mercredi 10 février 2016

Françoise Xenakis, Désolée mais ça ne se fait pas

Désolée mais ça ne se fait pas
Présentation :
Depuis qu'elles sont enfants, Mary et Grace sont destinées à épouser leurs voisins. Or, l'un devient prêtre et le second décède juste avant le mariage prévu avec Mary ! Suivant les usages, l'aînée doit se marier avant la cadette et par conséquent épouser le dernier. Or, celui-ci aime Grace et est payé de retour. Peu importe les sentiments, le mariage aura lieu. Mais le jour même, le marié découvre que sa douce aimée est enceinte ! Bafouant "ce qui se fait" ou pas, les deux amoureux décident de vivre ensemble tandis que la jeune épousée part en Russie, folle de rage.

Citation : 


"Pour mieux se couler dans le moule, leurs parents avaient déjà abandonné la langue irlandaise pour l'anglais et les O'Neill et les O'Malley ne parlaient plus que l'anglais, sauf lorsqu'ils chantaient, mais c'était si rare."

Pourquoi je l'ai apprécié ?
Ce roman n'est pas un roman du bonheur, mais un roman riche en émotions. Entre agacement, antipathie et parfois une forme d'admiration, on suit le parcours de Mary à travers la Russie de la fin du XIXe Siècle jusqu'à la révolution de 1917. Cette femme extrêmement attachée à "ce qui se fait" ou pas devient très libre une fois qu'elle s'éloigne de sa famille. Et pourtant, jamais sa haine pour sa soeur ne la quitte et constamment elle se pose en victime alors qu'elle connait un destin à la fois original et proche des personnes les plus importantes de l'époque. Dans le même temps, nous suivons le tragique destin de Grace et Brian, épris jusqu'au dernier souffle... Mais comme les pages sont parfois difficiles à lire, comme la sordide réalité de tant d'irlandais nous saute à la figure, comme certains moments sont brutaux et inacceptables... Ces deux êtres profondément humains, terriblement attachants, victimes de la misère, succombent à des vices qui condamneront la vie de leurs propres enfants !
Pas une seconde de répit dans ce roman où l'on est tiraillé(e) de toute part, bousculé(e), où nos certitudes sont remises en question, où l'on comprend combien la victimisation peut bouleverser le destin d'autrui...
Un livre à découvrir, mais à ne pas recommander à de jeunes âmes sensibles...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire