mercredi 23 novembre 2016

Pédagogie Reggio : les 100 langages de l'enfant





Difficile de ne pas penser au bonheur d'apprendre à la maison et en particulier aux apprentissages autonomes lorsqu'on découvre la pédagogie Reggio. Certains d'entre nous font d'ailleurs un peu plus qu'y penser (blogs à la fin du billet).☺

Citation de Loris Malaguzzi:

"Les enfants ont besoin de liberté pour apprécier les infinies ressources de leurs mains, de leurs yeux et de leurs oreilles, les ressources des formes, des matériaux, des sons et des couleurs."


 Cette pédagogie s'adresse en particulier aux jeunes enfants et est fondée en particulier sur les idées suivantes:

  • Les 100 langages de l'enfant : l'enfant s'exprime de cent façons différentes. La créativité est encouragée.☺ 
  • Un environnement riche et adapté à l'enfant où tout est à sa mesure.
  • La coopération entre enfants et enfants et adultes...  N'est-ce pas ce que nous pratiquons lorsque nous choisissons de nous mettre à la hauteur de l'enfant, lorsque nous nous percevons davantage comme un accompagnateur ou une accompagnatrice que comme un professeur? ☺
  • Transformer l'habituel en inhabituel. Humm... à la maison les filles ont parfois fort à faire avec une maman qui voit des lutins où il n'y en a parait-il pas, des êtres extraordinaires dans les nuages et quelquefois (et là ça fait peur !!) des monstres dans le placard. ;) Plus simplement la pédagogie Reggio invite à détourner de petits objets appelés "loose parts" ou à créer par exemple des "land arts". 
  •  L'importance de la documentation pour préparer un apprentissage proposé, pour enrichir, pour nourrir la curiosité. Les familles IEF sont généralement de grandes utilisatrices d'Internet et des supports livresques ou autres médias. ;)

Cette pédagogie vous interpelle ? N'hésitez pas à lire cet article qui vous permettra d'en savoir un peu plus.

Et quelques blogs sans école qui évoquent cette pédagogie :
Histoire de petits loups
Recette éducative



Ici, inscription à la newsletter pour ne manquer aucun billet :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire