samedi 23 janvier 2016

Instruction en famille : programme scolaire ou pas programme scolaire ?

instruction en famille programme scolaire ou pas

Ai-je l'obligation de suivre le programme en vigueur dans les classes si je choisis d'instruire mon enfant ?

Code de l'éducation article L131-1-1


"Le droit de l'enfant à l'instruction a pour objet de lui garantir, d'une part, l'acquisition des instruments fondamentaux du savoir, des connaissances de base, des éléments de la culture générale et, selon les choix, de la formation professionnelle et technique et, d'autre part, l'éducation lui permettant de développer sa personnalité, son sens moral et son esprit critique d'élever son niveau de formation initiale et continue, de s'insérer dans la vie sociale et professionnelle, de partager les valeurs de la République et d'exercer sa citoyenneté. [...]"

Code de l'éducation article D131-12

"La progression retenue pour l'acquisition de ces connaissances et compétences doit être compatible avec l'âge de l'enfant et son état de santé, tout en tenant compte des aménagements justifiés par les choix éducatifs effectués. Elle doit avoir pour objet d'amener l'enfant, à l'issue de la période de l'instruction obligatoire, à la maîtrise de l'ensemble des exigences du socle commun." 

En clair aucune loi ne vous impose un programme quelconque.


Aucune loi ne vous impose de suivre le niveau d'une classe donnée. 
Il s'agit simplement "d'amener l'enfant, à l'issue de la période de l'instruction obligatoire, à la maîtrise de l'ensemble des exigences du socle commun."

 Est-ce que c'est mieux de suivre le programme scolaire ?

   Qu'est-ce qui est important pour vous ?

Si vous craignez de ne pas être à la hauteur, d'oublier quelque chose, vous serez tentés de suivre les programmes, de nombreuses familles utilisent ainsi plus ou moins les programmes pour se rassurer mais aussi si un retour prochain à l'école est prévu. Si c'est un besoin pour vous, ne culpabilisez pas. 
Les programmes de l'école et du collège se trouvent sur Eduscol (lien).
Des cahiers ou manuels correspondant à l'année scolaire visée vous permettront également de connaître les programmes. Le niveau attendu n'est cependant pas tout à fait le même d'un manuel à l'autre. En effet bon nombre de notions sont revues d'une année à l'autre et les attentes peuvent être plus ou moins élevées selon l'éditeur ou le cours par correspondance choisi.

Un conseil : évitez l'enfermement dans un programme

   Si vous optez pour le programme scolaire ou même un programme personnel, essayez cependant de ne pas vous inquiéter si votre enfant peine à le boucler ou bien si les centres d'intérêt (intérêt particulier en sciences, histoire, etc.) de votre enfant sont différents ou bien parce qu'ils sont liés à ce qu'il vit. Le très gros avantage de l'instruction en famille est de réellement placer l'enfant au coeur de son apprentissage, de choisir pour lui une instruction personnalisée. 

 Alors programme scolaire ou pas ?

Option1 : je suis le programme dans toutes les matières.

Dans ce cas vous pouvez utiliser des cours par correspondance, des manuels donc mais également des jeux, des supports ludiques ou actifs (voir par exemple l'article symétrie écrit aujourd'hui).
Vous pouvez également vous inspirer de plusieurs méthodes en particulier Montessori (lien).

Option 2 : je suis le programme dans certaines matières. 

Par exemple on peut suivre le programme en maths et histoire et partiellement en français et suivre les intérêts du moment dans les autres matières ou bien suivre le programme de maths et celui de français, tous les choix sont possibles puisque le programme n'est pas obligatoire.
Vous pouvez imaginer votre propre instruction en famille ou vous inspirer de la pédagogie  Charlotte Mason (lien), Montessori ou Steiner-Waldorf (lien).

Option 3 : je ne suis pas le programme scolaire. 

Dans ce cas ou vous répondez simplement aux demandes de vos enfants ou bien vous proposez également. Ça peut sembler effrayant et pourtant ça n'est pas si difficile que ça, il faut surtout croire en soi et son enfant.
Si ça vous rassure ou parce que vos enfants le demandent, vous pouvez même programmer certaines activités voire proposer un planning avec de grandes lignes, quitte à ce que les projets changent à la dernière minute ! 
Finalement le plus gros avantage de ce type de choix c'est d'avoir moins d'attentes envers les enfants, de peut-être s'adapter plus encore à eux puisqu'il n'est pas censé savoir ci ou ça à la fin de l'année, on cherche surtout à ce qu'il prenne plaisir à apprendre. ☺
Attention tout de même avec la réforme du brevet, les épreuves ne portent plus uniquement sur l'année de 3e... Si le brevet qui n'est pas obligatoire est envisagé, vous pourriez avoir à en tenir compte (plus d'infos ici)

Témoignage option 3

C'est ainsi que je procède, ainsi toutes les 4 à 6 semaines je prépare quelques grandes lignes, très grandes les lignes, il s'agit surtout d'avoir des supports à proposer, de m'assurer que j'ai quelque chose en réserve en fonction de leurs demandes d'apprentissage. 
Il arrive pourtant que je cherche un support à la dernière minute comme c'est le cas en ce moment avec le voyage virtuel proposé. Nous avions prévu un voyage virtuel par période de 4/6 semaines, dans un premier temps j'avais proposé l'Afrique mais comme les filles souhaitaient faire quelque chose autour du nouvel an chinois, j'ai proposé un voyage virtuel avec ce thème. Je n'avais rien anticipé, je cherche donc. Habituellement les voyages virtuels sont moins longs, cela fait partie des surprises de l'adaptation. ☺ Maintenant elles proposent aussi des liens. ☺
Semaine après semaine, je cherche quelques pistes correspondant aux propositions liées à notre actualité. Là elles avaient prévu d'écrire en anglais, sans doute proposerai-je une activité écriture autour de notre voyage virtuel, mais rien ne me dit que ça les inspirera et vous savez quoi j'ai hâte de découvrir là où leur inspiration les guidera ! 

2 commentaires:

  1. Bonsoir
    Perso,je conseille aux mamans débutantes de faire leur programme, leur planning et emploi du temps en début d'année....et après, de laisser faire la vie ! Si vous êtes une fan d'organisation, vous trouverez votre rythme, même si il faudra en expérimenter plusieurs avant de trouver le bon, et si vous êtes plus "slow life", alors votre ief vous ressemblera, mais pour une rentrée sans stress, tout mettre par écrit aide à se vider la tête ! Même si ça finit à la poubelle, deux mois après (voir 2 semaines après!), et parfois, ça aide pour se projeter aussi, on se dit qu'on sait où on va, on se dit qu'on est au top, et un peu d'auto satisfaction, ça fait pas de mal!

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Julie,
    L'article portait sur le fait de suivre le programme scolaire et non sur suivre un programme personnel. :)
    Maintenant, dans le titre, j'ai ajouté "scolaire" après "programme" afin que ce soit plus lisible dès le début du paragraphe.

    Les familles débutantes qui optent pour une approche plutôt unschooling, surtout si l'enfant est jeune, pourront être desservies par un programme car elles peuvent ensuite avoir tendance à s'accrocher à ce programme au risque de ne plus suivre les besoins et intérêts de leur enfant.

    Quant aux familles débutantes qui optent pour une approche plus formelle, un programme personnel peut effectivement être utile, mais là aussi tout dépend des choix pédagogiques. S'il s'agit surtout de suivre l'enfant il vaudra mieux opter pour quelques grandes lignes, voir ne pas anticiper sur l'année. S'il s'agit de se rassurer finalement face au programme officiel, dans ce cas on programmera en fonction de ce programme quitte à modifier en effet en fonction de la réalité et de l'adaptation à notre enfant.

    RépondreSupprimer