Accéder au contenu principal

Vichy et l'école par Rémy Handhourtzel

vichy et l'école

Présentation :

"Au coeur du désastre de l'été 1940, alors que 8 millions de Français se débandent sur les routes de l'Exode et que plus d'un million de prisonniers prennent le chemin de l'Allemagne, surgit une campagne d'opinion tout à fait inattendue : celle de la réforme de l'enseignement."

Commentaires :



On connait la propagande pétainiste durant la seconde guerre mondiale, sans surprise on retrouve donc l'évocation du chant "Maréchal, nous voilà", du portrait affiché en classe et même des manuels jugés non conformes car présentant notamment une image négative de l'Allemagne. Mais saviez-vous qu'une vague d'épuration (licenciements) avait touché les enseignants jugés trop "engagés politiquement" durant cette période agitée ? Vague entraînant un recours à des enseignants retraités et à des intérimaires.

Dans cet ouvrage on découvre également plusieurs lettres dont un courrier de Pétain adressé aux enfants sur un ton paternaliste et où il les exorde à l'honnêteté (pas de tricherie) et au travail assidu. On peut ainsi mieux cerner combien la jeunesse était au coeur de ses préoccupations, peut-être par intérêt partiel pour celle-ci (il me semble évident qu'il ne s'est guère soucié de certains enfants...) mais aussi parce qu'évidemment les enfants sont plus influençables, ils sont également un outil de propagande pour toucher également les adultes, c'est particulièrement visible dans cet ouvrage :
- visites d'expositions antisémites
- éducation  patrimoniale avec images de chevaliers, saints, etc.
- appel des nécessaires économies et participation active des enfants par des collectes de journaux, chiffons, création de jardins, etc..

Cet ouvrage intéressant a cependant quelques limites présentées notamment ici.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction obligatoire dès 3 ans et nouvelle menace pour l'IEF

Proposition 1 : Instruction obligatoire dès 3 ans La mesure est annoncée, des votes sont proposés, la mesure est abandonnée pour être reproposée, non votée, reproposée, pffiou.

Et oui, une fois encore, on nous propose- ah non cette fois on nous promet l'instruction obligatoire dès 3 ans. Un article parmi tant d'autres ici avec la coquille habituelle : confusion "scolarité" et "instruction.
La proposition a été déposée le 6 décembre 2017 (lien ici).
L'annonce est déjà faite, la détermination est affichée : à partir de 2019, tous les enfants de 3 ans et plus seront concernés par l'obligation d'instruction.
A partir de septembre de cette année, une expérience sera déjà tentée hors métropole (plus d'informations là).
A titre indicatif, en 2015/2016, 97,6 % des enfants étaient scolarisés en France (source), seulement 11,9 % des petits de 2 ans, ce qui, selon moi, est une bonne chose. 

Des moyens suivront-ils ?
On nous explique que c'est indispe…

Assocations nationales et Listes locales

 Monde : découpage ensuite par continents, pays et régions :
Carte IEF

Calendrier des rencontres non scos là.
Associations nationales Instruction en famille
Quatre associations nationales, par ordre de création  :
LED'A (site Internet) + LED'A (Les Enfants D'Abord) : groupe Facebook 
CISE (Choisir d'Instruire Son Enfant)
LAIA (Libres d'Apprendre et d'Instruire Autrement)
UNIE

Pour mieux agir ensemble, 3 associations (LED'A, CISE et LAIA) se sont associés à un groupe de réflexion/action, le Collect'IEF.
Ensemble ils se réunissent dans le Collectif Pour la Liberté de l'Instruction  (CPLI)

Depuis quelques années il existe également un portail autour de l'instruction en famille : Le portail de l'IEF

De plus une fédération existe également, elle concerne les enfants sans école et les enfants en école sans contrat EN :  FELICIA : Fédération pour la Liberté du Choix de l'Instruction et des Apprentissages et page ici.

Collectif  L'école est la …

Un sondage pour les familles sans école (clos)

Aujourd'hui je vous propose un sondage réservé aux familles sans école ou qui envisagent de l'être. Attention si CNED réglementé je vous demande de ne pas le compléter. En effet, le CNED réglementé ne subit pas les mêmes contrôles et nécessite l'autorisation de l'inspecteur d'académie. Je pense que pour bien représenter l'instruction en famille (avec le CNED réglementé, il s'agit d'instruction à domicile), pour éviter un nouvel amalgame qui justifierait une fois encore le rognage de droits, il est important d'obtenir un cliché sur l'instruction en famille et les cours par correspondance (CNED libre et autres cours).

L'intérêt de ce sondage est de :
- poursuivre le travail d'information auprès du grand public que je me suis fixé
- casser les préjugés, idées préconçues erronées de certains élus
- fournir un outil pour réagir face aux nouvelles menaces contre l'instruction en famille

Le sondage est à retrouver ici. Les questio…