Accéder au contenu principal

Proposition de loi contre l'instruction en famille : réagir

proposition loi école à la maison
Comme toutes les familles instruisant leurs enfants ou toutes les familles souhaitant conserver ce droit au cas où..., j'ai été agacée, choquée même de la proposition faisant l'amalgame entre instruction en famille et terrorisme, proposition déposée le 27 avril 2016.

En clair, si cette proposition est acceptée, il ne sera plus possible de pratiquer l'instruction en famille par choix personnel, plus possible de choisir l'instruction en famille si l'enfant va mal mais que les petites cases ne sont pas cochées par l'inspecteur d'académie, plus possible de choisir une autre option que le CNED réglementé or ce système ne convient ABSOLUMENT PAS à tous les enfants !!

 Petites cases à cocher :

"– l’exigence de soins médicaux,

– situation de handicap en attente de scolarisation dans un établissement médico-social,

– activités sportives ou artistiques,

– parents itinérants,

– éloignement géographique d’un établissement scolaire."
Vous remarquerez au passage que vos enfants dys, autistes ou autres bénéficieront d'un accord provisoire avec obligation d'hospitalisation ou refus si petite case pas remplie...



Plusieurs pétitions circulent, elles n'ont aucune valeur légale, elles permettent d'exprimer notre mécontentement. Etant mécontente j'en ai signé une, je ne vois pas l'intérêt de plusieurs pétitions et je préfère une action associative.
Paprika proposait quant à elle une lettre destinée aux députés (). 

Cette proposition n'est pas la première, elle ne sera pas la dernière.
Lorsque je bossais avec LAIA, nous avions réagi, nous avions mené diverses actions dont un communiqué de presse et différents rendez-vous. Ce n'est pas parce que les associations ne disent rien pour le moment qu'elles n'agissent pas dans l'ombre. ☺

Sur la toile et en particulier les familles IEF en parlent, s'inquiètent.
Pour ma part, je ne crois pas à cette proposition là en particulier, pour des raisons politiques...
Ce n'est pas pour autant que je pense inopportun de réagir, au contraire d'autant que le gouvernement veut lutter contre la radicalisation et cède à cet argument fallacieux puisqu'à ma connaissance aucun terroriste actuel n'a été instruit en famille. A l'heure actuelle "seul" un renforcement des contrôles légaux semble prévu (article). S'il s'agit d'un contrôle à caractère social tous les ans au lieu de tous les 2 ans et si celui-ci se passe respectueusement (échange cordial visant à connaître les raisons de l'instruction en famille et vérifier qu'il y a instruction) comme pour un bon nombre de familles, tout ira bien.
Attention à ce qu'il ne se transforme pas en contrôle social avec véritable enquête (enfants, voisinage, etc.) comme j'ai pu le lire de manière erronée sur différents sites car s'il y avait contrôle social comme le disent si bien M. et L. pourquoi ne contrôlerait-on pas de la même manière les familles scolarisantes, après tout les terroristes étaient scolarisés...

Faut-il se transformer en société Big brother ?


Des tests imposés quant à eux n'apporteraient strictement rien à la lutte contre la radicalisation! Ils seraient en revanche une négation complète de la liberté  pédagogique et des besoins de certains enfants ! Tous ne vivraient certainement pas bien de subir des tests sur lesquels pourrait reposer la suite de l'instruction... Et ne parlons pas des codes et consignes scolaires pas forcément maîtrisés en fonction du profil de l'enfant et des choix pédagogiques
Un contrôle de l'instruction, oui. Des tests systématiques, non !

D'autre part restons courtois.

Lors de la dernière proposition certains courriers adressés à des députés avaient été agressifs, ce type de courrier n'est pas constructif, au contraire... Nous risquons de passer pour des illuminés incapables de se contrôler simplement parce que ce droit est important pour nous...

Lors de la dernière proposition des familles étaient également allées rencontrer des députés pour leur parler de leur réalité, pour leur expliquer ce qu'était l'instruction en famille, certains n'en avaient aucune idée et sont ensuite devenus des soutiens de l'IEF.
Pour ma part c'est aussi pour ça que je fais ce blog, pour ça que je continue de rester informée, pour ça que j'écris et communique à ce sujet.

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction obligatoire dès 3 ans et nouvelle menace pour l'IEF

Proposition 1 : Instruction obligatoire dès 3 ans La mesure est annoncée, des votes sont proposés, la mesure est abandonnée pour être reproposée, non votée, reproposée, pffiou.

Et oui, une fois encore, on nous propose- ah non cette fois on nous promet l'instruction obligatoire dès 3 ans. Un article parmi tant d'autres ici avec la coquille habituelle : confusion "scolarité" et "instruction.
La proposition a été déposée le 6 décembre 2017 (lien ici).
L'annonce est déjà faite, la détermination est affichée : à partir de 2019, tous les enfants de 3 ans et plus seront concernés par l'obligation d'instruction.
A partir de septembre de cette année, une expérience sera déjà tentée hors métropole (plus d'informations là).
A titre indicatif, en 2015/2016, 97,6 % des enfants étaient scolarisés en France (source), seulement 11,9 % des petits de 2 ans, ce qui, selon moi, est une bonne chose. 

Des moyens suivront-ils ?
On nous explique que c'est indispe…

Assocations nationales et Listes locales

 Monde : découpage ensuite par continents, pays et régions :
Carte IEF

Calendrier des rencontres non scos là.
Associations nationales Instruction en famille
Quatre associations nationales, par ordre de création  :
LED'A (site Internet) + LED'A (Les Enfants D'Abord) : groupe Facebook 
CISE (Choisir d'Instruire Son Enfant)
LAIA (Libres d'Apprendre et d'Instruire Autrement)
UNIE

Pour mieux agir ensemble, 3 associations (LED'A, CISE et LAIA) se sont associés à un groupe de réflexion/action, le Collect'IEF.
Ensemble ils se réunissent dans le Collectif Pour la Liberté de l'Instruction  (CPLI)

Depuis quelques années il existe également un portail autour de l'instruction en famille : Le portail de l'IEF

De plus une fédération existe également, elle concerne les enfants sans école et les enfants en école sans contrat EN :  FELICIA : Fédération pour la Liberté du Choix de l'Instruction et des Apprentissages et page ici.

Collectif  L'école est la …

Un sondage pour les familles sans école (clos)

Aujourd'hui je vous propose un sondage réservé aux familles sans école ou qui envisagent de l'être. Attention si CNED réglementé je vous demande de ne pas le compléter. En effet, le CNED réglementé ne subit pas les mêmes contrôles et nécessite l'autorisation de l'inspecteur d'académie. Je pense que pour bien représenter l'instruction en famille (avec le CNED réglementé, il s'agit d'instruction à domicile), pour éviter un nouvel amalgame qui justifierait une fois encore le rognage de droits, il est important d'obtenir un cliché sur l'instruction en famille et les cours par correspondance (CNED libre et autres cours).

L'intérêt de ce sondage est de :
- poursuivre le travail d'information auprès du grand public que je me suis fixé
- casser les préjugés, idées préconçues erronées de certains élus
- fournir un outil pour réagir face aux nouvelles menaces contre l'instruction en famille

Le sondage est à retrouver ici. Les questio…