Accéder au contenu principal

Anne Lenner, Cahin-caha



Présentation :
" Parfois, je me figure que je suis comme les dodos. Les dodos ont tous disparu : trop lourds pour voler, ils ont tous terminé en brochettes. Pourtant, ça ne m'empêche pas de me sentir comme eux : un handicap, c'est comme une limite de vitesse imposée qui vous condamne à vie à rouler au pas et à tousser dans le sillage des autres. Dans le grand derby de la vie, comme canasson, je ne vaux pas un bourrin : j'ai l'air d'avoir douze ans alors que j'en affiche cinq de plus au compteur et déplié, je culmine péniblement à un mètre cinquante-six. De là à dire que les perspectives d'avenir d'un handicapado ont de quoi flanquer la frousse à n'importe quel clampin... "

Commentaire après lecture :


Un vrai coup de coeur pour ce roman ! ♥
Cette auteure a su m'entraîner avec elle, ainsi j'ai apprécié son style fluide et alerte, son écriture ciselée et pourtant simple, sa recherche d'images percutantes sans glisser dans le délayage de style. Non seulement Anne Lenner sait manier la forme, mais elle excelle également dans le fond. Pas un moment d'ennui, pas un de décrochage quelconque. Ce récit nous plonge dans le quotidien d'un jeune garçon gravement malade, nous en montrant certains avantages possibles (échapper aux corvées) et des aspects plus tabous comme des besoins primaires.
Page après page, l'histoire du jeune narrateur nous saisit à la gorge et pourtant il parvient à nous faire rire et parfois même à nous agacer ! Nous éprouvons de la pitié, de la compassion, de la tristesse et surtout de la tendresse... Ce roman n'est pas une histoire où tout finit bien, les cartes sont tirées dès le début, on peut difficilement attendre un miracle et pourtant... Un roman à découvrir, vraiment.

Extraits :
"Alors j'ai haussé les épaules et on s'est rendus cahin-caha, roulant-marchant au cours de maths. De toute façon les mauvaises nouvelles savent toujours où vous trouver."

"Mais là aussi il y avait le risque de se rater et de se retrouver encore plus potent qu'avant, plâtré comme une momie et la figure à l'envers. Non que je tienne à mon physique de beau gosse, mais je voulais mettre un point d'orgue à ma vie, pas la changer en remake d'Elephant Man."

"Après une nuit agitée où je n'ai pas arrêté de fuir des globes oculaires qui me couraient après de tous leurs cils de mille-pattes, Paul nous a embarqués dans sa fourgonnette.
"

Commentaires

  1. J'aime beaucoup le style de l'auteur et ce, simplement en parcourant les extraits dont tu nous fait profiter.
    Le handicap et la maladie sont rarement abordés sous la forme de romans, on a souvent droit à des témoignages. C'est donc plutôt bien de pouvoir prendre de la distance par rapport au personnage et à la tristesse du sujet en se disant que malgré tout...ce n'est qu'une histoire !

    Valérie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le style de cet auteur est un régal pour les amateurs de jeux de mots.
      Quant à l'histoire qui est décrite, elle aide à relativiser nos petits soucis...
      Bonne journée !

      Supprimer
  2. ..."tu nous fais profiter...".
    Valérie

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction obligatoire dès 3 ans et nouvelle menace pour l'IEF : "Essais encore"

Proposition 1 : Instruction obligatoire dès 3 ans La mesure est annoncée, des votes sont proposés, la mesure est abandonnée pour être reproposée, non votée, reproposée, pffiou. L'entêtement finira bien par payer...

Et oui, une fois encore, on nous propose- ah non cette fois on nous promet l'instruction obligatoire dès 3 ans. Un article parmi tant d'autres ici avec la coquille habituelle : confusion "scolarité" et "instruction.

Donc une fois encore, il s'agit d'une proposition. La proposition a été déposée le 6 décembre 2017 (lien ici).**
A partir de septembre de cette année, une expérience sera déjà tentée hors métropole (plus d'informations là).

Des moyens suivront-ils ?
On nous explique que c'est indispensable pour un meilleur langage des enfants... Chouette encore plus d'enfants envoyés très tôt chez l'orthophoniste car ne rêvons pas, les petites cases suivront, les attentes seront là.

On nous dit que les enfants réussissent mieu…

Bachelière du unschooling avec mention bien !

C'est avec joie et fierté que je vous annonce que L. vient de décrocher le bac à son tour !
Cerise sur le gâteau, bac avec mention bien pour une moyenne de 15/20 !

L. est une bachelière du unschooling puisqu'aucun apprentissage ne lui a été imposé depuis son passage éclair en CP où elle s'est ennuyée...   Cette dernière année a été prodigieusement ennuyeuse car étudier pour le bac suppose un bachotage intensif, mais L. était hyper motivée, elle a donc beaucoup travaillé pour obtenir ce résultat.

Assocations nationales et Listes locales

 Monde : découpage ensuite par continents, pays et régions :
Carte IEF

Calendrier des rencontres non scos là.
Associations nationales Instruction en famille
Quatre associations nationales, par ordre de création  :
LED'A (site Internet) + LED'A (Les Enfants D'Abord) : groupe Facebook 
CISE (Choisir d'Instruire Son Enfant)
LAIA (Libres d'Apprendre et d'Instruire Autrement)
UNIE

Pour mieux agir ensemble, 3 associations (LED'A, CISE et LAIA) se sont associés à un groupe de réflexion/action, le Collect'IEF.
Ensemble ils se réunissent dans le Collectif Pour la Liberté de l'Instruction  (CPLI)

Depuis quelques années il existe également un portail autour de l'instruction en famille : Le portail de l'IEF

De plus une fédération existe également, elle concerne les enfants sans école et les enfants en école sans contrat EN :  FELICIA : Fédération pour la Liberté du Choix de l'Instruction et des Apprentissages et page ici.

Collectif  L'école est la …