Accéder au contenu principal

Instruction obligatoire dès 3 ans et nouvelle menace pour l'IEF

 Proposition 1 : Instruction obligatoire dès 3 ans

La mesure est annoncée, des votes sont proposés, la mesure est abandonnée pour être reproposée, non votée, reproposée, pffiou.

Et oui, une fois encore, on nous propose- ah non cette fois on nous promet l'instruction obligatoire dès 3 ans. Un article parmi tant d'autres ici avec la coquille habituelle : confusion "scolarité" et "instruction.
La proposition a été déposée le 6 décembre 2017 (lien ici).
L'annonce est déjà faite, la détermination est affichée : à partir de 2019, tous les enfants de 3 ans et plus seront concernés par l'obligation d'instruction.
A partir de septembre de cette année, une expérience sera déjà tentée hors métropole (plus d'informations là).
A titre indicatif, en 2015/2016, 97,6 % des enfants étaient scolarisés en France (source), seulement 11,9 % des petits de 2 ans, ce qui, selon moi, est une bonne chose. 

Des moyens suivront-ils ?
On nous explique que c'est indispensable pour un meilleur langage des enfants... Chouette encore plus d'enfants envoyés très tôt chez l'orthophoniste car ne rêvons pas, les petites cases suivront, les attentes seront là.

On nous dit que les enfants réussissent mieux lorsqu'ils vont à la maternelle, mais la majorité des enfants ne va-t-elle déjà pas à l'école ?
Si l'école "est" indispensable, comment expliquer la réussite des enfants qui grandissent sans école ? 
De plus en plus d'enfants s'ennuient à l'école... Trois ans de maternelle, c'est parfois long... Nouvelle course à l'excellence envisagée ?

Enfin, selon une étude de Shyers en 1992*, étude basée sur 70 enfants sans école et 70 enfants scolarisés (à chaque fois il s'agissait de 35 garçons et 35 filles de 8 à 10 ans), les enfants scolarisés avaient huit fois plus de problèmes de comportement !
Une autre étude dont je n'ai pas pu retrouver l'intitulé stipulait qu'un enfant avait tout intérêt à commencer l'école à seulement 7 ans afin d'avoir le temps de satisfaire son réservoir émotionnel, de se rassurer auprès d'adultes affectueux et attentifs et afin d'avoir le temps de se dégager du besoin de mimétisme du tout petit. Mimétisme qui explique les problèmes de comportements précédents. En effet, si l'enfant côtoie essentiellement d'autres enfants qui ne contrôlent pas leurs émotions et leurs comportements - ce qui est le processus normal de la croissance enfantine-, quel exemple reçoit-il ?

Dans une classe avec 25 à 30 élèves pour 2 adultes, quel intérêt peut avoir une instruction obligatoire dès 3 ans ?

Edit du 7 juin 2018 : réponse à vos questions à ce sujet sur Faire l'école à la maison, ici.

Proposition 2 : Alerte cavaliers législatifs !

Et, information découverte 40 mn plus tard , cavaliers législatifs dans la proposition visant à encadrer les écoles hors contrat : plus de limites encore aux écoles hors contrat et aux familles sans école !
Avec contrôle de la mairie annuel demandé (contre un contrôle tous les deux ans actuellement + contrôle de l'instruction annuel maintenu) et surtout demande d'autorisation auprès de la mairie et de l'inspecteur d'académie" (un des amendements est ici). Cette loi en est à la première lecture... Ils nous fatiguent... encore et toujours la même volonté de limiter la liberté. Vive la démocratie...

Une fois encore, même si j'ai tendance à penser que ces propositions ne passeront pas (pas la bonne loi), rapprochons-nous de nos associations, informons-nous, informons et serrons-nous les coudes, avec ou sans école !
La démocratie ça commence par avoir le choix !

Ajout du 28 mars à 12h52 : suivi de cette seconde proposition ici.
Le 29 mars : amendements rejetés, groupe de travail annoncé 

*outil utilisé : Direct observation form of the child behavior checklist qui liste 97 problèmes de comportement- p 107 de l'étude de Marie Josée Lacasse

Merci d'avoir lu cet article et à très bientôt !



Mes outils pédagogiques sur mon site pro, là. Abonnez-vous à sa newsletter pour recevoir informations, bons plans et cadeaux !
 
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter en haut, à droite du blog.

Commentaires

  1. Merci pour ces informations. J'espère que vous voudrez bien nous tenir au courant parce que, dans les grands media, soit on n'en parle pas, soit on ne nous livre qu'une partie des informations, voire des informations erronées (eg "scolarisation" au lieu d'"instruction". Merci encore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, oui je vous tiendrai au courant. Je le fais depuis plusieurs années et je compte continuer encore en espérant qu'un jour je n'ai plus à en parler car l'instruction en famille ne sera plus menacée...

      Supprimer
    2. Sans doute n'est-ce qu'une goutte d'eau, mais j'ai écrit par courriel à des députés.

      Supprimer
    3. oui, c'est vrai ... constamment entre deux sièges ! quelque peu rageant, mais bon... qui sait ? = perso. je croise :) et j'y crois :))

      Supprimer
  2. Je partage... Oui, y en a marre de ces attaques constantes envers notre liberté...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui... j'ai tenté une démarche aujourd'hui, j'espère que ça sera entendu... peu d'espoir que ce soit suffisant, mais qui ne tente rien...

      Supprimer
  3. En fait, d'après ce que j'ai pu lire dans la journée, Mr notre président à fais passer le fait d'une scolarisation à partir de 3ans....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Présenté comme acquis, mais aucun texte législatif n'a été réalisé à ce jour. J'ai simplement découvert la proposition de loi ci-dessus. Maintenant un décret est rapidement réalisé...

      Supprimer
  4. Emilie Oum Kalthoum10 mai 2018 à 13:28

    Sachant que 97% des enfants vont en maternelle dès 3 ans, cette loi vise clairement à limiter la liberté des seulement 3% qui n'y vont pas.

    En plus, dire que fréquenter la maternelle garantit l'avenir, bof.
    Je vis au Maroc où la scolarité est obligatoire à 6 ans. Toutes les maternelles sont privées et donc payantes (avec des variations de prix du plus dérisoire au plus indécent). Du coup, les enfants qui vont en maternelle ne sont pas majoritaires.
    Bref, mon mari n'est allé à l'école qu'à 6 ans et l'une de mes belles-sœurs n'a fait que 6 mois de maternelle. Mon mari est aujourd'hui enseignant-chercheur et sa sœur vient d'obtenir une licence.
    Mon autre belle-sœur et mon jeune beau-frère (18 ans) sont allés en maternelle dès 3 ans. Lui a redoublé 2x et sa sœur n'est pas allée jusqu'au bac...
    Hasard ou coïncidence ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce témoignage Emilie. Hélas je pense moi aussi que cela va surtout engendrer une lassitude plus précoce encore... l'enthousiasme naturel des enfants risque d'en pâtir car avec une instruction précoce imposée, les attentes iront avec.. Or qui dit attentes précoces dit risque de ne pas les satisfaire et donc découragement...

      Supprimer
  5. Madame Danielle Brulebois, l'autrice des amendements liberticides, est membre de "En marche !" et retraitée de l'enseignement...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire