Accéder au contenu principal

Prendre soin de soi parce qu'on est plus que des parents :)



Hier, c'était la 14e journée de la non violence éducative.
Hier, j'ai profité de cette journée pour prendre le temps. Cesser de courir comme le lapin de Pâques.
Prendre le temps de vivre.
Prendre le temps de passer un moment en famille, les uns contre les autres, avachis devant une comédie romantique.
La non violence éducative, ça passe aussi par des moments de douceur, des moments simples à vivre ensemble.

Etre homme ou femme, c'est aussi être plus qu'un parent lorsque les enfants sont encore au foyer.

Etre homme ou femme, c'est avant tout être humain.
Nous aussi, nous avons besoin de non violence. Nous aussi, nous avons besoin de bienveillance à notre égard.
On peut attendre un geste, un mot, une attention.
On peut aussi tout simplement se l'accorder pour soi.
Pas seulement parce que cette bienveillance nous permet d'être plus ouvert à l'autre, mais aussi et surtout peut-être parce qu'elle nous permet de nous sentir bien.

Moi, depuis deux jours, je m'accorde davantage de petites attentions parce que j'ai appris à écouter mon corps et mon âme. Ainsi, je me sens apaisée. ☺
Et vous, que ferez-vous pour vous-même aujourd'hui ?


Merci d'avoir lu cet article et à très bientôt ! 



Découvrez mes livres sur l'instruction en famille : 

Ici, inscription à la newsletter pour ne manquer aucun billet (si le cadre ne s'affiche pas, supprimez addblock le temps de valider) :

Commentaires

  1. Bonjour Isa Lise,
    Lire cet article me fait du bien et me permet de comprendre que je suis enfin en paix avec moi-même. La sérénité fait du bien, soyons bienveillants les uns avec les autres, tu as raison, pas seulement avec nos enfants.

    RépondreSupprimer
  2. Là, tout de suite, aujourd'hui, je ne vais pas pouvoir prêter attention à moi-même (5h en voiture pour cause d'orthophonie...) mais demain, je prendrai un moment rien qu'à moi et j'essayerai de me déconnecter de tout...mon rêve !!!

    Tu as tellement raison et c'est plus vrai encore lorsqu'on avance en âge. La vie n'est pas toujours tendre et bienveillante, elle non plus alors c'est à nous d'agir...pour nous-mêmes finalement.

    Merci pour cette pause tendresse.
    Bises à vous.
    Valérie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Récupère bien de ces heures de conduite.
      Bonne pause tendresse à toi!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Bachelière du unschooling avec mention bien !

C'est avec joie et fierté que je vous annonce que L. vient de décrocher le bac à son tour !
Cerise sur le gâteau, bac avec mention bien pour une moyenne de 15/20 !

L. est une bachelière du unschooling puisqu'aucun apprentissage ne lui a été imposé depuis son passage éclair en CP où elle s'est ennuyée...   Cette dernière année a été prodigieusement ennuyeuse car étudier pour le bac suppose un bachotage intensif, mais L. était hyper motivée, elle a donc beaucoup travaillé pour obtenir ce résultat.

Journée mondiale de l'autisme : Interview d'Alexandra, Asperger et fière de l'être

Aujourd'hui, 2 avril, c'est la journée mondiale de l'autisme, il n'était pas question pour l'équipe de Cultitalents de ne pas en parler. Copie de l'article ci-dessous.
Nous avons choisi de nous orienter vers le Syndrome Asperger avec Alexandra Reynaud parce que le syndrome Asperger au féminin est peu connu. Or, les éditions Eyrolles viennent tout juste de publier un livre visant à mieux le connaître! Coïncidence amusante, "Asperger et fière de l'être" est paru le même jour que mon livre "Faire l'école à la maison" et dans la même collection! Merci à Alexandra et aux éditions Eyrolles pour leur implication!


Questions au sommaire : 

1/ Tu viens de publier "Asperger et fière de l'être. Voyage au coeur d'un autisme pas comme les autres", pourrais-tu nous dire à qui s'adresse ce livre? 2/ Pourrais-tu nous parler un peu de toi lorsque tu étais enfant? Quelle petite-fille étais-tu? 3/ Quelles sont les particularit…

Etre bienveillant lorsque l'enfant est hypersensible

Enfant hypersensible, il est autiste, zébré (à haut potentiel) ou hyprasensible et/ou il a vécu des moments peu évidents. Ses besoins semblent parfois ne jamais avoir de fin. Comment être bienveillant avec lui ?