lundi 19 septembre 2016

Ecole à la maison pour les jeunes en âge d'être au collège

Cette jeune-fille n'est pas ma fille, il s'agit d'une image libre de droits ;)

Ce billet est le cinquième de la série "quelques pistes pour l'instruction de votre enfant".
Le premier billet concernant les plus petits est à retrouver .
Celui pour les 6/8 ans ici.
Retrouvez le billet autour de la lecture en suivant ce lien.
Enfin celui destiné aux 8/11 ans est .

La semaine prochaine nous parlerons de l'instruction des jeunes en âge d'être au lycée.☺
Dans tous les cas n'oubliez pas ces billets ne sont pas des modes d'emploi, simplement des pistes orientées "liberté tout en imposant certains apprentissages".

 

Mes conseils

 


  •  Entre 11 et 15 ans le corps de votre enfant change énormément. J’entends ou je lis souvent que les enfants de cet âge sont « odieux », je vous encourage à éviter cette généralisation car si vous dites à votre enfant qu’il est insupportable parce qu’il est ado, il risque d’être plus difficile à vivre par plaisir de se sentir ado/grand y compris d’ailleurs si son corps n’est pas encore en plein chambardement ou parce qu’il aura l’impression de ne pas être écouté. Un jeune peut mal se comporter pour x raisons, l'adolescence n'est pas nécessairement en cause et tous les ados ne sont pas difficiles à vivre.
  • Lorsque votre enfant se transforme en adolescent-pour ma part je parle d’adolescence uniquement lorsque les hormones s’affolent, l’adolescence étant un processus de transformation physique et physiologique-, il se sent souvent un peu (ou beaucoup) perdu.
Nombreux sont les adolescents en pleine métamorphose qui peinent à se concentrer durant un temps T. Les transformations de leur corps les fascinent parfois, mais peuvent aussi les inquiéter : « Mais qui est donc cet inconnu dans le miroir ? », ils se sentent souvent fatigués et il n’est pas rare que les familles sans école évoquent une baisse de dynamisme de leur jeune tandis que les enfants scolarisés se blessent plus facilement.  C’est particulièrement vrai pour les jeunes filles qui connaissent leurs premiers cycles parfois particulièrement douloureux et/ou longs.
D’autre part, en fonction des jeunes, cette période peut être accompagnée de nombreuses interrogations : « Qui suis-je ? Est-ce que je vais devenir laid ? Est-ce que je vais plaire ? Est-ce que je vais être aimé(e ) ? Que vais-je devenir ? Serai-je comme mes parents ? (avec la réflexion « je veux être différent ») Quel métier ? Quelle place ai-je dans le monde ?  Quel parent est-ce que je deviendrai ? » Les jeunes qui s’interrogent déjà beaucoup peuvent alors tout percevoir avec une loupe qui rend plus difficile leur quotidien. 

·         Par conséquent je vous conseille de rester à l’écoute de votre enfant, de lui proposer livres et documentaires qui lui permettent de comprendre ce qui se passe en lui. Un petit livre comme « Qu’est-ce qu'il m'arrive ? » aux éditions Usborne, proposé dès 10/11 ans peut permettre de répondre à de premières questions car il n’est pas rare qu’en totale mutation, l’adolescent souhaite que son parent évite certains sujets avec lui, du moins durant un temps. 

·         Je vous conseille également de le laisser se reposer, notamment si vous sentez qu’il en a vraiment besoin. L’une de mes filles n’a quasiment rien fait en dehors de dormir et lire durant près d’une année tant cette période a été fatigante et bouleversante et pourtant elle n’avait aucun « retard » lorsqu’elle a souhaité reprendre ses apprentissages.  Chaque jeune ne sera pas aussi épuisé et en proie à autant d’interrogations, mais n’êtes-vous pas grincheux lorsque vous êtes fatigué ? Et si au lieu d’être odieux, les jeunes étaient tout simplement irritables car fatigués et n’ayant pas le temps de chercher des réponses aux questions qui les perturbent ?

·         Selon moi toujours, il n’est pas anodin qu’il y ait tant de problèmes de rejet et harcèlement au collège… En disant « c’est normal, c’est l’âge bête », on contribue à banaliser une situation qui n’est pas normale.  J’ai deux filles de 15 ans ½ et 18 ans, il n’y a pas eu d’âge « bête » chez nous et c’est la même chose chez beaucoup de familles sans école. Des jeunes qui s’opposent et se cherchent, des jeunes qui ont besoin de choisir seuls, des jeunes parfois irritables, qui réagissent plus vite, oui, mais pas d’adolescents qui rejettent violemment ceux qui sont différents et qui, sauf moment d’irritation, se comportent mal avec leurs parents.
Les adolescents ont à la fois besoin d’être rassurés, entendus et besoin d’espace. 

  • Enfin, si vous optez pour des apprentissages dirigés, sachez qu'un enfant instruit en famille n'a absolument pas besoin de travailler de longues heures.
  A 11 ans, 3 heures 4 fois par semaine d'instruction dirigée peuvent suffire si vous ne suivez pas le programme.
Si vous suivez le programme, plus d’heures seront nécessaires.
Vers 14/15 ans, tout dépendra encore de vos choix. Si vous optez pour le brevet, votre enfant aura besoin d’étudier davantage en apprentissages dirigés que si vous poursuivez des apprentissages semi-dirigés, ce temps pourra donc varier entre 3 et 5 heures par jour.
Comme toujours il s’agit d’une durée indicative, tout dépend de vos choix (examen ou non, apprentissages dirigés ou semi-dirigés et si oui, lesquels et combien).


Les programmes du collège sont ici.

Le socle commun est à retrouver là.

 
Apprendre en français

  •  Lire
Même si votre enfant est grand, vous pouvez toujours lui proposer des lectures à plusieurs : des moments où vous lisez côte-à-côte, des moments où vous lisez à tour de rôle et des moments où vous échangez autour d’une lecture commune.
Ces partages seront particulièrement utiles si votre jeune lit des textes indiqués comme étant supérieurs à son âge. En effet, en le laissant venir vers vous, en échangeant avec lui, vous pourrez expliquer un évènement qu’il n’a pas compris, l’aider à reformuler un chapitre.

Mine de rien il apprend ainsi à résumer, reformuler, s’exprimer et approfondir sa compréhension.
  • Ecrire
N'hésitez pas à proposer des situations d'écriture variées à votre enfant.
Pour cela vous pouvez retrouver
mes champs lexicaux pour obtenir quelques pistes.
Si le collège ou le brevet est/sont envisagé(s), proposez-lui de temps en temps des sujets d’écriture imposées, mais je vous conseille de maintenir des «écritures bonheur », on écrit toujours mieux lorsqu’on aime écrire.

Concernant l'orthographe, retrouvez
ici ma rubrique Orthographe . Il n’est pas rare qu’un adolescent fasse tout à coup moins d’erreurs orthographiques lorsqu’il arrive à l’âge de 13 à 15 ans, ce qui selon moi va dans le sens d’une maturation nécessaire du cerveau. Ce déclic sera d’autant plus efficace que l’écriture des mots aura été acquise de manière logique, c’est-à-dire en précisant à l’enfant en situation (au moment où il relit ses textes) pourquoi un mot s’écrit ainsi plutôt qu’autrement.
  • Grammaire, conjugaison
A l’adolescence les notions abstraites de grammaire et conjugaison prennent plus de sens. C’est le meilleur moment pour en parler.
Attention tout de même ces notions restent complexes pour les dys et ils éprouveront des difficultés à se les approprier. Un apprentissage différent sera utile pour eux : moins de notions et approche différente. 

Retrouvez ici ma rubrique
Français collège sur le blog.
Ici programme français collège pour ceux qui le souhaitent. 

Apprendre en mathématiques

Apprendre par des jeux et en situation est toujours possible. Ainsi votre enfant comprendra mieux le système des inconnues (x) si vous parlez d’une boite mystérieuse pour laquelle on va chercher la quantité inconnue qu’elle contient et que vous l’illustrez concrètement (avec manipulation de boites donc).

Retrouvez ici ma page Maths- collège. 
Sur la page généraliste "Maths" des liens vous sont également proposés. 
Programme maths collège si vous le souhaitez.

Langue étrangère
Désormais ce sont deux langues qui doivent être étudiées afin de respecter le socle commun. Pour apprendre une langue, rien ne remplace selon moi la pratique : écoute, écriture, conversation, etc.
Commencer une langue par des exercices de grammaire et conjugaison me semble tout à fait inadapté.
D’une part cela fait perdre confiance en eux aux enfants dys ou tout simplement à ceux qui ne sont pas prêts pour ces notions.
D’autre part avez-vous appris votre langue maternelle en ânonnant des conjugaisons ? Non, bien sûr. Un apprentissage de langue vivante efficace est un apprentissage ancré dans le réel et le réel, ce ne sont pas des exercices grammaticaux. Là encore rien ne vous empêche de préciser en situation et/ou dans un second temps de proposer des exercices ciblés.
Retrouvez la ma rubrique langues.

 Histoire, géographie, sciences

En fonction de vos choix, vous pouvez suivre ou non le programme en vigueur.
Il est évident que si votre enfant a prévu de se présenter au brevet, il faudra suivre le programme  au moins l’année de 3e et désormais penser que certaines notions abordées plus tôt pourront être questionnées à cet examen.
Si votre enfant n’a pas prévu de passer le brevet et d’aller au collège il est tout à fait possible d’apprendre autrement et de privilégier des apprentissages approfondis mais pas nécessairement restitués sous la forme attendue au collège. Ainsi certaines familles cumulent les approches (films choisis avec attention et discutés si éloignés des faits, livres, documentaires, etc.).  Ensuite certaines familles réalisent des lapbooks, c’est notamment le cas de Le bonheur en famille. A la maison les filles n’ont pas réalisé de lapbooks, mais parfois des cartes heuristiques (à retrouver là), parfois des articles dans leurs journaux, parfois rien de plus, ce qui n’a pas empêché bon nombre de connaissances dont certaines ont ainsi permis à L. d’obtenir de très bons résultats aux épreuves anticipées de sciences cette année.

Sur le blog je vous propose un certain nombre de liens, voilà  celui de l'histoire/géographie
Et celui pour la sciences.

Si vous le souhaitez vous pouvez retrouver le nouveau livret scolaire
là. 
Aucune obligation pour vous de le compléter, je vous le propose uniquement à titre indicatif.
Le socle est à lire ici.  
Les informations concernant le brevet sont .


Quelques magazines pour les 11/15 ans

  • Sciences et vie junior de 12 à 15 ans
"Avides de découvrir, curieux d’explorer, soucieux de comprendre, les adolescents trouvent dans Science et Vie Junior la matière idéale pour répondre à toutes leurs envies. Chaque mois, ils abordent l’actualité scientifique et technique à travers plus de 100 pages mêlant brèves, reportages, dossiers richement illustrés, bandes dessinées, expériences…Science et Vie Junior, élu meilleur magazine ado de l’année."
  • La Hulotte à partir de 7 ans
"La Hulotte, c’est la revue qui vous raconte la vie des animaux sauvages, des arbres et des fleurs d’Europe. À la fois amusant et très rigoureusement documenté, le journal le plus lu dans les terriers émerveille aussi bien les enfants que leurs parents. Une véritable petite encyclopédie des bois et des champs, introuvable en kiosque ou en librairie. "

  • Cosinus- Dès 12 ans
 "La revue scientifique pour les enfants Cosinus a pour but : – de rendre les mathématiques attrayantes et de montrer leur utilité dans la vie courante, dans ses aspects les plus modernes – de développer la curiosité des jeunes à partir du collège (secondaire) pour les sciences dont ils voient tous les jours les applications : sciences de la terre, biologie, physique, chimie et astronomie."

  • Comment ça marche- Dès 12 ans
"Comment ça marche, c'est le magazine qui rend intelligent pour les 12 ans et plus. Chaque mois, la réponse à de nombreuses questions technologiques et scientifiques avec des illustrations et des photos à couper le souffle."
Pas testé par mes filles.

  • Tout le savoir- Dès 12 ans
 "Grâce au magazine trimestriel Tout le Savoir, faites le plein de connaissances au travers de quatre revues thématiques abordant à chaque numéro un sujet spécifique (l'environnement, les innovations technologiques, le corps humain, etc.)."
Pas testé par mes filles. 

  • Histoire junior-  10 à 15 ans
"Du Moyen Âge à notre époque, Histoire Junior fait découvrir aux 10-15 ans l'Histoire vivante à travers les témoins du passé : récits, monuments, objets du quotidien ou œuvres d’art.

Chaque numéro d'
Histoire Junior présente un dossier sur une époque, un règne, un personnage ou un événement qui a changé le cours de l'Histoire. Accompagné de jeux et concours, de BD et de rubriques telles que l'histoire d'un objet ou un sujet historique étudié à travers une œuvre d'art, Histoire Junior accompagne les programmes scolaires jusqu'en troisième."

  • Arkéo de 7 à 14 ans
 "Arkéo présente la vie des hommes et les événements dans la Préhistoire, l’Antiquité et le Moyen Age à travers dossiers, enquêtes, portraits, pages actualités, visites de sites et d’expositions. Arkéo sensibilise aussi les enfants aux techniques de l’archéologie et des recherches archéologiques."
  •  Le petit Léonard de 7 à 14 ans
"Le Petit Léonard a pour but d’éveiller les enfants de 6 à 13 ans à l’histoire de l’art et au patrimoine, de la Préhistoire à nos jours. Au travers des dossiers de fond consacrés à la peinture ancienne et moderne, aux monuments, à l’architecture, aux grandes inventions, et des rubriques d’actualité, visites de musées, d’ateliers et présentation d’expositions, Le Petit Léonard constitue une véritable approche du monde de l’art."

  • I love English- 12 à 15 ans
"I love English est le magazine pour progresser en anglais au collège ! Grâce à son abonnement vous donnez à votre enfant une longueur d'avance, avec chaque mois en anglais dans son magazine des sujets musique, cinéma, des reportages, des BD, des fiches pour réviser et un CD pour travailler l'oral. Tout pour réussir en anglais !"
Testé et pas un coup de coeur.

  • English Now
"English Now vous offre la possibilité de progresser en anglais à votre rythme avec un magazine très pédagogique : plusieurs pages d'exercices, un lexique, deux portraits traduits, des illustrations, des articles courts et variés sur la culture anglophone et des mises en situation.
Et surtout vous améliorerez votre compréhension, votre intonation et votre prononciation avec le CD audio (60 min) sur lequel les articles sont lus par des natifs anglophones aux accents différents." Niveau A1 à B1 (pour information LV1 à la fin du collège : niveau A2) 

  • Virgule - 10 à 15 ans
"Virgule est la première revue qui explore pour le jeune lecteur de 10 à 15 ans le domaine infiniment varié de notre langue : le vocabulaire et son fondement, l'étymologie, la syntaxe et sa logique, la grammaire, l'orthographe, la ponctuation, l'évolution du langage avec les habitudes sociales, les créations des auteurs célèbres."

  • Géo ado - 10 à 15 ans
"Des reportages sur des ados vivant à l’autre bout du monde, un dossier de société approfondi, des rencontres, des actus sur la planète… Chaque mois, avec GEO Ado, les jeunes ouvrent en grand leur fenêtre sur le monde.
Avec l'abonnement à GEO Ado, offrez à votre enfant le magazine d'ouverture sur le monde qui le fera voyager tous les mois !"

  • Le monde des ados- 10 à 15 ans
" Le Monde des ados est le compagnon des années collège ! Deux fois par mois, le magazine décrypte l’actualité avec des reportages, des photos et un dossier sur un sujet important. Sans oublier les réponses aux nombreuses questions personnelles que les ados se posent."
Testé et pas un coup de coeur, elles préféraient les magazines à thèmes et non ceux censés être pour des ados. 


Merci à Crapaud Chameau pour sa liste de magazines, elle m'a en partie été utile pour créer les miennes.  

Sélection de blogs sans école avec des pistes pour accompagner un enfant de 11 à 15 ans (accompagnement formel ou informel)

A l'ombre du cerisier : 6 enfants nés entre 2000 et 2013.Cours Ker Lann et inspiration Montessori. 
Cabrioles et Cacahuètes : 3 enfants nés en 2005, 2008 et 2013 à Londres
Chant des fées  : inspiration Steiner.
Curiosifée: jusqu'au niveau 5e. Inspiration Charlotte Mason.
Grandir près du châtaignier dont un ado niveau 4e
Journal buissonnier : 1 garçon né en 2003, deux filles nées en 2006 et 2012
La classe au fond du jardin : une fille née en 2005
Le bonheur en famille : une famille nombreuse qui grandit sans école ni cours par correspondance. 2 grands et 6 enfants ou ados instruits en famille nés entre 1999 et 2012.Très joli blog empreint de bonheur de vivre.
Le petit prince dans les étoiles :  2 enfants extraordinaires nés en 2004 et 2008, une fille née en 2012 (Montessori)
Libres d'apprendre : famille nombreuse, instruction en famille, le plus grand à un niveau 3e.
Ma bulle et moi :  un enfant niveau CE2 et un enfant né en 2012.
Notre vie sans école: 3 enfants libres d'école, le plus grand est né en 2002.
Opale de feu : une famille de 5 qui a tout plaqué pour partir à l'autre bout du monde, une maman auteure... Enfants nés entre 2004 et 2009.
Théo m'a lu Anne :  2 grandes ayant eu le bac sans école ni cours par correspondance, une ado niveau lycée et un enfant autiste né en 2003 instruits en famille.



Pour ne manquer aucun billet, n'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter :

2 commentaires:

  1. coucou

    merci beaucoup pour ton article riche en ressources, conseil comme d'habitude.
    Je trouve qu'à cet âge, on ne devrait pas trop surcharger les enfants de cours, leçons, devoirs.... que ce soit en IEF mais encore plus au collège/lycée. Je le constate de plus en plus avec mes enfants sco où une, en 1ère générale cette année, qui est surchargée de leçons, devoirs, interros et qui traverse une période particulièrement houleuse et n'a donc pas le temps de se poser, réfléchir, décompresser....
    Vraiment dommage!
    C'est le jour et la nuit avec celui qui est en IEF et fait vraiment à son rythme surtout en ce moment.
    MErci pour tout
    bonne fin de journée
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes d'accord... Les filles n'ont jamais étudié formellement aussi longtemps que les ados scos, c'est également le cas de la majorité des non scos qui ont réussi des examens et pourtant... La quantité n'a jamais remplacé la qualité... et ce temps gagné est indispensable à nos jeunes pour se construire.
      Bonne journée !

      Supprimer