Accéder au contenu principal

Bac L : Epreuves d'anglais et d'italien


2e billet de la série "Préparation du bac pour L"
Aujourd'hui je vous propose de découvrir comment elle a réussi les épreuves d'anglais et d'italien (un écrit et un oral pour chaque langue).

Contrairement à l'épreuve de littérature, cette épreuve a été bien plus agréable à préparer. ☺


Outils utilisés

  • Anglais
- Plusieurs textes issus des manuels présentés ici (manuels donc utilisés comme banque de textes)
- Annales Hachette (les corrections sont plus riches et mieux construites que les corrections des Annabac selon nous).
- Réviser l'anglais avec le monde
- Un voyage à Londres de huit jours (lien-fil où j'évoquais notre voyage) 
- Des vidéos
- Des chansons
- Des livres
- Des articles

  • Italien
- Plusieurs textes issus des manuels Tutto Bene et Piacere (cf.image)
- Annales du net (des liens ici)
- Un voyage à Rome de huit jours (lien-fil où j'évoquais notre voyage)
- Des vidéos
- Des chansons
- Des articles

Mon rôle

  • Feuilleter avec elle quelques manuels pour les sélectionner : elle aurait pu feuilleter seule, c'était un moyen de la soutenir.
  • Lui indiquer ce site pour qu'elle découvre quelques propositions concernant les 4 notions attendues pour les épreuves de langues et les 2 thématiques pour la littérature étrangère. 
  • Choisir avec elle une dizaine de textes par notion, l'interroger à l'oral pour en vérifier la compréhension. 
  • Voyager avec elle : Londres et Rome 
  • Lui indiquer les codes à respecter pour que les dossiers et problématiques correspondent à ce qui est attendu (lien).
  • L'aider à créer ses premières micro-fiches pour mémoriser les idées essentielles de ses présentations. Aide importante pour les dys, pour les aider à synthétiser.
  • Relire et commenter ses annales. Insister sur l'importance du respect des consignes pour les textes (pas évident lorsque depuis toujours, on goûte au bonheur d'écrire librement, sans respecter de direction imposée- pas évident non plus en tant que dys).
  • Lui proposer des oraux mise en situation
  • Soutenir et encourager : régulièrement les dys ont besoin de dispense (lien). Ayant appris autrement et ayant bénéficié d'adaptations à son profil (et non seulement d'aménagements), j'étais persuadée que L. pouvait réussir. Avoir confiance.

Son implication

  • Choisir avec moi une dizaine de textes par notion
  • Sélection de 3 à 4 textes parmi ceux vus
  • Ajout d'images et/ou de textes, parfois elle a aussi ajouté d'autres textes découverts seule
  • Choix d'une problématique, réalisation de powerpoints (un par notion)
  • Réalisation de micro-fiches avec les idées clés
  • Apprendre ces micro-fiches
  • Lecture d'oeuvres complètes en anglais
  • Vidéos (films, reportages), chansons en autonomie complète
  • Lors de nos séjours : recherches d'infos, préparation des voyages dans la langue du pays, participation à l'oral sur place, immersion également avec TV dans la langue du pays
  • Discuter en anglais, et parfois en italien, avec nous

Bilan

  • Ecrit- Compréhension
Lorsque M. préparait le bac, L. avait parfois complété la première partie des annales (compréhension). Très bons résultats dans les deux langues pour cette partie. 
Leur avoir lu des histoires, puis avoir elle-même lu des livres en anglais et quelques livres ou des magazines en italien lui a permis de réussir sans difficulté.

  • Ecrit- Suivre une consigne
Cet exercice fut plus difficile. Tout au long des années, j'ai opté pour des propositions d'écriture bonheur, elle n'avait donc aucune habitude de suivre une consigne imposée avant cette année.
De plus, le nombre de mots est imposé et elle avait l'habitude d'écrire beaucoup... Elle n'a pas respecté le nombre de mots imposés, c'était pour elle une incohérence de rester en surface des choses... 
De plus, comme tous les dys, les accords et construction de phrases lui demandent des efforts conséquents. Des adaptations (à ne pas confondre avec les aménagements donc commencer par ne surtout pas aborder les langues par l'angle grammatical comme on pratique à tort dans le système classique) au fil des années ont permis de réels progrès, mais ne rêvons pas: un dys reste dys et doit sans cesse compenser.  
Des écritures plaisir furent maintenues.
En anglais, le jour J., elle n'a pas suivi la consigne... Dys et unschooling ont dominé... Elle a certainement eu une mauvaise note pour cette partie. Peu importe, un très bon oral a permis de compenser.
  • Oral : Présentation du dossier puis questions sur celui-ci
Pendant longtemps, L. n'a eu aucune confiance en elle pour s'exprimer à l'oral en anglais. Les mots se télescopaient et étaient prononcés très aléatoirement alors qu'elle les connaissait à l'écrit. Je n'ai exercé aucune pression, l'invitant à écouter les histoires lues, lui proposant des jeux, l'encourageant à écouter des chansons, chanter et regarder films et autres vidéos.
Puis, nous avons "joué aux anglaises", elle intervenait quand elle le souhaitait. 
Un contrôle irrespectueux a failli saborder toute cette mise en confiance, il avait fallu rassurer et expliquer que l'enseignante qui l'avait testée n'avait pas respecté son rythme et mes choix pédagogiques.
Au fil du temps et de son rythme personnel, elle a pris confiance.

Pour les oraux, elle a pu choisir des thèmes qui l'intéressaient, cette préparation n'a donc pas été désagréable. 
Bilan positif pour ses deux oraux et même des compliments pour le choix de ses dossiers. 
Mieux encore : souvenir agréable pour elle et moi de ces préparations.

Retrouvez la rubrique Bac Langues ici.

Merci d'avoir lu cet article et à très bientôt ! 

Mes livres sur l'instruction à domicile : 
L'école à la maison- Des pistes pour apprendre autrement


Mon livre pour bien mémoriser lorsqu'on est dys, TDA ou pas (lien)

Retrouvez mon blog spécial dys :


Ici, inscription à la newsletter pour ne manquer aucun billet (si le cadre ne s'affiche pas, supprimez addblock le temps de valider) :

Commentaires

  1. Billet intéressant même pour les séries S puisque cette épreuve est au programme depuis 2 ans (même si pas même coefficient, ni même temps d'épreuve).

    Merci pour ces conseil clairs et détaillés.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce retour Valérie :) Pour les bacs ES, mêmes codes à prévoir même si là aussi temps d'épreuve différent (5 mn) et coeff différent.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Bachelière du unschooling avec mention bien !

C'est avec joie et fierté que je vous annonce que L. vient de décrocher le bac à son tour !
Cerise sur le gâteau, bac avec mention bien pour une moyenne de 15/20 !

L. est une bachelière du unschooling puisqu'aucun apprentissage ne lui a été imposé depuis son passage éclair en CP où elle s'est ennuyée...   Cette dernière année a été prodigieusement ennuyeuse car étudier pour le bac suppose un bachotage intensif, mais L. était hyper motivée, elle a donc beaucoup travaillé pour obtenir ce résultat.

Réforme du Brevet (DNB) 2017

ATTENTION : Le brevet change pour 2018

Si votre jeune souhaite s'y présenter, les inscriptions ont lieu à l'automne sur le site de votre académie, il importe alors d'être vigilant car la durée est parfois très courte (15 jours dans mon académie).

A partir de juin 2017 l'examen change !

350 points minimum pour valider le brevet, 700 points maximum possible.
Concrètement les épreuves des candidats individuels au brevet seront Des écrits en Français/Histoire/Géographie et Enseignement moral et civique: 3h de questions pour toutes ces matières et 2 H en françaisDes écrits en Mathématiques, physique/chimie, sciences de la vie et la Terre et technologie: 2h en mathématiques et, selon les années, 2 matières évaluées parmi les 3 autres matières notées (1h). Un écrit de langues pendant 1h30 (voir ci-dessous)Un oral de 15 mn portant sur les EPI (cf ci-dessous)

Descriptif des épreuves

Journée mondiale de l'autisme : Interview d'Alexandra, Asperger et fière de l'être

Aujourd'hui, 2 avril, c'est la journée mondiale de l'autisme, il n'était pas question pour l'équipe de Cultitalents de ne pas en parler. Copie de l'article ci-dessous.
Nous avons choisi de nous orienter vers le Syndrome Asperger avec Alexandra Reynaud parce que le syndrome Asperger au féminin est peu connu. Or, les éditions Eyrolles viennent tout juste de publier un livre visant à mieux le connaître! Coïncidence amusante, "Asperger et fière de l'être" est paru le même jour que mon livre "Faire l'école à la maison" et dans la même collection! Merci à Alexandra et aux éditions Eyrolles pour leur implication!


Questions au sommaire : 

1/ Tu viens de publier "Asperger et fière de l'être. Voyage au coeur d'un autisme pas comme les autres", pourrais-tu nous dire à qui s'adresse ce livre? 2/ Pourrais-tu nous parler un peu de toi lorsque tu étais enfant? Quelle petite-fille étais-tu? 3/ Quelles sont les particularit…