vendredi 17 mars 2017

Préparer un voyage à Rome et s'envoler !


De retour de Rome, je partage aujourd'hui quelques bons plans avec vous. 
Si Rome est une destination chère, c'est réellement une ville à découvrir.

Au sommaire 
Se déplacer
Se loger à Rome
Se nourrir
A Rome, en VIP


Se déplacer 



Voyager jusqu'à Rome


Pour aller à Rome, nous avons opté pour l'avion.
En terme de temps, ce n'est pas nécessairement la solution la plus rapide.
D'une part, il est nécessaire d'être présent longtemps en amont afin d'enregistrer les bagages et procéder à l'embarquement.
D'autre part, nous n'avons pas eu de chance à l'aller puisqu'une grève des contrôleurs aériens nous a bloqués au sol 6 heures supplémentaires... L'aéroport a eu la courtoisie de nous offrir à tous un repas et cerise sur le gâteau, le personnel s'est en partie adapté aux allergies de nos demoiselles. Même si l'attente fut longue, très longue, l'ambiance était bonne et au restaurant, nous avons apprécié les échanges "auberge espagnole".

Nous avions choisi la compagnie Vueling. L'avion était petit (182 personnes à l'aller), bas de plafond et peu de place pour les jambes à l'aller, un peu mieux au retour. 

En terme de coût, nous avions opté pour un départ et un retour le mercredi afin d'obtenir un tarif divisé par deux ! Pour chacun, un billet aller-retour nous a coûté 130 euros.

Voiture-avion et avion-logement


Afin d'aller jusqu'à l'aéroport, nous avons opté pour un déplacement en voiture. Nous avons donc laissé notre véhicule dans un parking privé et surveillé et pour 42 euros, notre voiture est restée en compagnie d'autres véhicules durant 8 jours.
Ce tarif comprenait également l'accompagnement en camion 8 places jusqu'à l'aéroport.

Ensuite nous avions prévu de prendre le bus Shuttle. Avec une réservation en ligne, nous étions assurés d'avoir une place et même un tarif un peu réduit! Avec cette grève, nous sommes arrivés à Rome vers 1 heure du matin, plus aucun bus ne circulait donc. Par conséquent, nous avons été contraints de prendre le taxi au tarif de nuit.
En tarif jour, les taxis de la ville (blancs avec mention de la ville sur la porte) vous emmènent de l'aéroport Fiumicino à Rome pour un forfait de 48 euros.

Rome : à pied, en métro ou en bus? 


Rome n'est finalement pas si grande lorsqu'on loge dans le centre ou même un peu en dehors de celui-ci. Il est très facile de s'y déplacer à pied.
Un billet à 1,50 € permet de voyager en bus ou en métro. En bus, il est valable 100 mn et il est possible de changer aussi souvent de bus que vous le souhaitez. En métro, si vous sortez de la station, il n'est plus valable.
Nous avons opté pour des billets à l'unité, plus rentable puisque nous avons privilégié les déplacements à pied.


Afin de nous repérer, nous avions opté pour une fleximap. Excellente résistance pour cette carte plastifiée et très pratique pour repérer les monuments. En revanche un certain nombre de rues ne sont pas indiquées, ce qui la rend parfois peu pratique. Mais il n'est finalement pas si difficile de se repérer à Rome et même nous qui nous perdons partout, nous avons réussi à retrouver notre chemin. ☺




Se loger à Rome


A Rome, nous aurions pu opter pour le couchsurfing afin de ne rien payer.
Nous avons comparé divers logements et finalement calculé qu'à 4, il était plus intéressant de choisir un logement sur Airbnb. Ce fut néanmoins une grosse dépense puisque cela nous a coûté un peu plus de 600 euros sans compter la taxe de séjour qui s'élève à 3,50 € par personne et par jour!
L'appartement était confortable et en bon état. En revanche, dormir dans le salon s'est révélé difficile tant les romains vivent la nuit! Nous avons même eu la surprise d'entendre des travaux dans la rue jusqu'à minuit! Avec un double vitrage, nous aurions sans doute eu moins l'impression de vivre dans la rue. Enfin, nous avons vécu à l'heure romaine.



Se nourrir


Si vous n'avez pas de difficultés particulières en terme d'alimentation, vous trouverez sans problème restaurants rapides ou traditionnels et commerces alimentaires.
Dans les commerces, les articles sont un peu plus chers qu'en Anjou (France).

A Rome, nous avons facilement trouvé du lait de riz. Par contre, comme toujours en Europe, difficile de découvrir des biscuits sans produit laitier...
Au restaurant, alors qu'on nous avait prétendu le contraire, nous avons eu la désagréable surprise de découvrir que du lait était ajouté dans la pâte à pizza, autant dire que nous n'y sommes pas restés longtemps...

Possible en revanche de goûter des glaces sans produit laitier et là, il n'y a pas à dire, les italiens sont les champions des glaces!


Rome en VIP


Rome, ce fut de nombreuses visites dont je vous parlerai prochainement.
Rome, ce fut des marches traitresses dans les musées du Vatican et pour moi, un tourisme différent, hospitalier. Une longue attente comme en France et la satisfaction d'avoir ma carte européenne maladie. On n'y pense pas lorsqu'on pense vacances, mais on l'apprécie lorsqu'on l'a. En effet je n'ai eu à avancer aucun frais. Bilan personnel: une entorse.

Un peu de repos puis, armée de mes béquilles, je suis partie moi aussi à la découverte de Rome. De bien belles visites et comme l'a remarqué L., une visite en VIP puisque je n'avais pas à vivre les files d'attente et régulièrement j'ai même eu droit à mon accompagnateur pour un passage difficile ou l'ascenseur. La classe ! ☺


Ici, inscription à la newsletter pour ne manquer aucun billet :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire