Dysphasie : comment l'identifier ? Comment accompagner un enfant dysphasique ?

  • Dysphasie : Trouble durable de l'apprentissage, du développement, de la compréhension et/ou de l'expression du langage oral.
Tout retard n'est pas synonyme de dysphasie donc ne concluons pas trop vite à un problème durable, mais il est nécessaire de prendre en considération toute difficulté constatée.
Au mieux tout rentrera ensuite dans l'ordre:  chacun ne grandit pas au même rythme et différentes raisons peuvent conduire à une maîtrise plus tardive du langage parlé (dont des problèmes ORL fréquents chez les petits). Au pire il faudra ensuite évoquer la dysphasie mais le chemin vers l'acceptation d'une difficulté durable sera déjà emprunté.

Des repères temporels

 

  • 2 ans l’enfant ne répète pas les syllabes. Aurait-il des problèmes d’audition?
  • 3 ans et l’enfant ne sait toujours pas associer deux mots, il parle souvent par onomatopées et/ou peu de sons sortent de sa bouche… Il ne semble pas comprendre une consigne simple.
  • 4 ans, l’enfant ne parvient pas à assembler 3 mots, il déforme les mots, le langage semble lui poser problème.
  • 5 ans les mots s’emmêlent, ses phrases sont bancales, il déforme les phonèmes et ne comprend pas les histoires simples.
  • 6 ans il est toujours difficile de le comprendre. L’inquiétude, l’angoisse pour les parents : cet enfant pourra-t-il communiquer avec les autres?
Un tableau développé par l’académie de Reims (lien) vous permet de suivre un peu plus précisément l’évolution moyenne d’un enfant.

Des liens 


Une vidéo très bien faite pour expliquer la dysphasie ici.
Association Dysphasie France (lien)
Association de Parents d’Enfants Aphasiques et Dysphasiques (lien)
Un dossier avec des aménagements là. 

Des livres

Notre meilleur copain. Comment expliquer la dysphasie aux enfants ? de Christophe Chauché
Les dysphasies de Christelle Maillart

Un outil pour développer le langage

Symbolicone pour aider au développement du langage.

Des conseils

- Créer un contact visuel afin d'être certain que l'enfant écoute, lui parler à un moment calme (appuyer ou lui demander d'appuyer sur pause s'il regarde un film ou joue à un jeu).
- Enregistrer ce qui est dit et lui conseiller de mettre sur pause dès qu'il en a besoin.
- Utiliser de préférence des phrases courtes, ne pas hésiter à reformuler et surtout ne pas parler trop vite !
- L'encourager à reformuler, mais sans que ce soit systématique (ne pas oublier qu'il doit fournir beaucoup d'efforts qui le fatiguent).
- Etablir des tours de parole (lorsque difficultés à savoir quand parler). 
- Enrichir le langage en commentant ce que vous voyez, faites, etc.
- Si l'enfant se trompe de mots, reformuler, mais ne lui demandez pas forcément de le faire. Il n'y a rien de plus décourageant que d'être sans cesse repris.
- Photos et pictogrammes peuvent aider à se faire comprendre.
- Imaginer des séances de communication, favoriser le jeu
- Le théâtre me semble un bon moyen de prendre confiance en soi, à condition bien sûr d'expliquer les particularités de l'enfant. Il peut ainsi apprendre à utiliser corps et visage pour s'exprimer et découvrir que certaines phrases simples mais correctement prononcées peuvent permettre une communication active et efficace. ☺
- Encourager bien sûr !

Quelques jeux pour aider son enfant sur hoptoys là
Et présentation de Monstre-Moi sur Espace orthophonie
Ici des précisions concernant les autres dys.