Accéder au contenu principal

Armand Cabasson, La reine des mots : un coup de coeur

Présentation de l'éditeur :
"Je m'appelle Jenny et, depuis quelques temps, je pars en vrille. Avant tout allait bien et maintenant tout va mal, tout va de pire en pire, je coule ! J'ai inondé mon lycée (on va dire que c'était presque involontaire), déclenché l'alarme incendie, je sème les catastrophes partout où je passe... Evidemment, mes parents paniquent. Ils se sont mis dans la tête de m'emmener voir un psy ! Me voilà face à ce type. Mais qu'est-ce que je fous là ? Il me dit que je ne suis pas folle (mais j'espère bien !). Il veut essayer de m'aider. Bon courage..."

Pourquoi je l'ai apprécié :


"Quelque chose a changé, trois fois rien qui bouscule tout."
Un évènement se prépare, perturbe Jenny, une adolescente qui ne comprend pas pourquoi sa vie est bouleversée, mais elle perd ses repères. Alors, presque malgré elle, elle accumule les bêtises, les provocations en commençant par inonder les toilettes du lycée. Pour justifier son attitude, elle invente des excuses toutes plus abracadabrantes les unes que les autres et pourtant, nous nous laissons emporter par cette imagination débridée, nous disant parfois que le mensonge réinventé tel qu'elle le voit pourrait bien être amusant car il est impossible de la croire même lorsqu'elle le présente avec le plus grand sérieux. Ses parents cherchent à lui dissimuler un secret, elle l'exprime par ses révoltes, allant jusqu'à mettre sa vie en péril, lasse de ne pas comprendre et effrayée de perdre ceux qu'elle aime. Faussement naïve, terriblement intelligente et sensible, ce personnage est attachant, à la fois fragile et déterminé. Sans cesse, on la découvre sur le fil du rasoir, on s'amuse avec elle du regard sans concession qu'elle pose sur elle et les autres, on s'émeut de sa fragilité. Avec justesse, elle décrit les travers des adultes et son refus de leur ressembler et pourtant, page après page, elle change et se transforme...
Et puis, dans le même temps, l'auteur nous propose un véritable festival des mots ! L'adolescente est surnommée "la reine des mots" car elle les collectionne comme d'autres collectionnent les timbres ; elle savoure les définitions mais aussi et surtout les jeux de mots qui toujours font mouche. Le récit étant écrit à la première personne, nous savourons donc de nombreux jeux-accords qui sont une partition de musique, un poème sans cesse renouvelé, mais un poème sans lyrisme suave et sucré, parfois moderne, quelquefois surprenant et pourtant aux notes si simples. Les mots ne sont pas alambiqués, ils sont savamment agencés.
Un pur moment de bonheur !

Si vous aimez les jeux de langue ; si vous aimez explorer la psychologie des personnages ; les personnages entiers, riches et non simplement effleurés comme c'est trop souvent le cas ; si vous appréciez un certain suspense; si vous êtes adolescent(e) ne comprenant pas le monde adulte et les secrets imposés par ceux-ci ; si vous cherchez à mieux comprendre les adolescents ou simplement à rester connecté(e) à l'adolescent(e) que vous étiez ; si simplement vous aimez lire, n'hésitez pas et plongez dans celui-ci.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction obligatoire dès 3 ans et nouvelle menace pour l'IEF

Proposition 1 : Instruction obligatoire dès 3 ans La mesure est annoncée, des votes sont proposés, la mesure est abandonnée pour être reproposée, non votée, reproposée, pffiou.

Et oui, une fois encore, on nous propose- ah non cette fois on nous promet l'instruction obligatoire dès 3 ans. Un article parmi tant d'autres ici avec la coquille habituelle : confusion "scolarité" et "instruction.
La proposition a été déposée le 6 décembre 2017 (lien ici).
L'annonce est déjà faite, la détermination est affichée : à partir de 2019, tous les enfants de 3 ans et plus seront concernés par l'obligation d'instruction.
A partir de septembre de cette année, une expérience sera déjà tentée hors métropole (plus d'informations là).
A titre indicatif, en 2015/2016, 97,6 % des enfants étaient scolarisés en France (source), seulement 11,9 % des petits de 2 ans, ce qui, selon moi, est une bonne chose. 

Des moyens suivront-ils ?
On nous explique que c'est indispe…

Assocations nationales et Listes locales

 Monde : découpage ensuite par continents, pays et régions :
Carte IEF

Calendrier des rencontres non scos là.
Associations nationales Instruction en famille
Quatre associations nationales, par ordre de création  :
LED'A (site Internet) + LED'A (Les Enfants D'Abord) : groupe Facebook 
CISE (Choisir d'Instruire Son Enfant)
LAIA (Libres d'Apprendre et d'Instruire Autrement)
UNIE

Pour mieux agir ensemble, 3 associations (LED'A, CISE et LAIA) se sont associés à un groupe de réflexion/action, le Collect'IEF.
Ensemble ils se réunissent dans le Collectif Pour la Liberté de l'Instruction  (CPLI)

Depuis quelques années il existe également un portail autour de l'instruction en famille : Le portail de l'IEF

De plus une fédération existe également, elle concerne les enfants sans école et les enfants en école sans contrat EN :  FELICIA : Fédération pour la Liberté du Choix de l'Instruction et des Apprentissages et page ici.

Collectif  L'école est la …

Un sondage pour les familles sans école (clos)

Aujourd'hui je vous propose un sondage réservé aux familles sans école ou qui envisagent de l'être. Attention si CNED réglementé je vous demande de ne pas le compléter. En effet, le CNED réglementé ne subit pas les mêmes contrôles et nécessite l'autorisation de l'inspecteur d'académie. Je pense que pour bien représenter l'instruction en famille (avec le CNED réglementé, il s'agit d'instruction à domicile), pour éviter un nouvel amalgame qui justifierait une fois encore le rognage de droits, il est important d'obtenir un cliché sur l'instruction en famille et les cours par correspondance (CNED libre et autres cours).

L'intérêt de ce sondage est de :
- poursuivre le travail d'information auprès du grand public que je me suis fixé
- casser les préjugés, idées préconçues erronées de certains élus
- fournir un outil pour réagir face aux nouvelles menaces contre l'instruction en famille

Le sondage est à retrouver ici. Les questio…