Accéder au contenu principal

Parcoursup : s'inscrire après le bac


Jusqu'à l'année dernière, les candidats aux études secondaires s'inscrivaient sur Post bac. Désormais, ils s'inscriront sur Parcoursup (lien)

Ouverture de la plateforme depuis le 15 janvier 2018.

Sur le principe, celle-ci ressemble beaucoup à postbac, les changements annoncés sont les suivants :


Il s'agit également de mettre fin au tirage au sort fréquent dans beaucoup d'universités et de réduire le taux d'échec en première année de licence. En effet, de nombreux jeunes choisissaient par défaut ou sans savoir réellement vers quoi ils s'orientaient (cas du droit par exemple qui apparait comme une matière neuve pour beaucoup d'étudiants, mais qui à terme ne suscite pas de véritable intérêt).

Et les non scos ?
Pour s'inscrire, ils doivent se munir de leur numéro OCEAN (numéro d'inscription au bac) et de leur relevé de notes aux épreuves anticipées. Ensuite, ils choisissent filière(s) et établissement(s) (informations à retrouver ici).
Les élèves du CNED réglementé pourront ajouter ultérieurement bulletins de notes et avis du conseil de classe. 
Certains cours par correspondance comme les cours PI proposent également un livret scolaire.
Les candidats sans école par correspondance devront sans doute manifester leur détermination par les commentaires qu'ils pourraient ajouter. C'était ce qui s'est produit lorsque L. s'était inscrite sur l'ancien site postbac. N'hésitez pas à participer aux journées portes ouvertes : visites, mais aussi parfois possibilité d'assister à un cours ou plusieurs, c'est un plus qui pourra être ajouté car les noms sont relevés dans ce second cas de figure.

Merci d'avoir lu cet article et à très bientôt !

 
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter en haut, à droite du blog.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction obligatoire dès 3 ans et nouvelle menace pour l'IEF

Proposition 1 : Instruction obligatoire dès 3 ans La mesure est annoncée, des votes sont proposés, la mesure est abandonnée pour être reproposée, non votée, reproposée, pffiou.

Et oui, une fois encore, on nous propose- ah non cette fois on nous promet l'instruction obligatoire dès 3 ans. Un article parmi tant d'autres ici avec la coquille habituelle : confusion "scolarité" et "instruction.
La proposition a été déposée le 6 décembre 2017 (lien ici).
L'annonce est déjà faite, la détermination est affichée : à partir de 2019, tous les enfants de 3 ans et plus seront concernés par l'obligation d'instruction.
A partir de septembre de cette année, une expérience sera déjà tentée hors métropole (plus d'informations là).
A titre indicatif, en 2015/2016, 97,6 % des enfants étaient scolarisés en France (source), seulement 11,9 % des petits de 2 ans, ce qui, selon moi, est une bonne chose. 

Des moyens suivront-ils ?
On nous explique que c'est indispe…

Assocations nationales et Listes locales

 Monde : découpage ensuite par continents, pays et régions :
Carte IEF

Calendrier des rencontres non scos là.
Associations nationales Instruction en famille
Quatre associations nationales, par ordre de création  :
LED'A (site Internet) + LED'A (Les Enfants D'Abord) : groupe Facebook 
CISE (Choisir d'Instruire Son Enfant)
LAIA (Libres d'Apprendre et d'Instruire Autrement)
UNIE

Pour mieux agir ensemble, 3 associations (LED'A, CISE et LAIA) se sont associés à un groupe de réflexion/action, le Collect'IEF.
Ensemble ils se réunissent dans le Collectif Pour la Liberté de l'Instruction  (CPLI)

Depuis quelques années il existe également un portail autour de l'instruction en famille : Le portail de l'IEF

De plus une fédération existe également, elle concerne les enfants sans école et les enfants en école sans contrat EN :  FELICIA : Fédération pour la Liberté du Choix de l'Instruction et des Apprentissages et page ici.

Collectif  L'école est la …

Un sondage pour les familles sans école (clos)

Aujourd'hui je vous propose un sondage réservé aux familles sans école ou qui envisagent de l'être. Attention si CNED réglementé je vous demande de ne pas le compléter. En effet, le CNED réglementé ne subit pas les mêmes contrôles et nécessite l'autorisation de l'inspecteur d'académie. Je pense que pour bien représenter l'instruction en famille (avec le CNED réglementé, il s'agit d'instruction à domicile), pour éviter un nouvel amalgame qui justifierait une fois encore le rognage de droits, il est important d'obtenir un cliché sur l'instruction en famille et les cours par correspondance (CNED libre et autres cours).

L'intérêt de ce sondage est de :
- poursuivre le travail d'information auprès du grand public que je me suis fixé
- casser les préjugés, idées préconçues erronées de certains élus
- fournir un outil pour réagir face aux nouvelles menaces contre l'instruction en famille

Le sondage est à retrouver ici. Les questio…