Instruction en famille, par quoi commencer ?

Votre décision est prise, mais voilà vous ne savez pas par où commencer. C'est en effet très fréquent et, étant donné la quantité d'informations circulant sur Internet, certainement plus vrai encore aujourd'hui que lorsque nous nous sommes lancés. 

  • Etape 1: Les déclarations
Procéder aux déclarations. Les textes et un lien vers des lettres types sont là. 

  • Etape 2: La réalité du choix



Outch ! Vous voilà à présent dans l'univers de l'instruction en famille ! 
Soit c'est un choix longuement mûri et vos enfants sont tous petits, vous aurez donc tout le temps de voir évoluer ce choix de vie au fil du temps et de la croissance de vos enfants.
Cela ne vous dispensera cependant probablement pas de moments de doute et d'angoisse. Etre parent me semble de toute façon lié aux questionnements... Est-ce que je fais-je les bons choix ? A des moments de solitude car nul autre que nous n'aura en charge notre enfant, nul autre ne se souciera autant que nous. Certains parents sont plus zens que d'autres, mais peut-on être toujours serein ?
Soit c'est un choix plus soudain. Essayez de vous donner du temps, du temps pour vous assurer que c'est le choix que vous voulez faire (tout comme à mon avis on devrait se poser la question d'inscrire ses enfants à l'école) et n'oubliez pas que tout choix n'est pas forcément définitif ! Vous vous demanderez parfois si vous avez fait le bon choix, pouvez-vous être certain que les choses auraient été mieux à l'école ? Pas plus... Certains enfants vivent dans un véritable désert amical lorsqu'ils sont scolarisés, certains endurent du harcèlement, certains ne prennent aucun plaisir à apprendre. 
Le harcèlement scolaire, ils y échapperont à la maison. Auront-ils des amis extérieurs à la famille? Cela dépend en partie des groupes non scos locaux (plus ou moins d'enfants du même âge), de l'ouverture des jeunes du coin, des facilités à aller vers l'autre de votre enfant, de votre propre réseau et des besoins de votre enfant ! Certains enfants sont plus solitaires, c'est un droit ! Il me semble cependant qu'ils ont tous au moins des camarades (en ce qui me concerne je distingue amitié et camaraderie).
Vous aurez le droit de douter, le droit d'être fatigué. Les parents parfaits, les solutions parfaites, ça n'existe pas ! 
D'autre part, sachez que les familles qui débutent après plusieurs années d'école peuvent connaître une fabuleuse période où tout est source d'émerveillement et que plus ou moins vite, ces familles peuvent se sentir un peu perdues car l'enfant (et parfois les parents) a/ont besoin de digérer les souffrances scolaires (si un enfant est déscolarisé, c'est en général car il était en souffrance). Il n'est donc pas rare qu'il y ait un moment de flottement où l'enfant ne peut plus entrer dans des apprentissages classiques. N'hésitez alors pas à vous rapprocher de familles plus expérimentées qui pourront vous écouter et vous rassurer. ☺

  • Etape 3 :La pratique

1/ Pour combien de temps ? 
Une pratique courte peut influencer vos choix ou pas... Une fois encore, vous pouvez changer d'avis : rescolariser ou changer vos projets d'instruction en famille en modifiant une instruction très formelle en instruction plus libre ou l'inverse. 

2/ Quelles sont vos intentions ? 
Reproduire un modèle scolaire ou apprendre autrement ? 
  • Si vous optez pour un modèle scolaire, vous pouvez choisir des cours par correspondance ou imprimer les cours de l'académie en ligne (ici), rechercher les programmes sur eduscol. 
Vous pouvez aussi réaliser un emploi du temps proche de celui d'une école, collège ou lycée. Sachez cependant qu'un enfant instruit en famille aura besoin de moins de temps d'étude qu'un enfant sco, ne serait-ce que parce qu'il ne perd pas du temps à s'installer, chercher ses affaires, bavarder avec le voisin et qu'il bénéficie d'une instruction personnelle donc pas besoin d'entendre 10 fois ce qu'il a compris.
A savoir également seul le socle de connaissances et compétences est exigible à 16 ans. (lien)
  • Si vous optez pour une instruction vraiment personnalisée et pas toujours formelle, un large champ des possibles s'ouvre à vous, d'une instruction plutôt formelle à une instruction peu formelle ! 
Sur les blogs, dans les listes IEF, vous trouverez de nombreuses pistes et outils. Choisir parmi tout cela s'avèrera parfois compliqué... Un support peut être très largement apprécié et pas du tout par votre enfant ! Vous apprendrez à connaître ses besoins, ses goûts, son mode de fonctionnement et au fil du temps à trouver les supports et approches qui lui conviennent. 
Et en attendant alors ? Et bien n'hésitez pas à feuilleter, essayez de trouver des supports d'occasion (pendant longtemps j'en ai beaucoup découvert à Emmaüs). 
Si vous suivez également les intérêts de vos enfants, cela peut également vous simplifier la vie. Dans un premier temps vous tâtonnerez (là encore les autres familles peuvent vous proposer des pistes), mais au fil du temps vous saurez davantage comment vous organiser. Par exemple nous sommes allés en Ecosse cette année et nous avons choisi de poursuivre cette exploration par des textes centrés autour de l'Ecosse en anglais, des liens en français pour mieux comprendre certaines caractéristiques et des textes libres (écrits par les filles) en français et anglais. 
Vous pouvez donc choisir d'approfondir un thème, un domaine d'études durant un temps donné puis vous concentrez sur un autre en fonction de vos actualités et des besoins de vos enfants.  


Mes livres sur l'instruction en famille :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire