mercredi 4 mai 2016

Une journée d'instruction en famille avec des ados


Focus, magazine italien

Aujourd'hui je me propose de répondre à une question récurrente:

"Comment se déroule une journée d'instruction en famille avec des apprentissages auto-gérés par des ados ?"



La journée décrite ci-dessous n'est pas une journée type, c'est une journée parmi tant d'autres, aucune n'est identique. De plus il y a des journées avec propositions (lundi, mardi, jeudi et vendredi) et des journées sans propositions. :D
Voici donc celle de mardi pour  M. (18 ans, bachelière de l'IEF poursuivant ses apprentissages à la maison) et L. (15 ans, libre-schoolée envisageant de longues études).
  • 7 heures environ : je me lève puis lance une machine, ensuite je petit-déjeune avec les chats tout en regardant mes mails, mes groupes et en cherchant de nouvelles idées. 
  • 9 heures 1/2 environ, M. et L. consultent une liste personnelle (une par fille à partir de leurs demandes et projets) sur laquelle j'ai inscrit plusieurs propositions d'activités.  Finalement elles optent pour de l'italien mais n'ont aucune envie de réaliser une traduction écrite comme je l'ai proposé. Nous ouvrons alors un magazine Focus (image ci-dessus) et ensemble nous lisons à voix haute un article que nous traduisons. 
         En effet j'ai appris l'italien durant 2 ans lorsque j'étais à la fac et lorsque les filles ont manifesté le désir d'étudier l'italien, j'ai choisi de reprendre cet apprentissage avec elles. Etant donné qu'elles pratiquent davantage, elles ont un meilleur niveau que moi.

  • Vers 11h/11h30 nous décidons de chanter à partir de chansons italiennes sous titrées. Gros succès pour Laura Pausini aujourd'hui ! Soudain les oreilles de L. et M. se bouchent. Perplexe j'écoute, y a-t-il  un soudain bruit de marteau-piqueur ? Ben non, il parait que je chante trop fort et faux, même pas vrai d'abord... 
  • Midi environ, je valide une inscription sur un groupe facebook que j'ai crée et j'ajoute un lien d'histoire (lien site) sur le blog découvert grâce à S'amuser ensemble. Le lien interpelle les filles, elles décident de regarder une première vidéo. 
  • Pendant ce temps je prépare le repas, ensuite nous déjeunons ensemble. Normalement ce sont elles qui mettent la table et souvent nous cuisinons ensemble, ce ne sera pas le cas cette fois-là, elles sont occupées par la vidéo.
  • 13 heures et des poussières : M. choisit d'apprendre en totale autonomie le vietnamien tandis que L. révise son français. Après un moment seule (de mon côté je bosse), je vais voir L. pour lui proposer une mise en situation. Pour l'apprentissage de L., un temps de préparation de ma part a été nécessaire.
  •  15 heures environ : les filles souhaitent regarder d'autres vidéos d'Histoire, je blablatte sur mon blog.
  • 15 heures 32: interruption blabla blog, les filles m'appellent pour me proposer de dessiner avec elles, je n'y résiste pas ! (32 pages dans le cahier ci-dessus, certains dessins sont très sympas, d'autres pas suffisamment ressemblants à notre goût). 
  • Vers 16 heures : goûter puis vélo avec L.  
  • Ensuite les filles vaquent à leurs occupations tandis que je travaille. Je ne sais pas tout ce qu'elles font, je ne leur demande pas, elles me parlent de ce qu'elles souhaitent. M. m'a ainsi parlé d'apprentissage du russe en autonomie et L. de texte imaginé (en ce moment avec une copine me semble-t-il). Leurs activités ne sont pas toutes intellectuelles, mais une fois encore c'est leur jardin secret ! :)
  • 19 heures cuisine puis repas puisque L. a une activité dans un club de loisirs le mardi entre 20h et 22h30. Pendant ce temps M. et moi partageons un moment en tête à tête, puis chacune a choisi ce qu'elle voulait faire de son côté. 
Et  si vous aussi, vous nous racontiez votre journée ? :)

6 commentaires:

  1. Merci encore une fois pour ce partage... vécu et réel. En effet, quand on arrive en ief, on sort d'un moule. mes lecture m'ont persuadé du bien fondé du libre-schooling... mais ici ça donne encore, comme par exemple ce matin, une remarque par ma grande de 13 ans "bon, qu'est ce que je dois faire?" Moi, l'air de rien (on a déjà parlé des projets de la semaine, on est d'ailleurs mercredi, et une petite liste est à sa disposition) "Bah regarde sur ta liste pour voir ce qu'on a prévu..." Elle:" Ah oui, j'ai une idée pour écrire une histoire... Mais je veux bien regarder un peu les maths d'abord" . Nous voilà donc partie pour découvrir Pythagore grâce à une vidéo (Petites contes mathématiques) et le site Khan Academy. Elle sature au bout d'une heure et demi et part finalement faire des recherches sur les prénoms pour connaître leur signification et choisir celui qui conviendra le mieux à son personnage... Cet après midi, c'est musique.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Hélène pour ton retour, finalement la journée de ta libre-schooleuse me semble bien enrichissante ;)
      De plus je ne sais pas chez toi, mais j'ai remarqué que parfois les filles m'avaient dit "qu'est-ce que je dois faire?", un comble si on pense au fait que je prépare des propositions d'activités à partir de ce qu'elles m'ont dit souhaiter faire. Or je me suis aperçue que ces questions venaient parfois lorsque nous avions moins partagé d'activités, que c'était en fait une manière de m'impliquer dans leurs activités, voire de m'inviter à discuter avec elles quitte à entendre "ah non ça ne me dit pas, je vais plutôt faire ça" (ce qui est souvent le cas avec des ados ;)).
      Bonne journée !

