Accéder au contenu principal

H.G. Wells, L'homme invisible

 Présentation :
"C'est en hiver que l'étranger s'est installé à l'auberge du village d'Iping. Ses bandages, qui lui enveloppent entièrement la tête, sauf le nez, d'un rouge vif, lui donnent un aspect étrange, assez terrifiant, et les langues vont bon train.
On l'aurait peut-être laissé en paix s'il n'avait pas retardé le paiement de sa note et s'il n'y avait pas eu un vol mystérieux au presbytère. Mandat est donné de l'arrêter, mais comment se saisir d'un personnage qui disparaît à mesure qu'il se dépouille de ses vêtements? Quant à l'étranger, obligé d'être nu pour échapper aux poursuites, il souffre cruellement du froid et de la faim.
"

Pourquoi je l'ai apprécié ?


Herbert Georges Wells est un des précurseurs  du roman à science fiction. Il me semblait intéressant de relire ce roman afin de revoir comment l'auteur avait posé quelques bases de ce genre littéraire.
Et puis, qui n'a jamais rêvé d'être invisible, l'espace d'un moment ?

Cette lecture était ancienne, je me souvenais d'avoir lu facilement ce texte, mais de ne pas avoir réellement apprécié... Dès les premiers mots, je me suis souvenue des raisons  : le personnage central est difficilement aimable et même s'il est victime de préjugés (un vol a lieu, il est un étranger un peu trop mystérieux, il est donc coupable!), il est difficile de compatir avec lui tant sa personnalité négative est mise en évidence.
Pourtant, "L'Homme invisible" mérite réellement que l'on s'attarde sur lui.
D'une part, il est l'un des premiers ouvrages de science fiction. La fiction fantastique où seule l'invisibilité est surnaturelle (pas de risque de surenchère et de perdre le lecteur) se fond donc à un quotidien qui est loin d'être inintéressant. Si le personnage central m'a trop souvent semblé sans saveur, certains personnages secondaires m'ont, quant à eux, interpellée. Ainsi l'aubergiste choisit de se concentrer sur l'argent donné tant qu'argent il y a. Puis, la curiosité devient la plus forte et de mauvais prétextes sont choisis afin de percer le  secret de l'inconnu.
D'autre part, les particularités liées à l'invisibilité donnent lieu à  de plaisantes descriptions ou anecdotes telles celle-ci : nul ne remarque Griffin jusqu'au moment où des enfants aperçoivent des traces de pas mouillés dans lesquels une goutte de sang est déposée. Il s'agit alors de comprendre, de suivre les empreintes ; une course folle s'engage derrière des doigts de pied impossibles à voir...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Bachelière du unschooling avec mention bien !

C'est avec joie et fierté que je vous annonce que L. vient de décrocher le bac à son tour !
Cerise sur le gâteau, bac avec mention bien pour une moyenne de 15/20 !

L. est une bachelière du unschooling puisqu'aucun apprentissage ne lui a été imposé depuis son passage éclair en CP où elle s'est ennuyée...   Cette dernière année a été prodigieusement ennuyeuse car étudier pour le bac suppose un bachotage intensif, mais L. était hyper motivée, elle a donc beaucoup travaillé pour obtenir ce résultat.

Réforme du Brevet (DNB) 2017

ATTENTION : Le brevet change pour 2018

Si votre jeune souhaite s'y présenter, les inscriptions ont lieu à l'automne sur le site de votre académie, il importe alors d'être vigilant car la durée est parfois très courte (15 jours dans mon académie).

A partir de juin 2017 l'examen change !

350 points minimum pour valider le brevet, 700 points maximum possible.
Concrètement les épreuves des candidats individuels au brevet seront Des écrits en Français/Histoire/Géographie et Enseignement moral et civique: 3h de questions pour toutes ces matières et 2 H en françaisDes écrits en Mathématiques, physique/chimie, sciences de la vie et la Terre et technologie: 2h en mathématiques et, selon les années, 2 matières évaluées parmi les 3 autres matières notées (1h). Un écrit de langues pendant 1h30 (voir ci-dessous)Un oral de 15 mn portant sur les EPI (cf ci-dessous)

Descriptif des épreuves

Journée mondiale de l'autisme : Interview d'Alexandra, Asperger et fière de l'être

Aujourd'hui, 2 avril, c'est la journée mondiale de l'autisme, il n'était pas question pour l'équipe de Cultitalents de ne pas en parler. Copie de l'article ci-dessous.
Nous avons choisi de nous orienter vers le Syndrome Asperger avec Alexandra Reynaud parce que le syndrome Asperger au féminin est peu connu. Or, les éditions Eyrolles viennent tout juste de publier un livre visant à mieux le connaître! Coïncidence amusante, "Asperger et fière de l'être" est paru le même jour que mon livre "Faire l'école à la maison" et dans la même collection! Merci à Alexandra et aux éditions Eyrolles pour leur implication!


Questions au sommaire : 

1/ Tu viens de publier "Asperger et fière de l'être. Voyage au coeur d'un autisme pas comme les autres", pourrais-tu nous dire à qui s'adresse ce livre? 2/ Pourrais-tu nous parler un peu de toi lorsque tu étais enfant? Quelle petite-fille étais-tu? 3/ Quelles sont les particularit…