lundi 18 avril 2016

H.G. Wells, L'homme invisible

 Présentation :
"C'est en hiver que l'étranger s'est installé à l'auberge du village d'Iping. Ses bandages, qui lui enveloppent entièrement la tête, sauf le nez, d'un rouge vif, lui donnent un aspect étrange, assez terrifiant, et les langues vont bon train.
On l'aurait peut-être laissé en paix s'il n'avait pas retardé le paiement de sa note et s'il n'y avait pas eu un vol mystérieux au presbytère. Mandat est donné de l'arrêter, mais comment se saisir d'un personnage qui disparaît à mesure qu'il se dépouille de ses vêtements? Quant à l'étranger, obligé d'être nu pour échapper aux poursuites, il souffre cruellement du froid et de la faim.
"

Pourquoi je l'ai apprécié ?


Herbert Georges Wells est un des précurseurs  du roman à science fiction. Il me semblait intéressant de relire ce roman afin de revoir comment l'auteur avait posé quelques bases de ce genre littéraire.
Et puis, qui n'a jamais rêvé d'être invisible, l'espace d'un moment ?

Cette lecture était ancienne, je me souvenais d'avoir lu facilement ce texte, mais de ne pas avoir réellement apprécié... Dès les premiers mots, je me suis souvenue des raisons  : le personnage central est difficilement aimable et même s'il est victime de préjugés (un vol a lieu, il est un étranger un peu trop mystérieux, il est donc coupable!), il est difficile de compatir avec lui tant sa personnalité négative est mise en évidence.
Pourtant, "L'Homme invisible" mérite réellement que l'on s'attarde sur lui.
D'une part, il est l'un des premiers ouvrages de science fiction. La fiction fantastique où seule l'invisibilité est surnaturelle (pas de risque de surenchère et de perdre le lecteur) se fond donc à un quotidien qui est loin d'être inintéressant. Si le personnage central m'a trop souvent semblé sans saveur, certains personnages secondaires m'ont, quant à eux, interpellée. Ainsi l'aubergiste choisit de se concentrer sur l'argent donné tant qu'argent il y a. Puis, la curiosité devient la plus forte et de mauvais prétextes sont choisis afin de percer le  secret de l'inconnu.
D'autre part, les particularités liées à l'invisibilité donnent lieu à  de plaisantes descriptions ou anecdotes telles celle-ci : nul ne remarque Griffin jusqu'au moment où des enfants aperçoivent des traces de pas mouillés dans lesquels une goutte de sang est déposée. Il s'agit alors de comprendre, de suivre les empreintes ; une course folle s'engage derrière des doigts de pied impossibles à voir...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire