vendredi 20 mai 2016

Budget école à la maison versus budget école


budget instruction en famille

La semaine dernière, dans ce billet, Step by Step partageait son budget Instruction en famille.
Le même jour, Gwen réfléchissait au budget IEF (lien).
Sur Apprendre avec bonheur, un billet ici vous invite à réfléchir aux revenus lorsqu'on instruit en famille.
Aujourd'hui je vous propose un petit point de comparaison école à la maison/école tel que nous les avons vécus (il s'agit donc bien d'un partage expérience personnelle, il vous correspondra donc plus ou moins en fonction de vos choix). ☺


Budget vêtements

                                                                              

A l'école, à chaque rentrée scolaire et régulièrement il fallait acheter de nouveaux vêtements. Lorsqu'un enfant est scolarisé, les vêtements doivent être en bon état et ne pas être "passés" sous peine de regards et remarques peu agréables.
Scolarisée, M. abimait peu ses vêtements, ce n'était pas le cas de L. et il fallait régulièrement acheter chaussures et vêtements.

 

A la maison sérieuses économies : des vêtements d'occasion (achats ou dons) parfois passés ont été portés lorsque nous restions à la maison ou lorsque nous partions à la découverte de la nature.
Plus besoin d'acheter 3 paires de chaussures par saison pour L. !

Bilan vêtements : moins cher avec l'instruction en famille. 

Budget transport


A l'école frais de gasoil et usure voiture quotidiens à prévoir puisque nous devions grimper en voiture pour que les filles aillent à l'école.



A la maison, frais de voiture liés aux rencontres entre familles non scos ou bien pour des sorties, ces frais étaient plus fréquents du fait que toutes les sorties culturelles avaient désormais lieu en famille.
De plus les amis non scos habitent souvent plus loin donc frais de transport finalement plus élevés. 

Bilan transport : si copains loin, plus cher en instruction en famille, sinon moins cher à la maison.

Budget activités culturelles et sportives


Lorsque les filles étaient à l'école, nous faisions assez peu de sorties culturelles.
En revanche, avec l'école différentes activités étaient organisées : plusieurs dizaines d'euros furent ainsi demandées, davantage les années où il y avait voyage scolaire (non obligatoires mais excluants si l'enfant n'y participe pas).
M. et L. pratiquaient une activité.
A cette époque abonnement gratuit à la bibliothèque et achat réguliers de livres ou jeux.



A la maison, les filles pratiquent des activités culturelles et/ou sportives, certaines sont ou ont été gratuites ou très peu onéreuses, d'autres plus coûteuses.  Ces activités auraient été plus ou moins les mêmes si elles avaient été scolarisées.
Aujourd'hui abonnement gratuit dans une médiathèque et achat régulier de livres ou jeux. 


Les bons plans à privilégier : séances d'essai, activités tests organisées par les centres destinés aux jeunes et enfants, centre social, foyer jeunes, activités organisées durant les vacances par les communautés de communes ou autres, associations proposant des activités.


Bilan activités culturelles et sportives : dépenses qui pourraient être plus ou moins similaires, mais dans les faits elles sont devenues plus gourmandes en découvertes et je ne suis pas sûre que ça aurait été le cas en restant à l'école. A voir aussi en fonction du lycée où elles seraient allées car si beaucoup de sorties payantes étaient prévues, l'IEF pourrait encore l'emporter.

Budget instruction


A l'école manuels gratuits, établissement scolaire et cours gratuits. Une trentaine d'euros mensuels lorsqu'elles ont testé un établissement privé.
Achat d'un cartable et de cahiers/classeur/petites fournitures. En grandissant achat d'un ordinateur peut-être.  


A la maison, manuels payants lorsque nous avons choisi d'en acheter, longtemps j'ai privilégié au maximum les manuels d'occasion sans me soucier du programme en cours puisqu'ils étaient détournés de leur fonction (lus, discutés et non étudiés au sens strict du terme).
Si choix de cours, ils seront payants (exemple lycée CNED libre : 905 euros).

Achat d'un ordinateur. 
Achat de diverses fournitures : feuilles, stylos, peintures, pochettes transparentes, etc. 
Achat de kits d'expériences (généralement prévus dans les cadeaux d'anniversaire ou Noël afin de ne pas créer de nouveaux coûts).
Difficile d'évaluer un coût précis... Lorsque les filles étaient petites, elles apprenaient beaucoup de manière informelle (livres, jeux, expérimentations diverses, quelques cahiers, un peu de matériel acheté notamment Attrimaths et réglettes cuisenaire). Cependant j'ai fabriqué beaucoup de matériel, ce qui a donc occasionné de faibles coûts.
En terme de papier et encres nous avons pas mal consommé, nous achetons donc par lots promotionnels.  A la louche je pense que l'instruction en famille nous a coûté une centaine d'euros par an et par enfant au niveau primaire (hors kits, jeux et livres qui auraient été achetés si elles avaient été scolarisées ou qui sont passés dans le budget cadeaux offerts par nous ou l'entourage). 
Pour un niveau lycée et plus, les frais sont plus conséquents, on trouve peu de manuels d'occasion et ils sont beaucoup plus utiles quand le bac est envisagé. L. récupère en partie les livres de M. donc je consomme moins mais j'avais investi environ 200 euros de livres pour M. (par année de bac).
En dehors de ces grands achats nous consommons environ 40 euros par mois pour les deux filles (supports divers). 
Ainsi en avril j'ai acheté des feuilles à dessin + porte-plume et pointes (environ 15 euros) et nous avons payé une sortie à Vaux-le-Vicomte (47 euros forfait famille).
En mai j'ai acheté deux dictionnaires visuels de langue pour M. (soit environ 20 euros), du papier (environ 10 euros).
L'an dernier les coûts étaient plus importants puisque nous avons également payé quelques cours particuliers en langues.
De plus je ne tiens pas compte ici des voyages réalisés pour pratiquer une langue étrangère ou pour "nourrir" les filles.

Bilan Instruction : pas évident de déterminer avec précision ce coût, en tenant compte des sorties "pédagogiques" (visites diverses, etc. puisque nous en avons réalisé un certain nombre):  instruction à la maison un peu plus chère. 

Bilan final (tous budgets confondus) : sensiblement le même coût, probablement plus cher depuis qu'elles ont atteint le niveau lycée ou plus. 


12 commentaires:

  1. Ici l'IEF a clairement explosé les coûts, surtout en raison des activités supplémentaires et cours particuliers (anglais, chinois et le violon pour Troiz en attendant de tenter une entrée au conservatoire) + j'achète de nouveaux supports tous les mois: petits cahiers Bescherelle, documentaires et autres livres divers (certes nous en achetions déjà avant mais là nous les "consommons" beaucoup plus vite), etc. Mais je pense qu'il est important de dire surtout que tout dépend des choix de la famille et du type d'instruction que l'on privilégie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Lana, merci pour ton retour. En effet tout dépend des choix des familles.
      Ce billet est uniquement un partage de notre expérience personnelle. J'ai quand même l'impression que tu te retrouves plus ou moins dans le même cas de figure que nous dans le sens où l'instruction est plus chère ainsi (d'ailleurs j'ai oublié les cours particuliers pris l'an dernier, je vais modifier) et où l'appétit culturel étant plus grand, les dépenses le sont aussi...
      Bonne journée à toi !

      Supprimer
  2. Super billet ! très bien fait bravo... et merci, pour la découverte du blog de Gwen que je ne connaissais pas.
    Je vais rajouter vos liens !
    C'est bien de voir que quand ils grandissent les besoins évoluent mais que l'IEF a toujours un certain coût et l'école n'est pas vraiment gratuite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Step by Step :)
      Oui les coûts liés à l'école sont réels. Quand j'ai vu ton message je me suis dit que je n'aurais pas le temps de faire un billet et pas grand chose à ajouter et puis j'ai réalisé que pour les familles qui n'avaient pas connu l'école ou qui ne connaissait pas l'instruction en famille il n'y avait aucun point de comparaison d'où l'idée du billet qui reste subjectif puisque lié à nos pratiques personnelles. :)
      Bonne journée !

      Supprimer
  3. merci Isa de ce complément ! c'est bien utile d'avoir le retour de familles ayant connu les deux en effet. Quant à moi je pars du principe que notre budget évoluera effectivement beaucoup avec l'âge des enfants...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait c'est ton billet qui a achevé de me décider. ;) Je me suis dit que si le sujet apparaissait ainsi à deux reprises aussi rapprochées c'est que c'était une question importante pour un certain nombre de familles. De mon côté j'avoue que c'est un point auquel nous n'avons pas réfléchi avant de nous lancer !
      Quant au budget évolutif, c'est certain, mais c'est aussi le cas quand les enfants sont scolarisés... Un bébé a besoin de beaucoup puis finalement un petit enfant, pas tant que ça (en terme de besoins financiers), mais lorsque les enfants grandissent, tout change. Pour commencer il devient plus dur de trouver des vêtements d'occasion, plus de gratuité ou de tarif réduit dans de plus en plus de lieux à découvrir, etc.
      Bonne soirée !

      Supprimer
    2. hihihi ;-) j'en suis bien contente !
      fondamentalement je n'en aurais pas fait un critère de choix mais je pense que pour certaines familles cela représente une inquiétude réelle, notamment au regard de l'engouement pour Montessori et du coût du matériel vendu autour !
      Je crois que du coup cela produit un effet "arbre qui cache la forêt" : on peut en arriver à ne plus distinguer IEF et Montessori( si IEF, alors forcément Montessori), et à avoir l'impression que si Montessori, alors investissement obligatoire dans des tonnes de matériel coûteux.
      Il est utile de voir d'autres familles fonctionner autrement !

      Supprimer
    3. Bonjour Gwen,
      C'est vrai... on associe de plus en plus les deux alors que la réalité des familles IEF est bien plus étendue.
      En ce qui concerne les supports Montessori, j'en ai certains. Par exemple tu as pu voir que j'utilisais des dictées muettes et que j'en faisais moi-même. Les filles ont beaucoup utilisé des plateaux de géographie qui ne m'ont rien coûté sauf une feuille de papier, des cure-dents et un peu d'encre ! Bois de récupération pour le support et impression des supports de participassions.
      Pour les lettres, j'utilise des lettres magnétiques, j'en ai aussi en carton. Possibilité de limiter les frais donc, y compris avec Montessori. ;)

      Supprimer
  4. Difficile de faire une comparaison générale, d'une famille à l'autre ça peut fortement varier. Ici, les budgets gourmands sont les CPC et les sorties-spectacles. J'y trouve mon compte, pour l'un je ne passe pas de temps à rechercher, faire des planif, de l'autre, je prends du plaisir à faires ces sorties et j'apprends beaucoup.

    Merci de partager ton expérience.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait (comparaison générale), j'ai essayé de parler des dépenses qui reviennent mais j'ai trouvé plus logique de parler de nous pour donner un exemple concret que de prétendre donner un exemple concret en me basant... finalement sur du vent tant les réalités sont différentes.
      Les CPC, c'est un budget conséquent, mais comme tu le dis, ça peut être rassurant/reposant lorsque ça convient à l'enfant. :)
      Bonne soirée à toi !

      Supprimer
  5. Bonsoir,
    Merci à vous de faire ce sujet, car même si on se lance dans ce projet, le coût est aussi au centre des préoccupations.De mon côté, je pense faire les CPC comme Crapeau Chameau, même si on a la possibilité de mixer un peu grâce aux aides de chacun sur le net !
    Merci pour vos expériences qui nous aide à avancer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre retour Martine et bienvenue en IEF ! :)

      Supprimer