Accéder au contenu principal

Shan Sa, Les Quatre vies du saule

Présentation :

"En Chine, le saule pleureur symbolise la mort et la renaissance. Faut-il croire qu'une branche de saule puisse devenir une femme condamnée à poursuivre l'amour de siècle en siècle ? D'un Pékin bruissant dans les songes et la poussière aux silences de la Cité interdite, de l'ère des courtisanes vêtues de soie à la Révolution culturelle, des steppes où galopent les Tartares aux rizières qu'arrose le sang des gardes rouges, deux êtres se cherchent et se perdent. Tout les sépare. Toutes les tragédies d'un peuple ancien. Dans ce tumulte, il faudrait un miracle pour les réunir... Roman d'amour ? Oui. Mais ce roman lyrique est aussi une traversée de la Chine éternelle. C'est une fable qui a parfois le goût du thé amer."

Pourquoi je l'ai apprécié ?


C'est sur le blog d'Irrégulière que j'ai découvert un billet m'encourageant à cette lecture (ici).
Aussitôt, j'ai pensé à un ancien conte japonais, "Saule vert" où une femme-saule s'éprend d'un homme et devient son épouse. Puis son corps d'arbre étant détruit, elle disparaît ... Son époux deviendra à son tour arbre pour la rejoindre...Une autre version est disponible là.

C'est en effet le même type d'histoire d'amour que l'on retrouve dans les quatre vies d'une femme saule. Dans la première, elle devient  aimée, "fidèle servante" (ce qui a le don de faire bondir la féministe qui est en moi, mais évoque avant tout une culture et une époque différentes...) et épouse abandonnée. Devenue soeur jumelle dans une autre existence, elle retrouve son aimé- frère-double (comme les deux saules du premier récit d'ailleurs) qui lui inflige régulièrement des brimades. Là encore, on peut découvrir de quelle manière un garçon et une fille pouvaient être éduqués de manière différente. Cependant, cette femme est résolument moderne et choisit son destin... La troisième vie offre à nouveau une histoire d'amour. Celle-ci reste toutefois platonique et la jeune femme devient même responsable de tortures infligées à son âme soeur... Enfin, elle fuit son corps pour devenir épouse du fils d'une impératrice céleste et revenir sur Terre...

Avec ce roman, on retrouve avec plaisir l'atmosphère des contes asiatiques. C'est avec cet état d'esprit qu'il sera vraiment possible d'apprécier les différentes vies de Saule. En ce qui me concerne, si trois histoires sur quatre m'ont diverties sans faire battre mon coeur ou m'arracher un soupir de pâmoison devant le style incontournable de l'auteur, j'ai particulièrement apprécié la troisième histoire. Celle-ci se situe au moment de la révolution culturelle sous Mao Zédong. L'enthousiasme et  l'inconscience des jeunes y sont parfaitement dépeints ainsi que les raisons qui les ont attirés vers cette révolution jusqu'au moment où la désillusion s'empare d'eux, où les rôles s'inversent et où ceux qui infligeaient des châtiments en deviennent victimes, qu'ils soient coupables ou non... Et malgré la douleur, la trahison, l'amour encore... jusqu'au bout...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction obligatoire dès 3 ans et nouvelle menace pour l'IEF

Proposition 1 : Instruction obligatoire dès 3 ans La mesure est annoncée, des votes sont proposés, la mesure est abandonnée pour être reproposée, non votée, reproposée, pffiou.

Et oui, une fois encore, on nous propose- ah non cette fois on nous promet l'instruction obligatoire dès 3 ans. Un article parmi tant d'autres ici avec la coquille habituelle : confusion "scolarité" et "instruction.
La proposition a été déposée le 6 décembre 2017 (lien ici).
L'annonce est déjà faite, la détermination est affichée : à partir de 2019, tous les enfants de 3 ans et plus seront concernés par l'obligation d'instruction.
A partir de septembre de cette année, une expérience sera déjà tentée hors métropole (plus d'informations là).
A titre indicatif, en 2015/2016, 97,6 % des enfants étaient scolarisés en France (source), seulement 11,9 % des petits de 2 ans, ce qui, selon moi, est une bonne chose. 

Des moyens suivront-ils ?
On nous explique que c'est indispe…

Assocations nationales et Listes locales

 Monde : découpage ensuite par continents, pays et régions :
Carte IEF

Calendrier des rencontres non scos là.
Associations nationales Instruction en famille
Quatre associations nationales, par ordre de création  :
LED'A (site Internet) + LED'A (Les Enfants D'Abord) : groupe Facebook 
CISE (Choisir d'Instruire Son Enfant)
LAIA (Libres d'Apprendre et d'Instruire Autrement)
UNIE

Pour mieux agir ensemble, 3 associations (LED'A, CISE et LAIA) se sont associés à un groupe de réflexion/action, le Collect'IEF.
Ensemble ils se réunissent dans le Collectif Pour la Liberté de l'Instruction  (CPLI)

Depuis quelques années il existe également un portail autour de l'instruction en famille : Le portail de l'IEF

De plus une fédération existe également, elle concerne les enfants sans école et les enfants en école sans contrat EN :  FELICIA : Fédération pour la Liberté du Choix de l'Instruction et des Apprentissages et page ici.

Collectif  L'école est la …

Un sondage pour les familles sans école (clos)

Aujourd'hui je vous propose un sondage réservé aux familles sans école ou qui envisagent de l'être. Attention si CNED réglementé je vous demande de ne pas le compléter. En effet, le CNED réglementé ne subit pas les mêmes contrôles et nécessite l'autorisation de l'inspecteur d'académie. Je pense que pour bien représenter l'instruction en famille (avec le CNED réglementé, il s'agit d'instruction à domicile), pour éviter un nouvel amalgame qui justifierait une fois encore le rognage de droits, il est important d'obtenir un cliché sur l'instruction en famille et les cours par correspondance (CNED libre et autres cours).

L'intérêt de ce sondage est de :
- poursuivre le travail d'information auprès du grand public que je me suis fixé
- casser les préjugés, idées préconçues erronées de certains élus
- fournir un outil pour réagir face aux nouvelles menaces contre l'instruction en famille

Le sondage est à retrouver ici. Les questio…