Accéder au contenu principal

Par amour pour nos enfants


Hier j'avais écrit un courrier pour protester contre les mesures liberticides qui planent autour de l'instruction en famille et je pensais avoir fait ce que j'avais à faire...

Toute la journée j'ai travaillé en partie à la maison, en partie à l'extérieur.
Ce soir je pensais faire un rapide passage sur le net...
J'étais heureuse de voir que si tout le monde n'était pas d'accord, tout le monde réagissait : courriers aux députés, sénateurs, ministres, idées diverses et variées, réactions des associations, groupes spécialement créés pour réagir. J'aime lorsque les gens s'entraident... J'aime lorsque les différends sont oubliés et qu'on pense seulement à s'unir pour l'amour de nos enfants...

Et puis j'ai découvert que le décret aurait été proposé aujourd'hui... alors je vais encore réagir dans quelques minutes... Ensuite je me reposerai et je m'occuperai de mon quotidien parce que ma priorité, ce sont mes filles puis mon travail auprès des enfants...
Mais avant je voulais écrire pour vous, chères familles qui vous inquiétez tant...

Je n'oublie pas combien j'ai tremblé dès qu'une nouvelle proposition pour limiter la liberté de l'instruction a été faite... ma peur puis la confiance au fil des ans : notre pays n'est-il pas le pays des droits de l'homme ? Dans un tel pays peut-on supprimer totalement la liberté d'instruire son enfant?  Non...

Avec le décret ce n'est pas la liberté d'instruire qui serait interdite, elle serait en revanche limitée par l'imposition de tests et paliers d'instruction, j'y reviendrai dans le prochain billet qui sera une lettre ouverte...
Et si ce décret passe, les associations le contesteront... Un recours est possible...

Ce message-ci je l'ai voulu pour vous... seulement pour vous, chères co-iefiens et iefiennes car mon coeur est entièrement tourné vers vous...
Aimez vos enfants de tout votre coeur, ne laissez personne troubler l'attention dont vous les entourez, pas même la peur de ne pas les accompagner comme vous l'avez choisi, en les entendant vraiment...

Moi ce soir j'ai envie de croire une fois encore en l'humain... j'ai envie de croire en la France et j'espère de tout mon coeur et de toute mon âme que j'ai raison !
Mais si par malheur ce n'était pas le cas ne perdons aucun espoir, personne ne sait de quoi demain sera fait. Pour avoir trop souvent affronté l'adversité, pour avoir cru parfois ne jamais me relever, je sais que la vie continue encore et parfois nous réserve de plus belles surprises, ne l'oublions pas.

Tendresses.
Isa LISE

Commentaires

  1. Merci !
    Tu n'imagines pas à quel point ce message est un baume sur mon coeur et mon esprit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'en doute... je n'imagine que trop... Bises.

      Supprimer
  2. MERCI !
    J'ai découvert ce blog récemment et c'est une vraie perle ! Il me fait un bien fou et est une vraie mine d'informations et d'inspiration.
    Moi qui viens de décider de déscolariser mes deux filles de 12 et 10 ans … et qui suis à la fois excitée par cette nouvelle aventure et parfois effrayée aussi par ce saut dans l'inconnu… MERCI
    Belle journée à vous ;-)
    stéphanie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce retour ! <3 Bonne journée à vous !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction obligatoire dès 3 ans et nouvelle menace pour l'IEF : "Essais encore"

Proposition 1 : Instruction obligatoire dès 3 ans La mesure est annoncée, des votes sont proposés, la mesure est abandonnée pour être reproposée, non votée, reproposée, pffiou. L'entêtement finira bien par payer...

Et oui, une fois encore, on nous propose- ah non cette fois on nous promet l'instruction obligatoire dès 3 ans. Un article parmi tant d'autres ici avec la coquille habituelle : confusion "scolarité" et "instruction.

Donc une fois encore, il s'agit d'une proposition. La proposition a été déposée le 6 décembre 2017 (lien ici).**
A partir de septembre de cette année, une expérience sera déjà tentée hors métropole (plus d'informations là).

Des moyens suivront-ils ?
On nous explique que c'est indispensable pour un meilleur langage des enfants... Chouette encore plus d'enfants envoyés très tôt chez l'orthophoniste car ne rêvons pas, les petites cases suivront, les attentes seront là.

On nous dit que les enfants réussissent mieu…

Bachelière du unschooling avec mention bien !

C'est avec joie et fierté que je vous annonce que L. vient de décrocher le bac à son tour !
Cerise sur le gâteau, bac avec mention bien pour une moyenne de 15/20 !

L. est une bachelière du unschooling puisqu'aucun apprentissage ne lui a été imposé depuis son passage éclair en CP où elle s'est ennuyée...   Cette dernière année a été prodigieusement ennuyeuse car étudier pour le bac suppose un bachotage intensif, mais L. était hyper motivée, elle a donc beaucoup travaillé pour obtenir ce résultat.

Assocations nationales et Listes locales

 Monde : découpage ensuite par continents, pays et régions :
Carte IEF

Calendrier des rencontres non scos là.
Associations nationales Instruction en famille
Quatre associations nationales, par ordre de création  :
LED'A (site Internet) + LED'A (Les Enfants D'Abord) : groupe Facebook 
CISE (Choisir d'Instruire Son Enfant)
LAIA (Libres d'Apprendre et d'Instruire Autrement)
UNIE

Pour mieux agir ensemble, 3 associations (LED'A, CISE et LAIA) se sont associés à un groupe de réflexion/action, le Collect'IEF.
Ensemble ils se réunissent dans le Collectif Pour la Liberté de l'Instruction  (CPLI)

Depuis quelques années il existe également un portail autour de l'instruction en famille : Le portail de l'IEF

De plus une fédération existe également, elle concerne les enfants sans école et les enfants en école sans contrat EN :  FELICIA : Fédération pour la Liberté du Choix de l'Instruction et des Apprentissages et page ici.

Collectif  L'école est la …