Accéder au contenu principal

Françoise Xenakis, Désolée mais ça ne se fait pas

Désolée mais ça ne se fait pas
Présentation :
Depuis qu'elles sont enfants, Mary et Grace sont destinées à épouser leurs voisins. Or, l'un devient prêtre et le second décède juste avant le mariage prévu avec Mary ! Suivant les usages, l'aînée doit se marier avant la cadette et par conséquent épouser le dernier. Or, celui-ci aime Grace et est payé de retour. Peu importe les sentiments, le mariage aura lieu. Mais le jour même, le marié découvre que sa douce aimée est enceinte ! Bafouant "ce qui se fait" ou pas, les deux amoureux décident de vivre ensemble tandis que la jeune épousée part en Russie, folle de rage.

Citation : 


"Pour mieux se couler dans le moule, leurs parents avaient déjà abandonné la langue irlandaise pour l'anglais et les O'Neill et les O'Malley ne parlaient plus que l'anglais, sauf lorsqu'ils chantaient, mais c'était si rare."

Pourquoi je l'ai apprécié ?
Ce roman n'est pas un roman du bonheur, mais un roman riche en émotions. Entre agacement, antipathie et parfois une forme d'admiration, on suit le parcours de Mary à travers la Russie de la fin du XIXe Siècle jusqu'à la révolution de 1917. Cette femme extrêmement attachée à "ce qui se fait" ou pas devient très libre une fois qu'elle s'éloigne de sa famille. Et pourtant, jamais sa haine pour sa soeur ne la quitte et constamment elle se pose en victime alors qu'elle connait un destin à la fois original et proche des personnes les plus importantes de l'époque. Dans le même temps, nous suivons le tragique destin de Grace et Brian, épris jusqu'au dernier souffle... Mais comme les pages sont parfois difficiles à lire, comme la sordide réalité de tant d'irlandais nous saute à la figure, comme certains moments sont brutaux et inacceptables... Ces deux êtres profondément humains, terriblement attachants, victimes de la misère, succombent à des vices qui condamneront la vie de leurs propres enfants !
Pas une seconde de répit dans ce roman où l'on est tiraillé(e) de toute part, bousculé(e), où nos certitudes sont remises en question, où l'on comprend combien la victimisation peut bouleverser le destin d'autrui...
Un livre à découvrir, mais à ne pas recommander à de jeunes âmes sensibles...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction obligatoire dès 3 ans et nouvelle menace pour l'IEF

Proposition 1 : Instruction obligatoire dès 3 ans La mesure est annoncée, des votes sont proposés, la mesure est abandonnée pour être reproposée, non votée, reproposée, pffiou.

Et oui, une fois encore, on nous propose- ah non cette fois on nous promet l'instruction obligatoire dès 3 ans. Un article parmi tant d'autres ici avec la coquille habituelle : confusion "scolarité" et "instruction.
La proposition a été déposée le 6 décembre 2017 (lien ici).
L'annonce est déjà faite, la détermination est affichée : à partir de 2019, tous les enfants de 3 ans et plus seront concernés par l'obligation d'instruction.
A partir de septembre de cette année, une expérience sera déjà tentée hors métropole (plus d'informations là).
A titre indicatif, en 2015/2016, 97,6 % des enfants étaient scolarisés en France (source), seulement 11,9 % des petits de 2 ans, ce qui, selon moi, est une bonne chose. 

Des moyens suivront-ils ?
On nous explique que c'est indispe…

Assocations nationales et Listes locales

 Monde : découpage ensuite par continents, pays et régions :
Carte IEF

Calendrier des rencontres non scos là.
Associations nationales Instruction en famille
Quatre associations nationales, par ordre de création  :
LED'A (site Internet) + LED'A (Les Enfants D'Abord) : groupe Facebook 
CISE (Choisir d'Instruire Son Enfant)
LAIA (Libres d'Apprendre et d'Instruire Autrement)
UNIE

Pour mieux agir ensemble, 3 associations (LED'A, CISE et LAIA) se sont associés à un groupe de réflexion/action, le Collect'IEF.
Ensemble ils se réunissent dans le Collectif Pour la Liberté de l'Instruction  (CPLI)

Depuis quelques années il existe également un portail autour de l'instruction en famille : Le portail de l'IEF

De plus une fédération existe également, elle concerne les enfants sans école et les enfants en école sans contrat EN :  FELICIA : Fédération pour la Liberté du Choix de l'Instruction et des Apprentissages et page ici.

Collectif  L'école est la …

Un sondage pour les familles sans école (clos)

Aujourd'hui je vous propose un sondage réservé aux familles sans école ou qui envisagent de l'être. Attention si CNED réglementé je vous demande de ne pas le compléter. En effet, le CNED réglementé ne subit pas les mêmes contrôles et nécessite l'autorisation de l'inspecteur d'académie. Je pense que pour bien représenter l'instruction en famille (avec le CNED réglementé, il s'agit d'instruction à domicile), pour éviter un nouvel amalgame qui justifierait une fois encore le rognage de droits, il est important d'obtenir un cliché sur l'instruction en famille et les cours par correspondance (CNED libre et autres cours).

L'intérêt de ce sondage est de :
- poursuivre le travail d'information auprès du grand public que je me suis fixé
- casser les préjugés, idées préconçues erronées de certains élus
- fournir un outil pour réagir face aux nouvelles menaces contre l'instruction en famille

Le sondage est à retrouver ici. Les questio…