mercredi 3 février 2016

Romain Sardou, Sauver Noël

sauver noël
Présentation :
"Londres, hiver 1554. Gloria Pickwick, gouvernante d'un respectable lord, considère d'un œil très suspicieux l'arrivée de leur nouveau voisin. Qui est vraiment cet étrange baron Ahriman ? Mille rumeurs courent à son sujet. Parfais, une diligence conduit des gens chez lui... et on ne les revoit jamais ! Arrive le 24 décembre. Tous les enfants se couchent en rêvant au lendemain. Mais le Père Noël ne vient pas. Aucun cadeau au pied des sapins illuminés. Une maison, et une seule, fait la fête ce jour-là... Celle du sinistre baron. C'en est trop pour Gloria, qui prend l'affaire en main. Harold, un petit garçon futé, s'engage à ses côtés, avec des renforts insolites : des lutins, une fée, des oies douées de parole. L'objectif de cette drôle de troupe : sauver Noël ! Si c'est encore possible..."

Extrait :  


"Et au coeur de cette constellation habitée, tout un monde encombré de fées, d'elfes, de sirènes, de magiciens, de licornes, d'anges gardiens et d'animaux dotés de la parole ! Oui, les mêmes êtres fantastiques qui peuplent nos contes et nos légendes d'autrefois, les mêmes personnages qui naguère vivaient en parfaite harmonie avec les hommes- ainsi que l'attestent nombre de manuscrits dignes de foi tels que La légende du roi Arthur ou les Contes de la mère l'Oye."

Pourquoi je l'ai apprécié ?
Une nouvelle fois, c'est sur le blog de l'Irrégulière que j'ai découvert ce roman. Nous approchions de Noël, quel meilleur moment pour découvrir celui-ci ? :D
Chaque soir, durant les vacances, nous nous sommes donc plongés, mes enfants et moi, dans les pages écrites par Romain Sardou et quel plaisir de retrouver ici l'atmosphère des contes de Noël ! Certes, les surprises ne sont pas bien grandes et nous rencontrons évidemment le diable, les fées, les lutins et les pauvres humains qui luttent contre le Mal. Les personnages hauts en couleur correspondent également à de nombreux personnages de contes de fées, mais Gloria Pickwick sait nous entraîner derrière elle tant l'auteur l'a parfaitement décrite et a su en faire un personnage tour à tour agaçant et attachant ! En ce qui me concerne, j'ai eu le sentiment que Romain Sardou s'était beaucoup amusé avec son histoire et il m'a semblé difficile de résister à cette joie, à la magie des mots, y compris lorsque certains passages étaient plus difficiles. Mais pas d'inquiétude, nous savons tous qu'un conte de Noël finit toujours bien. :D

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire