Accéder au contenu principal

Cet enfant qui n'écoute jamais par Jean-Luc Aubert

Cet enfant qui  n'écoute jamais

Présentation éditeur

"Un enfant qui n'écoute pas... ou pas souvent... ou trop peu ou pas du tout, qu'il s'agisse des règles familiales ou du savoir transmis à l'école, n'est pas forcément un enfant qui fait preuve de « mauvaise volonté ». Il y a des raisons pour qu'il fasse la sourde oreille à ses enseignants et/ou à ses parents. Et il est important de le comprendre pour dépasser l'inquiétude, l'agacement, voire l'exaspération que ce comportement peut susciter et arriver à se faire comprendre de celui qui semble ne rien vouloir entendre. Jean-Luc Aubert a rencontré des centaines d'enfants concernés. Il répond, ici, à toutes les questions des parents confrontés à ce problème.

- Pourquoi n'écoute-t-il pas ?
- Peut-on parler d'autorité naturelle ?
- Comment l'aider à écouter ?
- Que faut-il lui interdire ?
- Pourquoi ?
- Pourquoi est-ce plus difficile à l'adolescence ?
- Comment gérer les crises ?...

En apportant une réponse claire à ces interrogations, l'auteur donne des pistes pour susciter l'intérêt de l'enfant et se faire entendre de lui. Car au-delà de la question de l'obéissance, c'est celle de l'intérêt porté au monde et aux autres qui est en jeu
."

Commentaire




    Facile à lire, cet ouvrage explique quels phénomènes peuvent être responsables de la non écoute d'un enfant, en particulier :
- un problème d'audition
- la fatigue liée à un déséquilibre dans les rythmes des enfants, l'auteur explique en effet que les enfants ont besoin de rythmes réguliers pour grandir sereinement. La fatigue peut également être liée à la croissance physiologique ou psychologique de l'enfant.
- une cause psychique, l'enfant est ainsi perturbé par un évènement extérieur.
- une absence de motivation.
- l'angoisse, l'angoisse de l'enfant ou l'angoisse d'un de ses parents.
Dans tous les cas Jean-Luc Aubert n'essaie pas de culpabiliser les parents, simplement il nous amène à prendre conscience de ce qui peut conduire à un problème d'écoute de l'enfant.


   Afin de favoriser l'écoute de notre enfant, il conseille ensuite l'autorité naturelle à ne pas confondre avec l'autoritarisme. Cette autorité naturelle se base sur le respect d'autrui et de soi, la confiance en soi et en l'autre, la fiabilité (une promesse faite doit être tenue) et la capacité à communiquer, à échanger.

  Quelques conseils généraux sont ensuite donnés pour gérer les crises, accompagner les adolescents, favoriser l'écoute en classe, réfléchir sur les règles à poser. Ainsi les règles indispensables sont le respect qu'on se doit (ne pas se mettre en danger), le respect d'autrui et le respect de la vie en communauté (l'enfant a une place importante, mais il n'est pas plus important qu'un autre membre de la communauté). Dans tous les cas il précise que la priorité doit être donnée au dialogue.

Commentaires

  1. Ce livre fait-il une place aux TDA ? Parce que là, c'est encore différent... Dans ce cas-là, l'enfant qui n'écoute pas souffre autant voire davantage que celui qui en face n'est pas écouté !

    Chacun doit trouver SA solution pour améliorer l'écoute de l'enfant mais également la sienne propre. Quelquefois, l'enfant ne fait que reproduire ce qu'on lui inflige. Des parents (ou des professeurs...) qui n'écoutent pas sont vécus par les enfants comme méprisants et indifférents. Alors pourquoi les écouter ?

    Un enfant qui n'est pas mis au centre de tout mais à qui on offre sa place (d'où la notion dont le livre parle) avec toute l'importance que cela revêt et la considération que nous lui devons (puisque nous la réclamons pour nous-même), cet enfant écoute, s'implique, partage. La relation adulte/enfant doit être équilibrée. Or souvent, c'est de ce déséquilibre que n'est le malentendu et l'enfant n'est plus à même d'écouter: soit que le déséquilibre crée l'angoisse ou au contraire une désinhibition !!!

