Accéder au contenu principal

Découvrez ma boite à outils

Découvrez ma boite à outils
Sélection d'outils- Clic sur l'image

Maman, papa, je t'aime donc je crie


Ce matin, j'ai découvert avec intérêt le nouvel article de Séverine, "La figure d'attachement" sur son blog "Pour une éducation positive". Il y est question des crises émotionnelles, de l'opposition au quotidien avec le parent puisque celui-ci est sa "figure d'attachement", la personne avec qui il se sent en sécurité, avec qui il peut relâcher la pression. N'hésitez pas à le lire dans son intégralité car cet article est très juste.

L'enfant peut avoir besoin de s'emporter en fonction des sollicitations qu'il a perçues, de son tempérament, de sa sensibilité, de son âge, de sa maturité affective, etc. Cependant, lorsque ça se produit, le parent se sent souvent désarmé. Pourquoi mamie, pourquoi l'enseignant parle-t-il d'un enfant sage lorsque, lui, affronte des tempêtes émotionnelles ? Parce que, comme l'explique très bien Séverine, nous sommes la figure d'attachement, la personne avec qui les tensions peuvent être relâchées. Son article est d'utilité publique pour lutter contre la trop fréquente culpabilité des parents.

D'autre part, Séverine propose des formations adaptées aux enfants à haut potentiel. Intéressée par son travail, songeant qu'il pourrait être utile à d'autres parents mais refusant d'évoquer un travail que je ne connaissais pas, je lui ai demandé si elle accepterait de le partager avec moi. Etant donné qu'elle apprécie mon propre travail, elle a accepté et j'ai pu tester sa formation avec plaisir. Ainsi le premier module intitulé "Se mettre en chemin vers une éducation positive" saura guider bien des parents. 

Merci d'avoir lu cet article et à très bientôt !

 
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter en haut, à droite du blog.

Commentaires

  1. J'avais lu avec soulagement cette publication sur la figure d'attachement. Mon mari et moi sommes solidaires dans l'éducation de notre enfant. Mais lui est souvent absent pour raisons professionnelles. Je suis donc celle qui essaie d'appliquer nos principes d'éducation. Alors qu'elle a un comportement impeccable avec lui et/ou lorsqu'il est là, avec moi, elle est parfois difficile à "gérer". Cette explication sur la figure d'attachement m'avait rassurée parce que je ne comprenais pas pourquoi elle se comportait si différemment avec moi. Différence de comportement qui est, même lorsqu'on en comprend un peu mieux, au moins en partie, la raison, néanmoins source d'une grande lassitude parfois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour anonyme, merci pour votre témoignage. Difficile en effet lorsqu'on n'est pas maman solo et pourtant que c'est régulièrement ce qui se passe... Est-ce que le papa prend le relai en vous laissant plusieurs heures de liberté le week-end ? Cela pourrait permettre de vous ressourcer et à votre fille d'investir davantage sa relation avec son papa. Bon courage !

      Supprimer
    2. Je vous remercie beaucoup.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire