jeudi 24 novembre 2016

Une étude pour mieux comprendre les processus d'apprentissages des enfants sans école


Bonsoir ce soir je vous propose de bien vouloir compléter le document suivant (lien supprimé).

Présentation :
"Bonjour à tous et à toutes ☺
Je m'appelle Isa LISE, maman sans école depuis près de 10 ans, mes enfants ont un profil particulier. Depuis toujours je m'intéresse aux enfants, j'ai d'ailleurs suivi une formation pour enseigner et en plus de l'instruction en famille, j'accompagne des enfants scolarisés.

Aujourd'hui j'ai besoin de vous, je pense qu'un bon nombre d'enfants ont besoin de vous.
En effet peu d'études concernant l'instruction en famille sont en cours, mais aucune ne concerne la manière dont les enfants apprennent et c'est ce qui m'intéresse.
J'ai donc besoin qu'un maximum de parents sans école répondent à ce questionnaire, que votre enfant ait des troubles d'apprentissage ou non afin d'avoir des statistiques les plus fiables possibles!
Objectif 1 : observer si oui ou non l'instruction en famille permet de résoudre ou atténuer des difficultés et évite certaines difficultés. Chaque participation est donc importante, que votre enfant soit en difficulté ou non!

Pour continuer à bien connaître les spécificités de l'instruction en famille mais aussi pour progresser encore dans mon travail d'accompagnatrice auprès des enfants, pour essayer de mieux comprendre ce qui ne va pas pour certains enfants, j'ai besoin de vos réponses honnêtes.
Objectif 2 : me permettre peut-être d'améliorer encore mon accompagnement auprès des enfants.


Vos réponses seront anonymes pour les autres participants et peuvent l'être pour moi si vous n'ajoutez pas de mail. 
Si vous le souhaitez vous pourrez cependant ajouter votre adresse mail pour que je vous envoie les résultats de cette étude. Je n'utiliserai votre adresse pour aucune autre raison.
Les résultats seront ensuite publiés dans mon blog "Apprendre avec bonheur" : http://apprendreavecbonheur.blogspot.fr/

Merci de compléter un questionnaire par enfant, ce sera un peu plus long pour vous mais les informations obtenues seront ainsi plus fiables. 25 questions sont prévues dans le questionnaire.
Ne vous formalisez d'aucune question, l'objectif est simplement d'essayer de comprendre à la lumière d'un certain nombre d'hypothèses fréquemment entendues. Si l'une d'entre elles vous ennuie, zappez-la. 

Ce questionnaire sera en ligne jusqu'à la mi-décembre.

Un grand merci à toutes celles et à tous ceux qui participeront !
"

Merci également à celles et ceux qui relaieront !



Ici, inscription à la newsletter pour ne manquer aucun billet :

2 commentaires:

  1. Bonjour,
    Mes enfants ont 21 et 18 ans... L'aîné pour lequel nous avons choisi l'IEF était un enfant précoce qui a très mal supporté la maternelle et y est devenu dysgraphique, avec en outre l'impossibilité de se concentrer sur quelque activité scolaire que ce soit plus de 10 mn. Il a surmonté ça avec des efforts purement techniques, et surtout avec la liberté de travailler à son rythme, en privilégiant ses centres d'intérêt. La seconde est entrée volontairement au lycée qu'à 15 ans,en première, et y a attiré son frère en Terminale. Nous avons toujours partagé le temps d'apprentissage en deux: un travail très scolaire, à l'ancienne, et des activités choisies par les enfants, par exemple l'apprentissage du mandarin dans une association puis en CP...Pendant les années d'école primaires ils n'ont effectué que 2 h de travail à l'ancienne par jour, mais tous les jours, et même une partie des vacances scolaires, pour passer progressivement à 3 puis 4 heures pour les anées lycée et collèges. Ils faisaient aussi beaucoup de sport, de la musique ( en CP puis au Conservatoire) et travaillaient leur instrument ( progressivement de 1 à 4 h par jour), et jusqu'à l'âge de 15 ans :des Arts Plastiques d'abord dans des ateliers organisés par les musées ( 2h/semaine) puis dans des Ecoles municipales (4h/semaine).

    RépondreSupprimer

    RépondreSupprimer