Accéder au contenu principal

7 astuces pour donner le goût des livres aux petits


Astuce 1 : Le laisser libre de ses mouvements


 Certains petits bougent peu, la majorité adore gigoter dans tous les sens. Aussi n'insistez pas pour qu'il soit assis afin de vous écouter. Même s'il remue, se déplace, joue, une oreille est tendue vers vous.
Afin qu'il reste à proximité, vous pouvez disposer quelques jeux à côté ou le laisser vous escalader! ;)

Astuce 2 : Des supports variés


Variez les supports. Plus la texture des livres sera variée, plus vous multiplierez les chances que l'un d'eux l'intéresse. De plus, ces texture variées contribuent à son éveil sensoriel.
Optez pour des livres destinés au bain, des livres cartonnés, des livres en papier à partir d'un à deux ans, des magazines, des brochures publicitaires si vous en avez, des livres à rabat, des livres invitant à toucher (petite partie en tissu par exemple), des visuels différents (coloré, brillant, ondulé, etc.).

Astuce 3 : Permission de croquer !


N'empêchez pas le petit de croquer dans son livre. Un certain nombre d'enfants ont besoin de goûter ce qu'ils manipulent. Lui répéter "ne croque pas", c'est risquer de compromettre le développement de ce goût. Vous craignez que l'envie de croquer ne lui passe pas ? Ne vous inquiétez pas, il croque dans toutes les nouveautés et finit toujours par s'arrêter, il en ira de même pour le croquage des livres. Ici L. était une très grande croqueuse, elle est une passionnée de lecture et n'y touche plus avec ses dents depuis fort longtemps. ;)

Astuce 4 : Jouer avec les livres


Un livre, c'est un objet comme un autre pour le petit. Laissez-le construire des tours, des labyrinthes, les entasser, les ouvrir, les découvrir. 
Lorsqu'il est tout petit, proposez-lui de jouer à cache-cache avec un livre : tenez le livre devant vous : "caché", baissez-le "coucou!". Recommencez, la majorité des petits adorent jouer à cache-cache. ☺
Si vous adorez certains livres, veillez simplement à les disposer en hauteur. ;)

Astuce 5 : Créer un univers


Avec des livres autour de lui, des livres dans sa vie de tous les jours, dans ses jeux ; avec des livres à portée de main, l'enfant baigne dans un univers de livres, il les conçoit comme un élément naturel du décor et comme le petit est curieux, il s'y intéresse petit à petit. 

Astuce 6 : Un temps limité


Lorsque vous lui lisez une histoire, respectez son temps d'attention : à peine quelques minutes lorsqu'il a moins de 3 ans et puis, petit à petit, le temps de lecture s'allonge. ☺

Astuce 7 : L'exemple de l'entourage


Lisez. Si votre enfant vous voit manipuler des livres, il sera intrigué, il pensera que c'est normal, naturel et lui aussi, au fil du temps, sera tenté. Choisissez les livres qui vous plaisent- il peut s'agir de magazines- et laissez la petite graine germer. ☺

Merci d'avoir lu cet article et à très bientôt !

 Retrouvez également mon billet Transmettre l'amour de la lecture

Mes livres sur l'instruction à domicile : 


Ici, inscription à la newsletter pour ne manquer aucun billet (si le cadre ne s'affiche pas, supprimez addblock le temps de valider) :

Commentaires

  1. Et pour les plus grands, Daniel Pennac :


    1. "Le droit de ne pas lire »
    2. « Le droit de sauter des pages »
    3. « Le droit de ne pas finir un livre »
    4. « Le droit de relire. »
    5. « Le droit de lire n'importe quoi » (même s'il y a des bons et des mauvais romans)
    6. « Le droit au bovarysme (c'est-à-dire à la passion quand on lit).
    7. « Le droit de lire n'importe où »
    8. « Le droit de grappiller » (commencer un livre par le milieu !)
    9. « Le droit de lire à haute voix »
    10. « Le droit de nous taire » (taire nos sentiments à l'égard du livre)

    Avec un bémol sur le n°5 tant qu'ils sont petits ;)

    RépondreSupprimer
  2. Un juste rappel :) Merci Yolaine ! Bon après-midi !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction obligatoire dès 3 ans et nouvelle menace pour l'IEF

Proposition 1 : Instruction obligatoire dès 3 ans La mesure est annoncée, des votes sont proposés, la mesure est abandonnée pour être reproposée, non votée, reproposée, pffiou.

Et oui, une fois encore, on nous propose- ah non cette fois on nous promet l'instruction obligatoire dès 3 ans. Un article parmi tant d'autres ici avec la coquille habituelle : confusion "scolarité" et "instruction.
La proposition a été déposée le 6 décembre 2017 (lien ici).
L'annonce est déjà faite, la détermination est affichée : à partir de 2019, tous les enfants de 3 ans et plus seront concernés par l'obligation d'instruction.
A partir de septembre de cette année, une expérience sera déjà tentée hors métropole (plus d'informations là).
A titre indicatif, en 2015/2016, 97,6 % des enfants étaient scolarisés en France (source), seulement 11,9 % des petits de 2 ans, ce qui, selon moi, est une bonne chose. 

Des moyens suivront-ils ?
On nous explique que c'est indispe…

Assocations nationales et Listes locales

 Monde : découpage ensuite par continents, pays et régions :
Carte IEF

Calendrier des rencontres non scos là.
Associations nationales Instruction en famille
Quatre associations nationales, par ordre de création  :
LED'A (site Internet) + LED'A (Les Enfants D'Abord) : groupe Facebook 
CISE (Choisir d'Instruire Son Enfant)
LAIA (Libres d'Apprendre et d'Instruire Autrement)
UNIE

Pour mieux agir ensemble, 3 associations (LED'A, CISE et LAIA) se sont associés à un groupe de réflexion/action, le Collect'IEF.
Ensemble ils se réunissent dans le Collectif Pour la Liberté de l'Instruction  (CPLI)

Depuis quelques années il existe également un portail autour de l'instruction en famille : Le portail de l'IEF

De plus une fédération existe également, elle concerne les enfants sans école et les enfants en école sans contrat EN :  FELICIA : Fédération pour la Liberté du Choix de l'Instruction et des Apprentissages et page ici.

Collectif  L'école est la …

Un sondage pour les familles sans école (clos)

Aujourd'hui je vous propose un sondage réservé aux familles sans école ou qui envisagent de l'être. Attention si CNED réglementé je vous demande de ne pas le compléter. En effet, le CNED réglementé ne subit pas les mêmes contrôles et nécessite l'autorisation de l'inspecteur d'académie. Je pense que pour bien représenter l'instruction en famille (avec le CNED réglementé, il s'agit d'instruction à domicile), pour éviter un nouvel amalgame qui justifierait une fois encore le rognage de droits, il est important d'obtenir un cliché sur l'instruction en famille et les cours par correspondance (CNED libre et autres cours).

L'intérêt de ce sondage est de :
- poursuivre le travail d'information auprès du grand public que je me suis fixé
- casser les préjugés, idées préconçues erronées de certains élus
- fournir un outil pour réagir face aux nouvelles menaces contre l'instruction en famille

Le sondage est à retrouver ici. Les questio…