mardi 28 juin 2016

Devenir bilingue: fausses anglaises au milieu des vrais anglais

Devenir bilingue
Photo de M. non libre de droits.

Depuis que M. et L. sont petites, nous jouons aux anglaises.
Les premiers temps il s'agissait essentiellement de jeux partagés et je glissais un mot en anglais ici et là ou bien le jeu de société était prévu pour jouer en anglais (exemple avec Explore Safari ).

Nos premières discussions en anglais eurent surtout lieu lors nos sorties à trois, il était amusant et désinhibiteur de tenter l'expérience ailleurs, en agissant.
Une des premières clés fut sans doute un jeu de piste proposé entièrement en anglais alors qu'elle avait environ 10 et 12 ans. Elles avaient beaucoup aimé courir dans les allées du zoo où celui-ci était organisé. L'habitude fut prise : régulièrement nous choisîmes de parler en anglais dans ce zoo devenu un repère régulier.

Or en juin, de nombreux anglais visitent notre région.
Et la semaine dernière nous eûmes le sentiment d'être projetées en Angleterre car autour de nous les voix s'élevaient en anglais tandis que quasiment aucun mot français n'était prononcé ! Etions-nous encore en France ou bien en Angleterre ? La porte du zoo franchie, nous étions entrées dans un autre univers. Délicieuse sensation d'un voyage improvisé !

Pour découvrir comment l'oral en langue étrangère est pratiqué chez nous, clic ici. 

Mes livres sur l'instruction en famille :
 

6 commentaires:

  1. Quelle bonne idée ! J'ai vu toutes tes méthodes pour l'apprentissage oral d'une langue étrangère et je suis une fois de plus épatée. Ici, films en VO, quelques chansons et, depuis peu, on s'amuse à discuter en forçant notre accent. Ça n'amélore pas l'accent – quoique, peut-être que oui, malgré tout, par contraste – mais c'est parfait pour la grammaire et le vocabulaire :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà il me semble que le principal est de s'amuser ! :)
      Nous passons maintenant à une étape supérieure puisque nous partons prochainement en Angleterre toutes les trois et que nous aimerions nous sentir comme des poissons dans l'eau. :)

      Supprimer
  2. Wouah...admirative !
    Ici, où tout de même la pratique de l'anglais est vécue comme un long purgatoire (vive l'espagnol, l'italien et le latin !), je n'ai jamais tenté une telle expérience intéressante.

    Mais il faut que je trouve les volontaires et là...on risque de me rire au nez !!!

    Cela dit, si c'est raté avec les filles, il me reste Théophile pour essayer cette méthode ludique.

    Bonne journée. Valérie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La première fois j'ai essuyé un refus... Mes chères perfectionnistes avaient le sentiment que ce serait compliqué... et ennuyeux de réfléchir pour les mots à prononcer ! Et puis il y a eu le jeu, il y a eu notre jeune taïwanaise venue vivre à la maison, le fait de constater que personne n'avait la science infuse et qu'à force de tâtonner, de chercher, de parler, la langue se fluidifiait. :)
      Amuse-toi bien avec Théophile s'il est d'accord avec cette idée ! :)

      Bonne journée à vous !

      Supprimer
  3. coucou

    bonne idée! Mais je ne pense pas trouver de volontaires pour ce jeu!
    Ce serait chouette si je pouvais trouver des jeux de société en anglais pour cet été
    bonne soirée
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Cendrillon, il y a des petits jeux très rapides comme le "Who am I?" L'un des participants pense à un personnage, animal et les autres essaient de deviner qui il est par le biais de questions.
      Tu peux également transformer un jeu comme le Time's up (mot à faire deviner, mime) en traduisant les mots en anglais.
      Amusez-vous !

      Supprimer