Accéder au contenu principal

Apprendre les tables de multiplication


  Apprendre les tables de multiplication, c'est ennuyeux !


 L'apprentissage des tables de multiplication m'avait semblé un pensum bien ennuyeux lorsque j'étais enfant et scolarisée. De son côté ma fille aînée avait déjà goûté à ce bonheur qui l'obligeait à répéter encore et encore... Les tables étaient retenues le temps de les réciter à l'école, puis oubliées très rapidement... A la fin du CE2, encore scolarisée, elle ne comprenait de toute façon pas l'intérêt des multiplications ni comment cela fonctionnait. Les décisions de ne jamais imposer pareil pensum à ma fille cadette, L., et de reprendre les bases de la multiplication avec l'aînée se sont alors imposées.


retenir tables multiplication

  Etape 1 : Comprendre les multiplications


Pour L., tout s'est fait naturellement. Je n'ai pas cherché à séparer les opérations, j'ai répondu à ses demandes, elle avait également utilisé les supports des frères Lyons que j'avais choisis pour sa soeur. Lien pour cette méthode là. Si cette méthode n'a finalement pas convenu à L. (trop répétitif à son goût), elle s'est révélée très utile pour M.et pour moi cela fut une révélation : la manipulation était indispensable ! Les multiplications furent ainsi comprises grâce à la manipulation de réglettes Cuisenaire mais pas seulement (playmobils, recettes, etc.) : fini l'abstraction, tout devenait réel, palpable et donc compréhensible !
Ici vous trouverez un lien vers le site Cuisenaire d'où est originaire l'image ci-dessus. Il s'agit d'une autre approche concrète pour comprendre les multiplications, approche finalement très proche de celle des frères Lyons et pour cause la multiplication n'est finalement pas si compliquée à comprendre quand on manipule! :)


Etape 2 : Retenir les tables de multiplications


  Une fois les multiplications comprises, fallait-il imposer l'apprentissage par coeur? J'ai choisi de parier que non! Jamais L. n'eut à les bachoter, jamais M. n'eut à reprendre le pensum vécu lorsqu'elle était scolarisée.
Aujourd'hui L. a 15 ans, M. 17 ans 1/2.
M. ne fait plus aucun exercice de mathématique depuis 3 ans et pourtant toutes les deux connaissent parfaitement les tables ! N'ayant pas accordé une grande importance à cet apprentissage qui s'est donc fait naturellement, je ne me souviens plus de l'âge exact où elles ont été retenues, vers 11/12 ans sans doute pour L et 14 ans pour M.

  Alors comment est-ce possible ?

- Par la manipulation donc.
- Par le jeu, ceux qu'elles imaginaient avec leurs figurines notamment.
- Par leurs observations : les multiplications sont partout.
- Par des jeux de société classiques.
- Par des jeux pédagogiques tels que Folix (lien article) ou Mathsumo (lien : non testé à la maison). MultiPotion semble un autre jeu amusant pour retenir ses tables (lien).
- Par des logiciels tels que Le club des Trouvetout ou Tokémaths (liens sur les intitulés).
- Par la réalisation de recettes, de bricolages.
- Par des coloriages magiques (liens blog).
- Par des sites pédagogiques comme Le chat bleu.
- Par des défis ponctuels de calcul mental jamais imposés, parfois minutés : valable surtout pour L., M. s'y retrouvait peu.

 Bonus :
Un livre jeu proposé par Stéphanie
Sur maitresseeuh, un article avec d'autres pistes pour apprendre les tables de multiplication.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction obligatoire dès 3 ans et nouvelle menace pour l'IEF

Proposition 1 : Instruction obligatoire dès 3 ans La mesure est annoncée, des votes sont proposés, la mesure est abandonnée pour être reproposée, non votée, reproposée, pffiou.

Et oui, une fois encore, on nous propose- ah non cette fois on nous promet l'instruction obligatoire dès 3 ans. Un article parmi tant d'autres ici avec la coquille habituelle : confusion "scolarité" et "instruction.
La proposition a été déposée le 6 décembre 2017 (lien ici).
L'annonce est déjà faite, la détermination est affichée : à partir de 2019, tous les enfants de 3 ans et plus seront concernés par l'obligation d'instruction.
A partir de septembre de cette année, une expérience sera déjà tentée hors métropole (plus d'informations là).
A titre indicatif, en 2015/2016, 97,6 % des enfants étaient scolarisés en France (source), seulement 11,9 % des petits de 2 ans, ce qui, selon moi, est une bonne chose. 

Des moyens suivront-ils ?
On nous explique que c'est indispe…

Assocations nationales et Listes locales

 Monde : découpage ensuite par continents, pays et régions :
Carte IEF

Calendrier des rencontres non scos là.
Associations nationales Instruction en famille
Quatre associations nationales, par ordre de création  :
LED'A (site Internet) + LED'A (Les Enfants D'Abord) : groupe Facebook 
CISE (Choisir d'Instruire Son Enfant)
LAIA (Libres d'Apprendre et d'Instruire Autrement)
UNIE

Pour mieux agir ensemble, 3 associations (LED'A, CISE et LAIA) se sont associés à un groupe de réflexion/action, le Collect'IEF.
Ensemble ils se réunissent dans le Collectif Pour la Liberté de l'Instruction  (CPLI)

Depuis quelques années il existe également un portail autour de l'instruction en famille : Le portail de l'IEF

De plus une fédération existe également, elle concerne les enfants sans école et les enfants en école sans contrat EN :  FELICIA : Fédération pour la Liberté du Choix de l'Instruction et des Apprentissages et page ici.

Collectif  L'école est la …

Un sondage pour les familles sans école (clos)

Aujourd'hui je vous propose un sondage réservé aux familles sans école ou qui envisagent de l'être. Attention si CNED réglementé je vous demande de ne pas le compléter. En effet, le CNED réglementé ne subit pas les mêmes contrôles et nécessite l'autorisation de l'inspecteur d'académie. Je pense que pour bien représenter l'instruction en famille (avec le CNED réglementé, il s'agit d'instruction à domicile), pour éviter un nouvel amalgame qui justifierait une fois encore le rognage de droits, il est important d'obtenir un cliché sur l'instruction en famille et les cours par correspondance (CNED libre et autres cours).

L'intérêt de ce sondage est de :
- poursuivre le travail d'information auprès du grand public que je me suis fixé
- casser les préjugés, idées préconçues erronées de certains élus
- fournir un outil pour réagir face aux nouvelles menaces contre l'instruction en famille

Le sondage est à retrouver ici. Les questio…