Accéder au contenu principal

Contrôle pédagogique instruction en famille : s'y préparer

contrôle pédagogique instruction en famille

Article L.131-10 (extrait) :

"L'autorité de l'Etat compétente en matière d'éducation doit au moins une fois par an, à partir du troisième mois suivant la déclaration d'instruction par la famille, faire vérifier que l'enseignement assuré est conforme au droit de l'enfant à l'instruction tel que défini à l'article L. 131-1-1."

   Les familles instruisant leurs enfants âgés de 6 à 16 ans vivent un contrôle pédagogique une fois par an. C'est un moment qui est souvent attendu avec angoisse en partie sans doute parce que la crainte des contrôles est largement partagée sur les différentes listes de discussions et que les contrôles bien vécus sont peu relayés. Alors pour beaucoup le contrôle ça ressemble à l'angoisse du gendarme...

Qu'en est-il de la réalité ?
Comment préparer au mieux ce contrôle ? 

Qu'en est-il de la réalité ?

Dans la réalité, tout dépend des personnes en charge du contrôle et de votre famille.

- Si vous êtes une famille très proche du mode de fonctionnement scolaire habituel, si les tests ne vous posent aucun souci, si vos enfants n'ont aucune vraie difficulté, vous avez de très grandes chances que tout aille bien !

Je crois bien ne jamais avoir entendu ou lu de récit où le contrôle s'était mal déroulé pour une famille avec ce profil y compris avec un inspecteur Lucky Luke version sombre. ☺ Tant mieux pour vous ! Vous avez parfaitement le droit de reproduire le modèle de l'école à la maison et bien sûr c'est certainement très agréable d'avoir un enfant "dans les clous" de l'éducation nationale. L'important est que chacun s'y retrouve ! ☺

- Si la personne en charge de l'instruction est ouverte, si elle cherche surtout à contrôler qu'il y a instruction sans porter de jugement négatif, là aussi le contrôle se passe bien !

Nous avons vécu plusieurs contrôles de ce type à tel point que ma fille cadette attendait avec hâte le contrôle suivant !

- Si vous ne suivez pas les méthodes habituelles et/ou si votre enfant fonctionne autrement et si vous avez face à vous un Lucky Luke version sombre, si en plus vous refusez les tests, oups, ça devient plus compliqué...

Pas impossible que tout aille bien, mais beaucoup plus stressant et là malheureusement j'ai connu cette réalité également... Cependant sachez qu'il est rare qu'il y ait une injonction de scolarisation et même les seconds contrôles ne sont pas majoritaires. Les quelques pistes partagées ci-dessous peuvent permettre d'éviter certains clashs... Mais si clash il y a tout de même, ne culpabilisez pas, vous n'êtes pas responsables d'un jugement trop prompt et surtout ne restez pas isolés !

Comment préparer au mieux ce contrôle ?

- En amont, je vous recommande de préparer un compte-rendu pédagogique où vous exposerez ce qui a été réalisé.

Si vous utilisez quelques termes estampillés Education Nationale, cela peut les rassurer.
Pour cela vous pouvez vous inspirer du socle commun (lien).
Pour ma part j'ai toujours découpé les apprentissages par domaine d'apprentissage, environ 1/2 à 1 page pour chacun, tout en prenant garde à ce que ce soit bien aéré, bien présenté.
Une courte introduction est également écrite au début de mes compte-rendus afin d'expliquer mes choix pédagogiques. Du côté de l'EN, cela montre que j'ai réfléchi à leur instruction (même si grande liberté dans celle-ci) et que je respecte le travail de la personne en charge du contrôle. Je n'oublie pas que certains sont des personnes tout aussi humaines que moi essayant simplement de faire le travail qu'on leur a demandé.
De plus, mine de rien ce type de compte-rendu peut aussi être rassurant pour les parents qui, avec la pression du contrôle, ont parfois l'impression d'avoir peu appris avec leurs enfants, ils constatent ainsi que ce n'est pas du tout le cas, cela leur permet de se remémorer ce qui a été réalisé. 

- Ce compte-rendu peut être envoyé avant le rendez-vous ou être remis le jour-même:

Certains recommandent l'envoi avant, expliquant que cela permet de préparer un contrôle adapté à nos choix pédagogiques.
Pour ma part je préfère le remettre en main propre : en aucun cas mon compte-rendu ne peut donner une vision complète de ce que nous faisons et si j'ai eu le malheur de citer un support scolaire ou une notion on peut imaginer que des tests de tel niveau sont possibles sans tenir compte de la réalité de ce que nous pratiquons. Par exemple la seule année où mes filles ont vécu une avalanche de tests, la personne en charge du contrôle en anglais pour l'une de mes filles a imaginé qu'elle pouvait la tester selon ses formulations scolaires parce que j'avais indiqué qu'elle traduisait des textes. Or d'une part ne pratiquant pas le modèle "école à la maison", elle ne connaissait pas le vocabulaire de l'école qu'on lui a proposé, d'autre part par choix pédagogique elle ne parlait pas (oralement) anglais, n'étant pas prête ! Si cette personne avait tenu compte de nos choix, elle aurait demandé une traduction et se serait aperçue qu'elle avait un niveau bien supérieur à celui d'un enfant scolarisé de son âge  pour cette pratique, mais elle n'a rien voulu entendre, elle croyait savoir ce qu'il convenait de faire...

- En amont, réfléchissez à ce que vous êtes prêts à accepter.

En amont essayez de réfléchir à ce qui correspond à vos choix pédagogiques et à ce qui peut être négocié : pas de tests écrits en lien avec une classe d'âge par exemple.
Aucun texte législatif n'impose en effet de suivre le niveau scolaire correspondant à l'âge de votre enfant. Un nouveau décret apparu fin octobre 2016 précise que les objectifs sont ceux des cycles 2, 3 et 4  (cycle 2  : CP/CE2, cycle 3 : CM1/6e et cycle 4 : 5e à 3e) ; la nouvelle circulaire ajoute " se réfèrent aux objectifs attendus à la fin de chaque cycle d'enseignement".
Après étude des textes j'ai élaboré plusieurs grilles.
Une grille des objectifs du cycle 2 est à télécharger ici.
Celle du cycle 3 là.

- Négociez avant

Si sur la convocation vous comprenez qu'il y aura des conditions qui ne vous conviennent pas, il sera plus facile d'échanger via courrier ou téléphone que de se présenter le jour J et de négocier à ce moment là. Munissez-vous de votre assurance (y compris si au fond de vous, vous tremblez ; une fois la pression relâchée, vous pourrez toujours pleurer ensuite, cela m'est arrivé), disposez à côté de vous les textes de loi et négociez en fonction de vos choix.
Les supports doivent être consultés en priorité et si la loi prévoit désormais des exercices écrits OU oraux, ils doivent tenir compte de vos choix pédagogiques.
  
- Ne pas être seuls

Lorsque vous refusez les tests standards, je vous conseille de ne pas être seuls.
Mieux vaut être en couple ou bien demander à une tierce personne d'être présente. Cette tierce personne devra cependant être discrète et tout au plus rappeler un texte de loi, l'idéal étant le témoin muet qui pourrait témoigner en cas de litige. Certaines familles optent pour un huissier qui vient constater comment se déroule le contrôle.
Ici, nous nous sommes contentés d'être à deux : mon mari et moi, c'était rassurant pour les enfants et moi et cela permettait d'éviter un déséquilibre numéraire si plusieurs personnes intervenaient pour le contrôle.
Les groupes sans école sont à retrouver ici : Liste des communautés sans école

- Préparez vos enfants 

Certaines familles optent pour des révisions.

Pour ma part, je m'y refusais. En revanche, je discutais avec elles afin de voir ce qu'elles pourraient accepter : montrer le fonctionnement d'un support, parler de ce qu'elles avaient fait, essayant de suivre l'éducation bienveillante que j'avais choisie et de ne pas les brusquer si elles n'étaient pas prêtes à ceci ou à cela. Ce débriefing nous permettait de mieux savoir comment réagir au moment M et de savoir s'il fallait dire stop à l'inspecteur.

Aujourd'hui, avec les exercices prévus, certaines personnes en charge du contrôle ne se contenteront pas de ce genre d'échanges aussi essayez de réfléchir à quel type d'exercices en conformité avec ce que votre enfant connait et sait réaliser, il pourrait répondre. 

- Préparez la maison, les supports 

Si le contrôle est prévu à domicile : rangez les étagères, préparez les supports à montrer, les photos d'activités, les bricolages, quelques livres et DVD, les logiciels, etc.
Pour ma part, j'étalais sur la table, matière par matière différents supports, n'hésitant pas à ajouter dessins et bricolage. Visuellement, dès son entrée, l'inspecteur voyait ainsi que les filles étaient instruites.
De plus je préparais (désormais ça ne se passe plus à la maison), gâteaux et boissons pour faire bonne impression bien sûr mais aussi parce que ça donnait un côté festif important pour mes enfants.

- Au moment M

Présentation du compte-rendu si vous en avez réalisé un, explications de ce qui est réalisé, des choix pédagogiques.
Consultation des supports quels qu'ils soient.
Exercices logiquement prévus en lien avec vos choix pédagogiques. 

- Récompense 

Après le moment M, balade, crêpes souvent, on souffle ! C'est fini ! Nous pouvons retourner au bonheur d'apprendre autrement ! ☺



Mes livres sur l'instruction en famille : 

Commentaires

  1. C'est bien de lire ton article juste la veille de mon controle! :-D Demain pour 16h, niveau collège, à domicile ! ;-) Merci ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A domicile : super ! :) Donc de très bonnes chances pour que tout roule puisqu'ils ont alors moins tendance à être dans la comparaison méthodes EN. :) Bon contrôle !

      Supprimer
    2. Merci ! ;-) çà y est c'est passé, bien passé même. Reste plus qu'à attendre leur rapport! C'est vrai que lorsqu'on a fait tout un compte rendu énorme, même trop et qu'ils ont soit pas regardé ou juste survolé, on reste un peu sur notre faim, genre dépité. Alors que le but est quand même que çà se passe bien. lol Au fur et à mesure des années on apprend, je le ferais aussi. Ce fut la première année pour le collège, l'année dernière c'était primaire. Pour mon dernier, cette année c'est encore primaire, je serai au top lorsqu'il sera niveau collège! lol

      Supprimer
    3. Tant mieux ! :) Contente pour vous. :) Ici aussi j'ai parfois pensé : zut je n'ai pas eu le temps de montrer ci ou ça, mais je crois que la plus déçue fut parfois la cadette qui aurait voulu le garder toute la journée (pour le coup pas moi), lol. Mais bon c'était le cas avec ceux qui s'intéressaient. :)
      Soufflez bien ! :)

      Supprimer
  2. Merci pour cet article qui me rassure un peu! 1ère inspection cette année pour nous, mon fils ne sait ni lire ni écrire, du coup je flippe quand même :-(. Nous faisons beaucoup de sorties non-sco, musées, ateliers du coup je vais faire un cahier de vie avec des photos. Je pense présenter un porte-vue avec quelques "projets" que nous avons faits et aussi un cahier d'expériences. Mais est-ce assez? Pas de cahier de maths (progression Montessori) ni de français à part quelques lignes de lettres. Quand tu dis présenter nos choix pédagogiques, je pense dire que notre objectif est d'aller au rythme de notre enfant qui a acquis le langage assez tardivement. Pour cela nous l'accompagnons dans ses apprentissages de manière ludique avec divers supports et nous ne procédons à aucune évaluation, notre enfant n'est pas noté et nous constatons une continuelle progression. Nous utilisons la progression montessorienne pour les maths, avons commencé la méthode Fransya parallèlement aux Alphas pour la lecture/écriture et la pédagogie Charlotte Mason et Montessori pour les autres matières avec notamment la lecture de nombreux living book. Lors de l'inspection, nous ne sommes pas favorables aux tests mais nous présenterons tous nos supports, nos activités, nos méthodes et nos sorties lors d'une discussion avec l'inspecteur. J'étalerais tous nos supports sur la table et je lui montrerai ensuite notre salle ief. Tu en penses quoi? Mille merci pour ton blog et ton aide précieuse! Carine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Carine, quel âge a ton enfant ? Si très jeune, c'est plus facile d'expliquer qu'il n'est pas encore prêt. Si en âge d'être au CP, dans les faits beaucoup d'enfants ne lisent pas couramment en janvier ou même février/mars... Si plus âgé, tu l'écris toi-même il a acquis le langage tardivement, j'aurais tendance à dire que c'est d'autant mieux qu'il prenne son temps car un enfant qui parle mal à tendance à moins bien écrire et même lire si on le brusque et force pour la lecture. Une lecture plaisir est acquise bien plus vite et durablement qu'une lecture forcing. Visiblement il n'est pas sans instruction et il est évident que pour un petit on a moins de supports à montrer que pour un grand donc je te propose de lister comment tu procèdes. Tu utilises plusieurs méthodes, tu as sans doute du matériel, liste-le. :) Tu pourras également le présenter au moment de l'inspection.
      Le cahier de vie montrant les sorties est souvent apprécié (nous en avions un également par enfant).
      Bien sûr je pense que c'est une bonne idée d'étaler vos supports et montrer votre salle IEF. :) Etant donné tout ce que tu écris, ça devrait bien se passer, ne doute pas de toi, visiblement l 'instruction donnée à ton enfant est réelle ! :)

      Supprimer
    2. Merci beaucoup pour ta réponse! Mon fils est né en mai 2009, il a 6 ans 1/2 et c'est vrai qu'il a eu "pas mal de retard" (je ne sais pas comment l'exprimer :-() pour maitriser le langage, il a beaucoup progressé mais ce n'est pas encore parfait. C'est aussi un enfant qui parle peu, timide, qui a besoin de temps avec les personnes qu'il ne connait pas...alors parler à l'inspecteur! J'espère que je l'accompagne assez, j'ai toujours beaucoup de doutes surtout en lisant les nombreux blogs ief, j'ai l'impression que l'on ne fait pas beaucoup de trucs du coup :-(. Par exemple aujourd'hui, il a voulu fabriquer un pingouin en feutrine, le coudre et on regardé des vidéos sur le thème, puis visite chez un copain. La semaine dernière, on a commencé un porte-clef géographique et j'en ai profité pour lui montrer le globe et planisphère Montessori. On est aussi allé au Musée Vasarely et au planétarium. Demain on fabrique des cabanes en palettes avec d'autres enfants non-sco. Voilà à quoi ressemble notre ief, quasi pas de formel (pas le temps (!) et mon fils se braque avec du scolaire), mais beaucoup de sorties et de rencontres. Je pense qu'il serait prêt à avancer en maths avec montessori, et j'avoue que j'ai du mal à suivre, il faut que je prépare les présentations en relisant mes cours, trouver un créneau libre et aussi qu'à ce moment là il ait envie, que sa petite sœur nous le permette aussi...du coup je dirai que l'on fait que 2 à 3 séances de 45 min par mois seulement de "formel"... c'est peu, je ne sais pas ce que je vais dire à l'inspecteur s'il demande notre planning! Par contre beaucoup de matériel à montrer (même si on ne l'utilise que très peu!

      Supprimer
    3. Tu sais, je pense que les blogs sont tous pareils, on montre une partie de nos supports mais tout n'est pas toujours utilisés dans sa totalité. :) Les blogs sont seulement là pour donner des idées.
      Peut-être peux-tu essayer une approche montessorienne différente, seulement t'en inspirer, ça ne correspond pas à tous les enfants et s'il n'est pas scolaire et que tu vois que ça ne passe pas, il suffit parfois juste de transformer un peu, d'ajuster à l'enfant.
      Tu n'es pas obligée d'avoir un planning même si ça les rassure. Certaines familles notent le déroulement de la semaine en cours afin de montrer un semblant de planning et ce qui a été fait. Tu peux aussi dire que chaque journée n'est pas identique et que vous rebondissez sur votre actualité puis pour en revenir à ta pratique :
      - Maitrise de la langue française: enfant ayant besoin de gagner en confiance en lui car la maîtrise du langage oral a été un peu difficile. Les progrès sont cependant là. Pour développer tout cela, tu discutes avec lui, il s'exprime avec les personnes qu'il connait, vous écoutez des vidéos diverses, vous visiter des lieux culturels (peut-être des documentaires même simples ?), peut-être peux-tu aussi mettre en place un cahier de vie, il y a de bonnes chances pour qu'il y glisse un mot ici et là et que de toute façon tu le commentes avec lui en le remplissant avec des photos, des livrets jeux recueillis durant les visites culturelles. Tu peux aussi noter s'il connait les lettres de l'alphabet, etc. Quels supports tu as.
      - langue étrangère : à cet âge tu n'as pas à en justifier l'impasse.
      - maths et domaines scientifiques : mesurer pour les cabanes, les bricolages- Idem pour le matériel que tu as. Que sait-il faire (compter jusqu'à..., additionner ?)? Tu peux en parler. Tu peux évoquer le planétarium.
      - culture humaniste : visiblement tu proposes des activités allant dans ce sens : musée, etc. Globe et planisphère en lien avec la création d'un porte-clé.

      Supprimer
    4. Merci beaucoup Isalise pour toutes ces précisions et éclaircissements, cela m'aide beaucoup! Tu mets quoi dans compétences sociales et civiques? Quels supports surtout ludiques as-tu utilisé pour tes filles pour les maths et la lecture niveau CP? Merci pour ton blog qui m'est vraiment très utile surtout en cette période de préparation du contrôle!

      Supprimer
    5. Bonjour Carine,
      Pour compétences sociales et civiques :
      - explications, discussions en fonction des lectures, de divers sites (liens sur le blog) et de l'actualité.
      - règles de la vie en société : exemples concrets d'activités auxquelles elles ont participé, de situations où elles ont su s'adapter à des personnes très différentes d'elles.
      - dans leur cas précisions par rapport à l'ASSR (attestation scolaire de sécurité routière) et initiation aux premiers secours. Pour un enfant petit tu peux parler des sécurités nécessaires qu'il a comprises (par exemple regarder avant de traverser la route.



      Supprimer
    6. Niveau CP elles étaient scolarisées même si dans les faits la cadette a appris avec moi. Niveau CE1 elle utilisait la méthode des frères Lyons avant elle avait un petit cahier et surtout elle manipulait, comptait dans n'importe quelle situation (elle était très demandeuse); pour les jeux il s'agissait de la marchande et euh pas vraiment de jeux en fait, je me contentais de répondre à ses demandes...
      Idem pour le français... elle a appris à lire avec moi durant l'été de sa GS et il n'y avait pas non plus de jeux particuliers... Par contre si besoin j'ai une liste de jeux à conseiller. Pour le moment pas prévu d'article sur le sujet même si prévu d'écrire plusieurs articles sur les jeux que j'ai testés depuis avec elles ou d'autres enfants.
      Donc si besoin écris-moi plutôt sur ma boite mail, je regarderais. :)

      Supprimer
    7. Finalement j'en ai retrouvé quelques uns et j'ai écrit un billet aujourd'hui :) : http://apprendreavecbonheur.blogspot.fr/2016/02/jeux-pour-lire-et-compter-57-ans.html

      Supprimer
  3. Bonsoir,
    Intéressant cet article, je viens de déscolariser Victor depuis la rentrée,je n'ai toujours pas de nouvelles de l'inspection, je sais juste qu'ils ont bien reçu mon courrier puisque je l'ai envoyé en recommandé avec accusé de réception.
    Je ne sais pas si je dois m'inquiéter d'un contrôle, pour l'instant nous n'avons rien mis en place,nous travaillons pas plus de 2 heures par jour, beaucoup à l'oral car Victor n'est toujours pas près à écrire ( 1/2 heure pour 5 petites lignes),pour les maths il préfère faire tous les calculs dans sa tête plutôt que des poser sur le papier ( à 6 ans il calcule très bien, décompose très bien ses chiffres et réussis à faire des opérations du style 197-13 , 209+15, ou 14x8. En français il comprend très bien les lectures, la grammaire mais pour l'instant je n'ai rien a montrer à un inspecteur puisque tout se fait principalement à l'oral. Je ne veux pas le forcer à écrire plus de 5 lignes car je sens bien que c'est une "corvée " pour lui alors qu'il est prêt à apprendre plein d'autres choses.Je me dit qu'il écrira bien un jour.Pensez vous qu'un contrôle peut mal se passer si pour cette année nous n'avons pas beaucoup d'écrits à présenter sachant que Victor est en ce1.Personnellement j'écris tous les soirs un petit résumé de ce que nous faisons dans la journée. Est ce suffisant ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Victor est encore jeune, nul besoin d'étudier longuement d'autant qu'il n'est pas sans apprendre autrement. A cet âge vous l'avez compris ma fille cadette n'écrivait pas non plus. :) La première question à vous poser est : êtes-vous prête à accepter qu'il lise et compte devant l'inspecteur ? Dans ce cas ce sera plus facile, sinon il vaudra mieux détailler ce que vous faites à l'oral et expliquer que pour le moment il n'est pas possible d'écrire. Votre petit résumé sera effectivement un outil à présenter et un témoin de ce que vous faites. Si vous envisagez de refuser les tests oraux, n'hésitez pas à vous tourner vers une asso ou au moins le groupe local. Dans tous les cas ayez à portée de mains les textes de loi. Dans votre secteur vous n'êtes pas la seule à procéder ou avoir procédé ainsi, si c'est le même inspecteur, il sait que cette approche est valable. ;)

      Supprimer
  4. Bonjour et un grand merci à toi d'accepter de m'aider en me donnant le lien de ton blog. Je viens de travailler à nouveau sur ce dossier : une présentation de ma fille, le pourquoi du choix de l'ief, le choix de la pédagogie puis l'emploi du temps, les horaires. J'ai ensuite repris chaque grand titre des domaines de compétences tels que tu les cites et j'y ai décrit la méthode utilisée, les supports ainsi que les petit + utiles (genre un correspondant pour améliorer la rédaction et le théâtre pour améliorer son aisance orale) ou même certains points faibles sur lesquels nous travaillons. Je n'ai pas repris toutes les subdivisions de chaque domaine de compétence en précisant si c'est ok ou non, est-ce "obligatoire"? En annexes, j'ai mis la liste de bouquins conseillés par l'EN qu'elle a lu, ceux qu'elle lit pour le plaisir, ses écrits (carnet de styliste et des histoires écrites et dessinées) et le bilan psychométrique. Je me demande si c'est vraiment suffisant :/ Qu'en penses-tu? Merci beaucoup ;) Je me demande toujours ce que je vais y emmener d'ailleurs, à ce contrôle... :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,
      Je pense que ce que tu as réalisé est très bien. Pour ma part je ne notais pas si les compétences étaient ok ou non.
      Très bonne idée ton annexe. Tout cela me parait très bien, tu commenteras ton compte-rendu sur place.
      Ensuite pour les supports tout dépend de ce que utilises et si ta fille a envie de parler de quelque chose. Par exemple l'une de mes filles était trop inquiète de se tromper mais je ne savais pas à quelle sauce nous allions être mangés les premières années donc elle avait préparé des dessins qu'elle se sentait capable de montrer, elle avait également préparé un cercle chromatique (avec tige au centre afin de créer la couleur blanche) et d'autres réalisations. L'inspecteur avait été très sympathique et n'avait pas cherché à la mettre en difficulté. :)

      Supprimer
  5. Bonjour et merci 1000 fois de ton aide si précieuse!! Tu es vraiment adorable!!
    Pour les supports, je reste dans le fou : peur de ne pas amener assez de choses mais en même temps, c'est compliqué d'amener beaucoup vu que c'est loin de tout parking :/ Danaé suit les cours EAD pour math et français donc je voulais prendre les classeurs avec ses devoirs notés et corrigés par les enseignants (ça fera mieux passer le fait qu'on refuse les tests vu sa grande phobie scolaire) et peut-être les classeurs avec ses dernières semaines de ces mêmes cours. Peut-être son cahier de dictée aussi... Pour le reste, on se base sur des manuels dont j'ai cité les noms dans le rapport que j'ai rédigé donc ça n'a aucun intérêt de les emmener, il me semble. Peut-être un lapbook avec qqs notions d'anglais et tout ce que j'ai cité en annexe mais à part ça, je ne sais pas (avec mon petit babi de 19 mois, je n'ai pas beaucoup le temps de travailler avec elle sur divers projets donc on fait plutôt des expériences éphémères et donc rien à amener au contrôle)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, bonne idée d'emmener les classeurs avec ses devoirs notés et corrigés. :) Idem pour le cahier de dictées puisqu'elles sont pratiquées à l'école, ça les rassurera. Lapbook, bonne idée aussi. As-tu des photos pour les expériences ou simplement noter quelques expériences réalisées. A cet âge ils n'accordent pas toujours une grande importance à la science, il s'agit essentiellement de découvertes. Pour l'histoire/géo tu peux aussi noter des livres ou films ou tout autre support utilisé ou des jeux si tu en as. Pour ma part dans le compte-rendu j'ajoutais les périodes historiques vues et les espaces dont nous avions parlé.
      Vraiment tranquillise-toi : tu as fait des choix plutôt formels, la phobie de ta fille est attestée, il y a de très bonnes chances que tout aille bien.
      Bonne soirée !

