jeudi 31 décembre 2015

Rendre active une compréhension de lecture

Avertissement : S'il s'agit de pratiquer seul, cet exercice me semble à proposer uniquement à un enfant entré dans la lecture. Si un enfant n'arrive déjà pas à déchiffrer des mots, il me parait difficile et perturbant pour lui d'ordonner des mots, a fortiori des textes

Bémol : Si vous lisez les textes, vous pouvez en partie travailler la compréhension puisqu'il s'agit de créer une image du texte pour le rendre concret.

Conseils : Choisir des textes écrits suffisamment gros, de jolis dessins qui parleront à l'enfant. Découpez le texte de façon à ce que le texte ne soit pas trop long (sur cette image le texte est relativement long car destiné à une lectrice qui n'a pas de difficultés profondes) et qu'il puisse être clairement associé aux images. La longueur du texte et la quantité d'images dépendra bien sûr du niveau de l'enfant.
Lorsque le texte que j'ai choisi ne compte pas assez d'images à mon goût, je pioche des images sur le net et les colle sur une page Word. Il est bien sûr important que ces images correspondent au texte.

Utilisation :
1/ Associer images et textes.
2/ Lorsque les progrès sont suffisants, replacer images et textes dans l'ordre.
A chaque fois la difficulté doit correspondre au niveau de l'enfant.

Intérêt :
Pour ma part, avant de proposer  un exercice où il faut essayer de replacer des phrases dans l'ordre, il me semble important de passer tout d'abord par ces manipulations. En effet l'enfant touche, manipule, entend et voit. D'autre part c'est un exercice qui amuse (y compris pour les lecteurs en difficulté qui peuvent entendre le texte lu totalement ou partiellement), l'enfant s'implique donc pour progresser dans la compréhension d'un texte.
Si les difficultés sont ponctuelles, un tel support peut suffire à débloquer un problème.
Si elles sont durables, j'ai constaté des progrès plus ou moins rapides du fait de l'approche multiple et active.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire