Accéder au contenu principal

16 novembre- Journée internationale de la tolérance: réflexions, livres et vidéos


La tolérance nous concerne tous car nous sommes tous différents, nous pouvons donc tous souffrir d'intolérance. Ainsi j'ai beaucoup aimé l'histoire du chameau et des dromadaires dans Silence, la violence. En effet, nous pouvons tous nous sentir intégrés parmi nos pairs, ceux qui nous ressemblent et nous pouvons tous être rejetés dès que nos codes, nos habitudes, nos physiques, nos langues, etc. sont différents.

Pour ma part, j'ai opté pour un chat malvoyant puisque j'ai été confrontée à la tolérance et à l'intolérance en raison de mon amblyopie. Avec le soutien des enseignants, mes années de primaire m'ont épargné bien des moqueries et mis à part quelques commentaires douloureux lorsque je fus opérée à six ans, j'ai grandi dans une ambiance plutôt tolérante. Ce ne fut pas le cas au collège où mon amblyopie fut une des raisons du harcèlement dont j'ai été victime. Au collège, les adultes m'ont laissée seule avec mon handicap, les moqueries, les rejets, les jets d'objets et les bousculades volontaires, certains enseignants ont même refusé d'accepter ma différence, niant mon handicap.

Déjà hypersensible à l'injustice, mon désir de tolérance a grandi avec moi, d'autant que j'étais concernée par d'autres différences moins visibles celles-ci.

La tolérance est indispensable pour apprendre à nous aimer les uns et les autres, mais également pour nous aimer nous-même.
Il est si facile d'oublier qu'on est toujours différent de l'autre. La majorité d'entre vous a un champ visuel bien plus grand que moi. Mais si une pièce est plongée dans le noir, je serais avantagée par rapport à la plupart d'entre vous, une personne aveugle le sera plus encore.

Une simple jambe cassée (cf. vidéo ci-dessous) peut permettre de prendre conscience des adaptations nécessaires aux personnes en fauteuil roulant.
En voyageant dans un autre pays dont nous ne maitrisons pas la langue, nos repères sont perdus, nous sommes les étrangers, ceux qui ne maitrisent pas les codes.
Finalement la tolérance est avant tout une question de changement de point de vue.
Nous avons trop à apprendre les uns des autres pour nous contenter d'une seule vision des choses, ne croyez-vous pas ? ☺

Plus d'informations sur cette journée sur le site des Nations Unies, là.

Des lectures

Quelques partages sur Apprendre avec bonheur
D'autres lectures :
  • Anne Mirman, Eric Gaste, Je suis un chat bleu (différence), à partir de 3 ans
  • Cuvellier Vincent, Emile et les autres (différence, amitié), à partir de 3 ans
  • Courgeon Rémi, L'oizochat, livre jeunesse (exil, différence), à partir de 3 ans
  • Hans Christian Andersen, Le vilain petit canard, livre jeunesse (différence) 
  • Tony di Terlizzi, Kenny et le dragon, à partir de 9 ans
  • Marivaux, L'Ile des esclaves, à partir de 10/11 ans (pseudo supériorité des uns sur les autres)
  • Voltaire, Traité sur la tolérance (accusation et condamnation à mort non en fonction de faits, mais en raison d'une religion), livre à partir de 12 ans

Des vidéos pour la tolérance :


 
En plus de cette vidéo, quelques autres films sur Films pour enfants.
Sur Apprendre avec bonheur, retrouvez The present,  une vidéo sur la différence (handicap).
Egalement une vidéo autour de la surdité à retrouver sur Tout pour apprendre.

Merci d'avoir lu cet article et à très bientôt !



Ici, inscription à la newsletter pour ne manquer aucun billet (si le cadre ne s'affiche pas, supprimez addblock le temps de valider) :

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction obligatoire dès 3 ans et nouvelle menace pour l'IEF

Proposition 1 : Instruction obligatoire dès 3 ans La mesure est annoncée, des votes sont proposés, la mesure est abandonnée pour être reproposée, non votée, reproposée, pffiou.

Et oui, une fois encore, on nous propose- ah non cette fois on nous promet l'instruction obligatoire dès 3 ans. Un article parmi tant d'autres ici avec la coquille habituelle : confusion "scolarité" et "instruction.
La proposition a été déposée le 6 décembre 2017 (lien ici).
L'annonce est déjà faite, la détermination est affichée : à partir de 2019, tous les enfants de 3 ans et plus seront concernés par l'obligation d'instruction.
A partir de septembre de cette année, une expérience sera déjà tentée hors métropole (plus d'informations là).
A titre indicatif, en 2015/2016, 97,6 % des enfants étaient scolarisés en France (source), seulement 11,9 % des petits de 2 ans, ce qui, selon moi, est une bonne chose. 

Des moyens suivront-ils ?
On nous explique que c'est indispe…

Assocations nationales et Listes locales

 Monde : découpage ensuite par continents, pays et régions :
Carte IEF

Calendrier des rencontres non scos là.
Associations nationales Instruction en famille
Quatre associations nationales, par ordre de création  :
LED'A (site Internet) + LED'A (Les Enfants D'Abord) : groupe Facebook 
CISE (Choisir d'Instruire Son Enfant)
LAIA (Libres d'Apprendre et d'Instruire Autrement)
UNIE

Pour mieux agir ensemble, 3 associations (LED'A, CISE et LAIA) se sont associés à un groupe de réflexion/action, le Collect'IEF.
Ensemble ils se réunissent dans le Collectif Pour la Liberté de l'Instruction  (CPLI)

Depuis quelques années il existe également un portail autour de l'instruction en famille : Le portail de l'IEF

De plus une fédération existe également, elle concerne les enfants sans école et les enfants en école sans contrat EN :  FELICIA : Fédération pour la Liberté du Choix de l'Instruction et des Apprentissages et page ici.

Collectif  L'école est la …

Un sondage pour les familles sans école (clos)

Aujourd'hui je vous propose un sondage réservé aux familles sans école ou qui envisagent de l'être. Attention si CNED réglementé je vous demande de ne pas le compléter. En effet, le CNED réglementé ne subit pas les mêmes contrôles et nécessite l'autorisation de l'inspecteur d'académie. Je pense que pour bien représenter l'instruction en famille (avec le CNED réglementé, il s'agit d'instruction à domicile), pour éviter un nouvel amalgame qui justifierait une fois encore le rognage de droits, il est important d'obtenir un cliché sur l'instruction en famille et les cours par correspondance (CNED libre et autres cours).

L'intérêt de ce sondage est de :
- poursuivre le travail d'information auprès du grand public que je me suis fixé
- casser les préjugés, idées préconçues erronées de certains élus
- fournir un outil pour réagir face aux nouvelles menaces contre l'instruction en famille

Le sondage est à retrouver ici. Les questio…