    D'où encore une fois, on se rend compte que le problème ne provient que rarement de l'enfant lui-même. Mais ça, CQFD...

    Valérie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Valérie,
      Non le livre ne fait pas de place aux enfants différents, ils ne sont pas évoqués, c'est un regret que j'ai eu à la lecture de celui-ci.
      Par contre les notions de respect, d'écoute, de fiabilité sont largement exploitées et l'auteur rappelle que celles-ci concernent en premier lieu les parents et les enseignants ainsi il précise qu'il ne faut pas s'étonner d'un enfant qui n'écoute pas si on lui répète qu'il est nul...
      Bonne journée à toi et ta petite famille ! ☺

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction obligatoire dès 3 ans et nouvelle menace pour l'IEF

Proposition 1 : Instruction obligatoire dès 3 ans La mesure est annoncée, des votes sont proposés, la mesure est abandonnée pour être reproposée, non votée, reproposée, pffiou.

Et oui, une fois encore, on nous propose- ah non cette fois on nous promet l'instruction obligatoire dès 3 ans. Un article parmi tant d'autres ici avec la coquille habituelle : confusion "scolarité" et "instruction.
La proposition a été déposée le 6 décembre 2017 (lien ici).
L'annonce est déjà faite, la détermination est affichée : à partir de 2019, tous les enfants de 3 ans et plus seront concernés par l'obligation d'instruction.
A partir de septembre de cette année, une expérience sera déjà tentée hors métropole (plus d'informations là).
A titre indicatif, en 2015/2016, 97,6 % des enfants étaient scolarisés en France (source), seulement 11,9 % des petits de 2 ans, ce qui, selon moi, est une bonne chose. 

Des moyens suivront-ils ?
On nous explique que c'est indispe…

Assocations nationales et Listes locales

 Monde : découpage ensuite par continents, pays et régions :
Carte IEF

Calendrier des rencontres non scos là.
Associations nationales Instruction en famille
Quatre associations nationales, par ordre de création  :
LED'A (site Internet) + LED'A (Les Enfants D'Abord) : groupe Facebook 
CISE (Choisir d'Instruire Son Enfant)
LAIA (Libres d'Apprendre et d'Instruire Autrement)
UNIE

Pour mieux agir ensemble, 3 associations (LED'A, CISE et LAIA) se sont associés à un groupe de réflexion/action, le Collect'IEF.
Ensemble ils se réunissent dans le Collectif Pour la Liberté de l'Instruction  (CPLI)

Depuis quelques années il existe également un portail autour de l'instruction en famille : Le portail de l'IEF

De plus une fédération existe également, elle concerne les enfants sans école et les enfants en école sans contrat EN :  FELICIA : Fédération pour la Liberté du Choix de l'Instruction et des Apprentissages et page ici.

Collectif  L'école est la …

Un sondage pour les familles sans école (clos)

Aujourd'hui je vous propose un sondage réservé aux familles sans école ou qui envisagent de l'être. Attention si CNED réglementé je vous demande de ne pas le compléter. En effet, le CNED réglementé ne subit pas les mêmes contrôles et nécessite l'autorisation de l'inspecteur d'académie. Je pense que pour bien représenter l'instruction en famille (avec le CNED réglementé, il s'agit d'instruction à domicile), pour éviter un nouvel amalgame qui justifierait une fois encore le rognage de droits, il est important d'obtenir un cliché sur l'instruction en famille et les cours par correspondance (CNED libre et autres cours).

L'intérêt de ce sondage est de :
- poursuivre le travail d'information auprès du grand public que je me suis fixé
- casser les préjugés, idées préconçues erronées de certains élus
- fournir un outil pour réagir face aux nouvelles menaces contre l'instruction en famille

Le sondage est à retrouver ici. Les questio…