lundi 14 mars 2016

Françoise Bourdin, Comme un frère

comme un frère
Présentation :
Dans un village du Jura, trois frères deviennent brutalement orphelins. Le cadet, handicapé mental, a très certainement provoqué la tragédie responsable de leur décès. L'aîné recueille ses deux frères et devient alors également père et mère du benjamin. Une passion exclusive unit ses deux êtres. Dans ce huis clos où nul autre n'a de véritable place- pas même la femme de Nathan puis sa fille- le tête à tête entre les deux hommes devient peu à peu destructeur.

Extrait :


"Malgré toute sa force, il ne tenta pas de relever les ruines de la ferme Desroches. Il descendit à la ville, Joachim toujours son sous bras et Justin attaché à son poignet."


Pourquoi je l'ai apprécié ?
Nathan est un homme dur, autoritaire. Joachim, un tendre jeune homme un peu trop attaché à son frère. Les autres personnages sont essentiellement posés en tant qu'observateurs ou déclencheurs. Le duo s'impose alors à nos regards dans cette histoire courte où nous devinons dès la première page qu'une nouvelle tragédie, peut-être plus terrible encore que la première, se prépare. Pourtant, difficile de nous éloigner tant une passion exceptionnelle unit ses deux êtres qui n'en forme pratiquement plus qu'un. D'où le choix tout à fait judicieux du titre. La question n'est pas de savoir pourquoi le drame se prépare, mais comment... Intriguée, happée malgré moi, je me suis laissée entraîner, ne parvenant pas à choisir entre haïr Nathan ou l'admirer, compatir même.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire