Accéder au contenu principal

Droit


Droit et grands enjeux du monde contemporain
  • Droit et Grands enjeux du monde contemporain (DGEMC) - Epreuve de spécialité bac L

Présentation de l'épreuve sur Education.gouv

"Candidats individuels ou issus des établissements scolaires hors contrat d'association avec l'État
Les candidats sont soumis à une épreuve orale d'une durée de vingt minutes portant sur un sujet en lien avec les notions du programme. Le sujet est choisi par le jury.
Le candidat dispose de vingt minutes de préparation pour élaborer les réponses aux questions figurant sur le sujet.
L'épreuve se décompose en deux parties, notée chacune sur 10 points :
- Première partie (10 minutes maximum) : Le candidat effectue une présentation orale des réponses aux questions figurant sur le sujet. Durant cette présentation, le candidat n'est pas interrompu.
- Seconde partie (le temps restant) : Le jury s'entretient avec le candidat à partir des éléments de sa présentation puis élargit son questionnement aux autres compétences spécifiées dans le programme. Cette interrogation a notamment pour but de vérifier que le candidat s'est approprié les notions fondamentales, sait les utiliser dans un contexte particulier.
Les objectifs, les critères d'évaluation et de notation de cette épreuve sont identiques à ceux appliqués aux candidats des établissements publics et privés sous contrat d'association."

Thèmes sur Education.gouv
Académie de Grenoble : réponses aux questions et sujet zéro pour les candidats individuels 
Méthodologie pour les candidats scolarisés
Ressources pédagogiques sur Eduscol
DGEMC en terminale L (Vincennes Parisot)
Supports sur le site de Véronique Amblard
Actualité DGEMC 
Vidéos DGEMC
Manuel DGEMC 
Grille d'évaluation
Forum des étudiants de droit 

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction obligatoire dès 3 ans et nouvelle menace pour l'IEF

Proposition 1 : Instruction obligatoire dès 3 ans La mesure est annoncée, des votes sont proposés, la mesure est abandonnée pour être reproposée, non votée, reproposée, pffiou.

Et oui, une fois encore, on nous propose- ah non cette fois on nous promet l'instruction obligatoire dès 3 ans. Un article parmi tant d'autres ici avec la coquille habituelle : confusion "scolarité" et "instruction.
La proposition a été déposée le 6 décembre 2017 (lien ici).
L'annonce est déjà faite, la détermination est affichée : à partir de 2019, tous les enfants de 3 ans et plus seront concernés par l'obligation d'instruction.
A partir de septembre de cette année, une expérience sera déjà tentée hors métropole (plus d'informations là).
A titre indicatif, en 2015/2016, 97,6 % des enfants étaient scolarisés en France (source), seulement 11,9 % des petits de 2 ans, ce qui, selon moi, est une bonne chose. 

Des moyens suivront-ils ?
On nous explique que c'est indispe…

Assocations nationales et Listes locales

 Monde : découpage ensuite par continents, pays et régions :
Carte IEF

Calendrier des rencontres non scos là.
Associations nationales Instruction en famille
Quatre associations nationales, par ordre de création  :
LED'A (site Internet) + LED'A (Les Enfants D'Abord) : groupe Facebook 
CISE (Choisir d'Instruire Son Enfant)
LAIA (Libres d'Apprendre et d'Instruire Autrement)
UNIE

Pour mieux agir ensemble, 3 associations (LED'A, CISE et LAIA) se sont associés à un groupe de réflexion/action, le Collect'IEF.
Ensemble ils se réunissent dans le Collectif Pour la Liberté de l'Instruction  (CPLI)

Depuis quelques années il existe également un portail autour de l'instruction en famille : Le portail de l'IEF

De plus une fédération existe également, elle concerne les enfants sans école et les enfants en école sans contrat EN :  FELICIA : Fédération pour la Liberté du Choix de l'Instruction et des Apprentissages et page ici.

Collectif  L'école est la …

Un sondage pour les familles sans école (clos)

Aujourd'hui je vous propose un sondage réservé aux familles sans école ou qui envisagent de l'être. Attention si CNED réglementé je vous demande de ne pas le compléter. En effet, le CNED réglementé ne subit pas les mêmes contrôles et nécessite l'autorisation de l'inspecteur d'académie. Je pense que pour bien représenter l'instruction en famille (avec le CNED réglementé, il s'agit d'instruction à domicile), pour éviter un nouvel amalgame qui justifierait une fois encore le rognage de droits, il est important d'obtenir un cliché sur l'instruction en famille et les cours par correspondance (CNED libre et autres cours).

L'intérêt de ce sondage est de :
- poursuivre le travail d'information auprès du grand public que je me suis fixé
- casser les préjugés, idées préconçues erronées de certains élus
- fournir un outil pour réagir face aux nouvelles menaces contre l'instruction en famille

Le sondage est à retrouver ici. Les questio…