      Supprimer
  2. Bonjour Isa et merci pour ce partage très intéressant. Je me demande comment appliquer ce "modèle" dans une fratrie nombreuse avec des âges très différents. Pas évident je trouve de proposer une activité qui soit abordable ET intéressante à plusieurs niveaux et surtout de gérer tout cela à la fois. Et en même temps, pas facile de se démultiplier pour proposer des choses individuelles à chacun. C'est difficile pour moi. bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour C.,
      Effectivement il est plus facile de s'organiser avec peu d'enfants qu'avec une fratrie nombreuse et écarts d'âge.
      Le principe des listes peut être repris de la même façon pour les plus grands, tout dépend également des demandes de ceux-ci. Je suis une grande adepte des listes, j'en fais pour presque tout... j'ai certainement "contaminé" les filles qui donc en demandent elles aussi. Dans les faits elles sont plus ou moins longues. Par exemple celle de M. compte environ 6 à 8 lignes par semaine, il s'agit davantage d'un pense-bête où elle apprécie de voir quelques idées que je propose.

      Pour les plus jeunes on peut tout simplement mettre à disposition des étagères avec des activités où l'enfant pioche, un peu comme chez Montessori avec un panel plus riche encore.
      L'enfant apprend en large partie en autonomie.

      Cependant par expérience je pense que chaque enfant a besoin d'un temps avec un parent donc si certaines activités peuvent être proposées à tout le monde en même temps (un documentaire ou une sortie par exemple), à d'autres moments ce n'est plus possible. Deux possibilités me semblent alors s'offrir aux parents de famille nombreuse :
      - prévoir à l'avance que tel jour à tel moment vous serez avec tel enfant.
      - décider au jour le jour. Me connaissant cette solution là ne m'aurait pas convenu parce que j'aurais craint de ne pas être équitable malgré moi et je pense qu'avec une famille nombreuse l'organisation est un atout.
      Nul besoin pour autant de s'enfermer dans une activité, il est possible de la choisir au moment M.

      Ensuite si cela t'intéresse, je te propose de m'écrire en privé et j'essaierai de réfléchir à quelques grandes lignes pour t'organiser avec une famille nombreuse.
      Si ma proposition te semble intéressante et si tu es d'accord je pourrais ensuite partager sur le blog afin de donner une piste concrète.
      De toute façon je vais faire un appel du pied à Vic du Bonheur en famille. ;)
      Bonne journée !

      Supprimer
  3. coucou

    Très interessant ton exemple de journée. Ici, je jongle entre un IEF et 4 autres scolarisés dont un stage tous les 15 jours. Au début, je proposais un emploi du temps par jour avec ce que je lui avais sélectionné et les différents liens à visionner.MAis depuis quelques temps, je propose à la semaine. IL sait qu'il doit faire la partie découverte en autonomie, car de mon côté, je dois partir tôt pour emmener son frère à ses stages (qui parfois me demandent 2h de route aller/retour, idem pour le soir!, ensuite je range et nettoie maison vite fait/ voir prépare le repas pour le soir (à cause des aller retour) et dès 13h, nous voyons ensemble soit math soit anglais soit français(à la demande).En ce moment, il est à fond chanson anglaise. Donc nous écoutons, chantons, essayons de prononcer et traduisons. Je lui fais surligner tout ce qu'il connait d'une couleur et d'une autre ce qu'il ne connait pas ainsi il se rend compte qu'il connait plus de vocabulaire que ce qu'il pense. J'en profite pour voir quelques notions comme cette semaine le prétérit, les différentes prépositions qu'il peut y avoir après un verbe.....Si B. est ok, nous faisons ensuite français ou math. Parfois rien. car je dois de temps en temps aussi avoir du temps pour préparer des fiches pour mes autres enfants sco qui sont dysphasique, dyslexique et qui ont interros ou exams. Pour ce qui est des activités extérieures, soit nous les faisons en famille quand nous pouvons, soit c'est vélo, équitation.....avec ses anciens copains d'écoles. Cela lui donne l'occasion de les revoir. et moi de souffler aussi, car j'ai besoin de moment à moi.:)
    Voilà un peu avec 5 enfants pas tous en IEF.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cendrillon pour ton retour ! Expérience d'autant plus intéressante que tu as une famille nombreuse et des enfants scolarisés.
      Bonne soirée !

      Supprimer