mardi 22 mars 2016

Jules Romain, Knock ou le triomphe de la médecine

knock
Quatrième de couverture :  «Le tambour : Quand j'ai dîné, il y a des fois que je sens une espèce de démangeaison ici. Ça me chatouille, ou plutôt ça me gratouille.Knock : Attention. Ne confondons pas. Est-ce que ça vous chatouille, ou est-ce que ça vous grattouille ?Le tambour : Ça me grattouille. Mais ça me chatouille bien un peu aussi...Knock : Est-ce que ça ne vous grattouille pas davantage quand vous avez mangé de la tête de veau à la vinaigrette ?Le tambour : Je n'en mange jamais. Mais il me semble que si j'en mangeais, effectivement, ça me grattouillerait plus.»

Pourquoi je l'ai apprécié : 

 Facile à lire, on trouve malgré tout deux niveaux de lecture dans cette comédie de Jules Romains.
- un niveau comique où les personnages nous amusent de leur naïveté et peurs ; un niveau où les jeux de mots sont plaisants.
- un deuxième niveau satirique où appât du gain, peur de la maladie conduisant à une bêtise consternante, soins arbitraires et manipulation sont pointés du doigt.
Knock est un docteur brillant qui parvient à rendre malade quiconque ne l'était pas...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire