Accéder au contenu principal

Vraies fausses bonnes idées : mesures envisagées pour encadrer l'instruction en famille + socle commun 2016

mesures instruction en famille juin 2016

  • Mesure 1 pour l'instruction en famille : imposition du lieu du contrôle (amendements, texte à lire ou relire ici, amendements votés en commission, validation ou non fin juin).

Imposer un lieu pour simplifier les contrôles n'est pas démocratique dans le sens où une rencontre devrait toujours être décidée bilatéralement afin que chacun puisse ainsi exprimer son point de vue, prendre en compte ses impératifs et gérer son organisation personnelle.

Si un lieu différent du domicile est imposé, ça ne simplifierait pas la présentation du matériel pédagogique pouvant être conséquent à domicile et donc difficile à emmener.

Pourtant si ce lieu tenait compte des impératifs des parents, à titre personnel je comprendrais que les personnes en charge du contrôle cherchent à se simplifier la vie... C'est pourquoi je n'ai pas discuté lorsque notre dernier contrôle a eu lieu dans les locaux de l'inspection académique.

Seulement cette mesure ne serait pas prise seule, c'est l'association avec les mesures suivantes qui pose un sérieux problème selon moi.

  • Mesure 2 pour l'instruction en famille : si deux refus de contrôle injonction de scolarisation



Sauf si raison légitime.
Hier encore une maman m'expliquait qu'ils avaient été convoqués à 100 km de chez eux. Distance plus que conséquente... Mais elle a de surcroit des problèmes de santé rendant difficile ce déplacement, elle l'a expliqué aux services en vigueur, elle n'a pas été écoutée. De nouveau convocation dans le même lieu soit deux refus de contrôle sans raison légitime selon la personne en charge du contrôle...
Je vous laisse libres de juger si ces raisons le sont ou non...

D'autre part j'ai refusé à deux reprises de me rendre dans un collège parce que là-bas je savais que ce seraient des enseignants non formés aux choix pédagogiques que j'avais effectués qui nous recevraient, je savais aussi que 4 heures de test étaient prévus...
Soit 2 refus de contrôle. Raison légitime ou non ? Selon les personnes en charge du contrôle elles auraient pu être considérées comme illégitimes si tests imposés, ce qui nous amène à la mesure 3, le décret.

Malheureusement si cet amendement est voté, il n'y aura pas d'autres solutions que de contester et si la contestation n'est pas entendue d'aller au tribunal.
Le gouvernement pense-t-il vraiment se simplifier la tâche ? 

  • Mesures 3 et 4 : paliers imposés et tests obligatoires pour les enfants instruits en famille (texte du décret à lire ou relire ).


A plusieurs reprises j'ai expliqué pourquoi les tests et paliers étaient une mauvaise idée, en particulier dans cette lettre ouverte (lien).
Voici quelques exemples concrets de ce qui est attendu aujourd'hui au cycle 2 (fin de CE2):
"Identifier la phrase, le verbe, le nom, l'article, l'adjectif qualificatif et le pronom personnel (sujet)"; 
"Conjuguer les verbes du 1er groupe, être et avoir au présent, futur et passé composé";
Tous les enfants scolarisés âgés de 9 ans parviennent-ils à identifier les différentes classes grammaticales évoquées, à conjuguer les verbes aux temps prévus?
 "Participer en classe à un échange verbal en respectant les règles de communication";
Tous les enfants scolarisés de 9 ans parviennent-ils à parler et entrer dans un échange oral avec un inconnu? 
"Dire de mémoire quelques textes en prose ou poèmes courts"; 
De plus la liberté pédagogique est-elle respectée en imposant l'apprentissage par coeur ? Pour rappel les auteurs humanistes dénonçaient cet apprentissage perroquet...
Lors d'un contrôle l'inspecteur avait regretté que je n'impose aucun apprentissage par coeur, en revanche c'était un homme ouvert d'esprit et il avait été heureux d'apprendre qu'elles avaient choisi spontanément d'apprendre des chansons et des scènes théâtrales.
"L'élève est capable de chanter seul ou à plusieurs le début de l'hymne national".
Quant à connaître La Marseillaise, autant je suis attachée aux valeurs républicaines françaises, autant je suis hostile à la Marseillaise qui est un chant guerrier et sanguinaire: "Qu'un sang impur abreuve nos sillons"... Véhiculer la haine d'autrui, le désir de livrer bataille, de tuer, est-ce légitime d'imposer cet apprentissage à des enfants de 9 ans? Ce choix d'instruction devrait appartenir aux parents et non à l'éducation nationale car je ne vois pas comment on peut encourager le partage, l'écoute de l'autre et en même temps lui demander d'apprendre par coeur que certains sangs sont "impurs" et qu'ils doivent "abreuver nos sillons"... Alors si certains y voient un intérêt expliquant l'origine de ces mots (lien), soit, mais c'est un choix pédagogique qui appartient aux parents : "sang impur" a aujourd'hui une connotation dont il importe de tenir compte, cela reste un chant de bataille et puis on peut connaître l'existence de la Marseillaise sans la connaître par coeur.
Une autre Marseillaise plus pacifiste est à découvrir là.

Une fois encore je vous encourage à découvrir pourquoi les familles peuvent opter pour l'instruction en famille via  des témoignages sur Instruire ensemble ou via des blogs d'instruction en famille (lien).
Vous constaterez que nous sommes tous très différents ! Les raisons de nos choix, nos pratiques sont différents.
Certains enfants vivront bien des tests, ce sont essentiellement les enfants pour qui les parents ont fait le choix de reproduire le modèle de l'école à la maison, enfants qui sont "dans les clous" (ou mieux au-dessus), c'est leur choix pédagogique tout aussi légitime que le choix d'une pédagogie différente par d'autres familles, choix alors moins évident pour répondre aux tests "école".

Il reste la question principale : est-ce que la personne en charge du contrôle est ouverte à l'instruction en famille ou hostile ? Ouverte, les contrôles se passent bien. Fermée, ils ne se passent pas bien comme cela a été noté dans la vidéo correspondant aux débats liés à l'amendement (lien, à partir de 3:19).
Il est donc plus que probable que de nombreuses batailles juridiques sont à prévoir contrairement à ce que semble envisager le gouvernement.

Pour ceux qui souhaitent en savoir plus, quelques liens supplémentaires :
Socle commun à partir de septembre 2016
Grilles de référence actuelles pour les 3 paliers (cycle 2 soit jusqu'au CE2 ; cycle 3 jusqu'à la 6e et cycle 4 jusqu'à la 3e). Les nouvelles grilles n'ont pas encore été publiées.
Sur Eduscol ressources d'accompagnement pour le nouveau programme à partir de 2016
Académie de Nancy : Outils d'accompagnement pour s'approprier les programmes des différents paliers à partir de septembre 2016


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction obligatoire dès 3 ans et nouvelle menace pour l'IEF

Proposition 1 : Instruction obligatoire dès 3 ans La mesure est annoncée, des votes sont proposés, la mesure est abandonnée pour être reproposée, non votée, reproposée, pffiou.

Et oui, une fois encore, on nous propose- ah non cette fois on nous promet l'instruction obligatoire dès 3 ans. Un article parmi tant d'autres ici avec la coquille habituelle : confusion "scolarité" et "instruction.
La proposition a été déposée le 6 décembre 2017 (lien ici).
L'annonce est déjà faite, la détermination est affichée : à partir de 2019, tous les enfants de 3 ans et plus seront concernés par l'obligation d'instruction.
A partir de septembre de cette année, une expérience sera déjà tentée hors métropole (plus d'informations là).
A titre indicatif, en 2015/2016, 97,6 % des enfants étaient scolarisés en France (source), seulement 11,9 % des petits de 2 ans, ce qui, selon moi, est une bonne chose. 

Des moyens suivront-ils ?
On nous explique que c'est indispe…

Assocations nationales et Listes locales

 Monde : découpage ensuite par continents, pays et régions :
Carte IEF

Calendrier des rencontres non scos là.
Associations nationales Instruction en famille
Quatre associations nationales, par ordre de création  :
LED'A (site Internet) + LED'A (Les Enfants D'Abord) : groupe Facebook 
CISE (Choisir d'Instruire Son Enfant)
LAIA (Libres d'Apprendre et d'Instruire Autrement)
UNIE

Pour mieux agir ensemble, 3 associations (LED'A, CISE et LAIA) se sont associés à un groupe de réflexion/action, le Collect'IEF.
Ensemble ils se réunissent dans le Collectif Pour la Liberté de l'Instruction  (CPLI)

Depuis quelques années il existe également un portail autour de l'instruction en famille : Le portail de l'IEF

De plus une fédération existe également, elle concerne les enfants sans école et les enfants en école sans contrat EN :  FELICIA : Fédération pour la Liberté du Choix de l'Instruction et des Apprentissages et page ici.

Collectif  L'école est la …

Un sondage pour les familles sans école (clos)

Aujourd'hui je vous propose un sondage réservé aux familles sans école ou qui envisagent de l'être. Attention si CNED réglementé je vous demande de ne pas le compléter. En effet, le CNED réglementé ne subit pas les mêmes contrôles et nécessite l'autorisation de l'inspecteur d'académie. Je pense que pour bien représenter l'instruction en famille (avec le CNED réglementé, il s'agit d'instruction à domicile), pour éviter un nouvel amalgame qui justifierait une fois encore le rognage de droits, il est important d'obtenir un cliché sur l'instruction en famille et les cours par correspondance (CNED libre et autres cours).

L'intérêt de ce sondage est de :
- poursuivre le travail d'information auprès du grand public que je me suis fixé
- casser les préjugés, idées préconçues erronées de certains élus
- fournir un outil pour réagir face aux nouvelles menaces contre l'instruction en famille

Le sondage est à retrouver ici. Les questio…