Accéder au contenu principal

Régine Vandamme, Ma mère à boire

ma mère à boire
Présentation :

"Ma mère à boire raconte la vie d'une femme, ses déceptions, ses fuites et sa chute dans les affres de la boisson et de la maladie. Ce roman incantatoire nous invite à accompagner ce personnage extravagant et si proche de nous dans sa dérive - et dans ses retrouvailles inattendues avec la vie."
 
Extrait :
 
"Les mains sont les vestales du coeur. Elles renferment l'essence même de l'amour maternel. Elles contiennent des trésors de grâce. Elles caressent, consolent, font signe au revoir, effacent les bobos, essuient les larmes, effleurent les rêves, effeuillent les marguerites et même les pissenlits sans tige cueillis à la hâte par des menottes pressées d'offrir. [...]
Ma mère a toujours eu des mains de star. On les voyait de loin toujours ouvertes, rarement offertes."
 
Pourquoi je l'ai apprécié ?
Ce court roman est un véritable coup de coeur ! Aussi bien la forme que le fond ont été soigneusement écrits.
Chaque chapitre commence par une anaphore "ma mère". Cependant si la narratrice présente sa mère, elle parle également d'elle-même et de la relation qui les unit, une relation faite d'amour et surtout de rancune, de non-dits. Or, sa mère fume et boit beaucoup trop ; en outre, elle est gravement malade. L'ambigüité des sentiments ressentis peut-elle lui permettre d'accompagner convenablement celle-ci ? Pourquoi la malade semble-t-elle ne pas chercher à lutter ?
Comprendre l'histoire familiale, dénouer l'écheveau des souvenirs et du présent pour peut-être enfin se retrouver.
Une histoire comme je les aime : sensible, invitant à comprendre l'autre et soi-même, mais également une histoire solide puisque chaque personnage est suffisamment creusé. Et puis, la jubilation des mots, les phrases soigneusement ciselées évoquant ce qui pourrait être, ce qui est ainsi que les relations d'équilibristes entre les deux protagonistes.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction obligatoire dès 3 ans et nouvelle menace pour l'IEF

Proposition 1 : Instruction obligatoire dès 3 ans La mesure est annoncée, des votes sont proposés, la mesure est abandonnée pour être reproposée, non votée, reproposée, pffiou.

Et oui, une fois encore, on nous propose- ah non cette fois on nous promet l'instruction obligatoire dès 3 ans. Un article parmi tant d'autres ici avec la coquille habituelle : confusion "scolarité" et "instruction.
La proposition a été déposée le 6 décembre 2017 (lien ici).
L'annonce est déjà faite, la détermination est affichée : à partir de 2019, tous les enfants de 3 ans et plus seront concernés par l'obligation d'instruction.
A partir de septembre de cette année, une expérience sera déjà tentée hors métropole (plus d'informations là).
A titre indicatif, en 2015/2016, 97,6 % des enfants étaient scolarisés en France (source), seulement 11,9 % des petits de 2 ans, ce qui, selon moi, est une bonne chose. 

Des moyens suivront-ils ?
On nous explique que c'est indispe…

Assocations nationales et Listes locales

 Monde : découpage ensuite par continents, pays et régions :
Carte IEF

Calendrier des rencontres non scos là.
Associations nationales Instruction en famille
Quatre associations nationales, par ordre de création  :
LED'A (site Internet) + LED'A (Les Enfants D'Abord) : groupe Facebook 
CISE (Choisir d'Instruire Son Enfant)
LAIA (Libres d'Apprendre et d'Instruire Autrement)
UNIE

Pour mieux agir ensemble, 3 associations (LED'A, CISE et LAIA) se sont associés à un groupe de réflexion/action, le Collect'IEF.
Ensemble ils se réunissent dans le Collectif Pour la Liberté de l'Instruction  (CPLI)

Depuis quelques années il existe également un portail autour de l'instruction en famille : Le portail de l'IEF

De plus une fédération existe également, elle concerne les enfants sans école et les enfants en école sans contrat EN :  FELICIA : Fédération pour la Liberté du Choix de l'Instruction et des Apprentissages et page ici.

Collectif  L'école est la …

Un sondage pour les familles sans école (clos)

Aujourd'hui je vous propose un sondage réservé aux familles sans école ou qui envisagent de l'être. Attention si CNED réglementé je vous demande de ne pas le compléter. En effet, le CNED réglementé ne subit pas les mêmes contrôles et nécessite l'autorisation de l'inspecteur d'académie. Je pense que pour bien représenter l'instruction en famille (avec le CNED réglementé, il s'agit d'instruction à domicile), pour éviter un nouvel amalgame qui justifierait une fois encore le rognage de droits, il est important d'obtenir un cliché sur l'instruction en famille et les cours par correspondance (CNED libre et autres cours).

L'intérêt de ce sondage est de :
- poursuivre le travail d'information auprès du grand public que je me suis fixé
- casser les préjugés, idées préconçues erronées de certains élus
- fournir un outil pour réagir face aux nouvelles menaces contre l'instruction en famille

Le sondage est à retrouver ici. Les questio…