'envie qui manque, mais le boulot, non ? C'est quand mm le plus dur à dégoter... Je crois que si c'était facile, nous serions déjà partis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certains partent malgré tout sans avoir encore trouvé... Ceci dit, je ne crois pas que nous y parviendrions, il faudrait au moins que l'un de nous d'eux ait un travail. D'autres préparent longtemps à l'avance leur départ, ça leur donne le temps de chercher et d'autres encore demandent une mutation...
      Bonne journée Azel et merci de ton passage !

      Supprimer
  4. Est-il possible d'entrer en contact avec Mamexpat ? J'aimerais savoir dans quel pays elle prévoit son immigration. Merci !

    RépondreSupprimer