      Supprimer
    2. Bonjour ;) Y à pas de doute, tu m'aides à un point que tu n'imagines pas ;) J'ai rassemblé un lapbook de géographie+qqs fiches sur l'Europe, un lapbook sur la préhistoire+une peinture genre grotte de Lascaux, les comptes-rendus de 4 expériences scientifiques avec photos, un lapbook sur la digestion, j'ai ajouté à mon rapport toutes les notions vues en histoire, géo, histoire des arts et instruction civique. Je préfère mettre un peu mais de tout parce que je ne peux clairement pas emmener des valises pour emmener plus de choses ;) Merci encore, je vais essayer d'y aller sereine et confiante! Après tout, elle est instruite et c'est ce qu'ils demandent ;) Bonne journée!!

      Supprimer
  6. Merci beaucoup pour ces partages : l'article, les réponses aux questions... cela me donne plein d'idées pour présenter notre ief lors de notre premier contrôle ! Un grand merci, je me sens déjà moins stressée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce retour ! :) Bonne journée !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction obligatoire dès 3 ans et nouvelle menace pour l'IEF

Proposition 1 : Instruction obligatoire dès 3 ans La mesure est annoncée, des votes sont proposés, la mesure est abandonnée pour être reproposée, non votée, reproposée, pffiou.

Et oui, une fois encore, on nous propose- ah non cette fois on nous promet l'instruction obligatoire dès 3 ans. Un article parmi tant d'autres ici avec la coquille habituelle : confusion "scolarité" et "instruction.
La proposition a été déposée le 6 décembre 2017 (lien ici).
L'annonce est déjà faite, la détermination est affichée : à partir de 2019, tous les enfants de 3 ans et plus seront concernés par l'obligation d'instruction.
A partir de septembre de cette année, une expérience sera déjà tentée hors métropole (plus d'informations là).
A titre indicatif, en 2015/2016, 97,6 % des enfants étaient scolarisés en France (source), seulement 11,9 % des petits de 2 ans, ce qui, selon moi, est une bonne chose. 

Des moyens suivront-ils ?
On nous explique que c'est indispe…

Assocations nationales et Listes locales

 Monde : découpage ensuite par continents, pays et régions :
Carte IEF

Calendrier des rencontres non scos là.
Associations nationales Instruction en famille
Quatre associations nationales, par ordre de création  :
LED'A (site Internet) + LED'A (Les Enfants D'Abord) : groupe Facebook 
CISE (Choisir d'Instruire Son Enfant)
LAIA (Libres d'Apprendre et d'Instruire Autrement)
UNIE

Pour mieux agir ensemble, 3 associations (LED'A, CISE et LAIA) se sont associés à un groupe de réflexion/action, le Collect'IEF.
Ensemble ils se réunissent dans le Collectif Pour la Liberté de l'Instruction  (CPLI)

Depuis quelques années il existe également un portail autour de l'instruction en famille : Le portail de l'IEF

De plus une fédération existe également, elle concerne les enfants sans école et les enfants en école sans contrat EN :  FELICIA : Fédération pour la Liberté du Choix de l'Instruction et des Apprentissages et page ici.

Collectif  L'école est la …

Un sondage pour les familles sans école (clos)

Aujourd'hui je vous propose un sondage réservé aux familles sans école ou qui envisagent de l'être. Attention si CNED réglementé je vous demande de ne pas le compléter. En effet, le CNED réglementé ne subit pas les mêmes contrôles et nécessite l'autorisation de l'inspecteur d'académie. Je pense que pour bien représenter l'instruction en famille (avec le CNED réglementé, il s'agit d'instruction à domicile), pour éviter un nouvel amalgame qui justifierait une fois encore le rognage de droits, il est important d'obtenir un cliché sur l'instruction en famille et les cours par correspondance (CNED libre et autres cours).

L'intérêt de ce sondage est de :
- poursuivre le travail d'information auprès du grand public que je me suis fixé
- casser les préjugés, idées préconçues erronées de certains élus
- fournir un outil pour réagir face aux nouvelles menaces contre l'instruction en famille

Le sondage est à retrouver ici. Les questio…